Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
VISUALISEZ LA PERCÉE HISTORIQUE DES ÉCOLOGISTES AUX MUNICIPALES
29/06/2020 à 22h57 par La redaction

Rarement dans l’histoire politique moderne une formation aura effectué une percée aussi spectaculaire que celle des écologistes lors des municipales de 2020. A l’issue du second tour, dimanche 28 juin, Europe Ecologie-Les Verts (EELV) et ses alliés ont conservé ou conquis au moins seize mairies, dont quatre villes majeures (Grenoble, Lyon, Bordeaux et Strasbourg).

Un bilan auquel il faudra ajouter la métropole de Lyon et un arrondissement parisien, qui avait été promis dans le cadre de l’accord entre EELV et Anne Hidalgo, mais qui n’est pas encore attribué. Les édiles écologistes pourraient donc administrer plus de deux millions d’habitants – offrant à EELV un immense laboratoire pour éprouver sa capacité à gouverner, à deux ans de la prochaine élection présidentielle.

Si les écologistes avaient déjà connu d’importants succès électoraux, notamment lors des élections européennes de 2009 et 2019, c’est la première fois qu’ils arrivent à le concrétiser avec un ancrage local. Jusqu’alors, la plus grosse conquête d’EELV était Grenoble (158 000 habitants), en 2014 avec Eric Piolle.

Les écologistes seront également des alliés de poids dans plusieurs municipalités, où ils ont négocié des accords avec la gauche : Rennes, Nantes, Villeurbanne, Rouen, Montpellier… Reste un cas en suspens, celui de la ville de Marseille, où Michèle Rubirola est arrivée en tête mais sans majorité absolue (et doit donc attendre le « troisième tour ») ; cette ancienne écologiste menait une liste d’union de la gauche, le Printemps marseillais, et avait fait alliance avec une liste EELV au second tour.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 497 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Rarement dans l’histoire politique moderne une formation aura effectué une percée aussi spectaculaire que celle des écologistes lors des municipales de 2020. A l’issue du second tour, dimanche 28 juin, Europe Ecologie-Les Verts (EELV) et ses alliés ont conservé ou conquis au moins seize mairies, dont quatre villes majeures (Grenoble, Lyon, Bordeaux et Strasbourg).

Un bilan auquel il faudra ajouter la métropole de Lyon et un arrondissement parisien, qui avait été promis dans le cadre de l’accord entre EELV et Anne Hidalgo, mais qui n’est pas encore attribué. Les édiles écologistes pourraient donc administrer plus de deux millions d’habitants – offrant à EELV un immense laboratoire pour éprouver sa capacité à gouverner, à deux ans de la prochaine élection présidentielle.

Si les écologistes avaient déjà connu d’importants succès électoraux, notamment lors des élections européennes de 2009 et 2019, c’est la première fois qu’ils arrivent à le concrétiser avec un ancrage local. Jusqu’alors, la plus grosse conquête d’EELV était Grenoble (158 000 habitants), en 2014 avec Eric Piolle.

Les écologistes seront également des alliés de poids dans plusieurs municipalités, où ils ont négocié des accords avec la gauche : Rennes, Nantes, Villeurbanne, Rouen, Montpellier… Reste un cas en suspens, celui de la ville de Marseille, où Michèle Rubirola est arrivée en tête mais sans majorité absolue (et doit donc attendre le « troisième tour ») ; cette ancienne écologiste menait une liste d’union de la gauche, le Printemps marseillais, et avait fait alliance avec une liste EELV au second tour.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 497 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire