Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Vincent Toh Bi Irié : « Quand on dit la paix là, vous vous pensez à quoi même? »
09/10/2020 à 14h22 par Le Boy

"Quand on dit la paix là, vous vous pensez à quoi même ?" Vincent Toh Bi Irié dit ouvertement  ses vérités au régime ivoirien. Dans un nouveau texte laissé sur sa page Facebook et qui a pour titre, « CHAMPI, ÇA TREMBLE », l’ancien Préfet d'Abidjan met le pouvoir ivoirien face à ses responsabilités.

Conscient de l’actuelle situation en Côte d’Ivoire,  l’ancien homme fort de la ville d'Abidjan  qui a quitté ses fonctions  le mercredi 26 août 2020, pour selon lui l’honneur et le respect de sa conscience a toujours manifester son désir de sensibiliser ses compatriotes pour des élections apaisées.

Sur sa page Facebook, il laisse un message à la classe politique ivoirienne. A quelques semaines des élections présidentielles, Vincent Toh Bi demande au régime du Président Alassane Ouattara de faire le nécessaire pour garantir la paix en Côte d'Ivoire.

Lire aussi : A peine élue, la nouvelle Miss Côte d’Ivoire est au centre d’une polémique qui enflamme la toile

La publication de l'ex-Préfet d'Abidjan :

CHAMPI, ÇA TREMBLE....

Y a des gens, quand on parle de paix, ils sont “en boule” ou ils tremblent, alors qu’ils sont les premiers à “fraya” quand y a petit “gbangban “.

Quand on dit la paix là, vous vous pensez à quoi même ? Quand moi je demande la paix comme dans ma dernière vidéo, je m’adresse d’abord à ceux qui gèrent le pays ou qui ont une parcelle de responsabilité locale ou nationale.

Dans notre système institutionnel et administratif, les instruments de la paix , la capacité d’élaboration de politiques nationales, l’élaboration et le respect des lois justes et équitables, l’influence sur les consciences des masses sont des leviers principalement dans les mains de ceux qui décident en Afrique et des Gouvernements au pouvoir. Si ça ne marche pas dans le pays, ce sont donc eux les premiers responsables. Quand je parle de paix, je leur demande donc d’actionner les leviers que la République a mis à leur disposition pour garantir la stabilité et la coexistence.

Mais les Partis Politiques, surtout ceux de l’Opposition ont une responsabilité dans la promotion de la Paix. Cela ne veut pas dire pour autant qu’ils renoncent à leurs droits constitutionnels de marcher, de manifester ou d’exprimer leurs désaccords sur des points particuliers. Non. Ils sont libres. Mais leur liberté doit s’accompagner d’une responsabilité, celle de contribuer à la stabilité, si les conditions d’exercice de leurs libertés sont garanties.

Pareillement, les populations sont les actrices majeures de la paix. Elles ne peuvent pas être que victimes ou instruments. Lorsque tout éclate, ce sont les enfants, les femmes, les personnes âgées qui meurent de la rupture de l’ordre social. On peut durablement bâtir si les gouvernants, conscients de leurs responsabilités, garantissent le cadre général de prospérité et de stabilité, en ne succombant pas à la tentation de protéger seulement les apparatchiks du pouvoir.

Lire aussi : Henri Konan Bédié va terrasser Alassane Ouattara avec la désobéissance civile

On peut durablement garantir la paix si les Partis politiques participent de façon constructive à maintenir l’équilibre minimal social, en éduquant leurs militants à la paix. On peut construire la paix si les populations ne s’auto détruisent pas par un hara Kiri de nocivités héritées de contextes de crise. Quand tu parles, y a des gens qui disent, tu es de quel camp ? Il faut forcément que tu choisisses un camp parmi ceux qui ont décidé de se battre ?

Quand ta maman t’a mis au monde-là, ton camp politique était inscrit sur ton front et sur ton état civil?

Donc laisse-nous parler de paix. Ceux qui sont au pouvoir savent que c’est à eux que nous nous adressons d’abord parce que ce sont eux qui aiment “gnagami” les situations. Les partis politiques savent que ça les concerne parce qu’ils sont champions dans les chants de guerre.Les populations savent que nous parlons des “djahiris” qui aiment changer les palabres des autres, alors qu’ils sont les premiers à “dja”. Donc nous on parle de paix, ceux qui se sentent concernés doivent nous prouver qu’ils aiment la paix et qu’ils ne sont pas prêts à plonger le pays dans le chaos.

Maintenant les peureux, qui utilisent les avatars pour insulter quand leurs camps respectifs sont concernés, passez votre chemin. Nous on n’a pas de camp et on n’est pas peureux. On veut la paix et on le dit courageusement.

TRADUCTION DU NOUCHI:

-y a : il y a

-en boule : en colère

-fraya : fuir

-gbangban: turbulences, crise, désordre

-ton camp était inscrit sur ton front : prédestiné à la naissance à soutenir tel ou tel parti politique

-gnangami: mélanger, perturber, aggraver

-djahiris: commères, colporteurs, lèche-bottes

-dja: tuer, mourir

Lire aussi : Côte d'Ivoire : La France ne veut pas s'ingérer dans l'affaire de troisième mandat

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 385 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Plus sur Doingbuzz

Gab, le nouveau repaire des partisans de Trump, expliqué en six points

20/01/2021

Gab, le...

Comme «la nature a horreur du vide»,...
Actualités du jour sur Doingbuzz: Lundi le 19 Janvier 2021

20/01/2021

Actualités du...

Nous vous proposons  un condensé des articles...
États-Unis : Après Twitter, Donald Trump censuré par YouTube et Facebook

20/01/2021

États-Unis :...

Encore président pour quelques jours, Donald Trump...
États-Unis - Incendie au Capitole : le bâtiment évacué après un feu allumé par des sans-abri

20/01/2021

États-Unis –...

Le Capitole à Washington a été provisoirement...
"Je connais le nom et l'adresse de la personne qui détient Diary Sow"

19/01/2021

« Je connais...

Bonne nouvelle pour les parents, proches et...
Tina Glamour,BB Carla

19/01/2021

Tina Glamour...

Entre Tina Glamour et ses enfants, le...
CHAN 2021: Voici la situation dans le groupe du Togo

19/01/2021

CHAN 2021:...

La sélection A' marocaine, le tenant du...
Victoire Biaku : La chanteuse n'est plus célibataire

19/01/2021

Victoire Biaku...

Victoire Biaku n'est plus à présenter. Passée...
Kenya : un pasteur enceinte ses deux filles

19/01/2021

Kenya :...

John Gichira, un pasteur âgé de 51...
Togo : un œuf coûte 150 F l'unité en ce mois de janvier

19/01/2021

Togo :...

Souvent considéré comme  la protéine animale la...
Côte d'Ivoire: Serey Dié « Ma page Facebook a été piraté, je n'ai plus le contrôle»

19/01/2021

Côte d’Ivoire:...

  L'ivoirien Serey Dié Geoffroy est un...
Togo : La taxe des véhicules à moteur entre en vigueur (photo)

19/01/2021

Togo :...

Deux ans après la première mise à...
Mercato: Mandzukic s'engage avec AC Milan

19/01/2021

Mercato: Mandzukic...

Comme annoncé sur les réseaux sociaux, les...
Tournoi UFOA-B U17: La Côte d'Ivoire remporte le trophée en battant le Nigéria en finale

19/01/2021

Tournoi UFOA-B...

Le tournoi de l'union des fédérations de...
Mali : 03 présumés terroristes interpelés

19/01/2021

Mali :...

Trois (03) terroristes viennent d’être interpelés dans...
Détournement de 200 milliards : Zénab N. perd son procès

19/01/2021

Détournement de...

La ministre Zénab Nabaya Dramé citée dans...
Ghana : le vice-président offre une bourse d’étude à étudiante vendeuse d’eau

19/01/2021

Ghana : le...

Dr Alhaji Mahamudu Bawumia, le vice-président de...
« Diary Sow a la bouche ligotée, attachée sur une chaise »

19/01/2021

« Diary Sow...

« Diary Sow a la bouche ligotée, attachée...
France : à 92 ans, Jean-Marie Le Pen se marie religieusement en secret

19/01/2021

France :...

  L'amour n'a pas d'âge, dit-on. Et...
USA : Kamala Harris, la vice-présidente élue démissionne du sénat

19/01/2021

USA : Kamala Harris,...

Après la victoire du camp des démocrates...

"Quand on dit la paix là, vous vous pensez à quoi même ?" Vincent Toh Bi Irié dit ouvertement  ses vérités au régime ivoirien. Dans un nouveau texte laissé sur sa page Facebook et qui a pour titre, « CHAMPI, ÇA TREMBLE », l’ancien Préfet d'Abidjan met le pouvoir ivoirien face à ses responsabilités.

Conscient de l’actuelle situation en Côte d’Ivoire,  l’ancien homme fort de la ville d'Abidjan  qui a quitté ses fonctions  le mercredi 26 août 2020, pour selon lui l’honneur et le respect de sa conscience a toujours manifester son désir de sensibiliser ses compatriotes pour des élections apaisées.

Sur sa page Facebook, il laisse un message à la classe politique ivoirienne. A quelques semaines des élections présidentielles, Vincent Toh Bi demande au régime du Président Alassane Ouattara de faire le nécessaire pour garantir la paix en Côte d'Ivoire.

Lire aussi : A peine élue, la nouvelle Miss Côte d’Ivoire est au centre d’une polémique qui enflamme la toile

La publication de l'ex-Préfet d'Abidjan :

CHAMPI, ÇA TREMBLE....

Y a des gens, quand on parle de paix, ils sont “en boule” ou ils tremblent, alors qu’ils sont les premiers à “fraya” quand y a petit “gbangban “.

Quand on dit la paix là, vous vous pensez à quoi même ? Quand moi je demande la paix comme dans ma dernière vidéo, je m’adresse d’abord à ceux qui gèrent le pays ou qui ont une parcelle de responsabilité locale ou nationale.

Dans notre système institutionnel et administratif, les instruments de la paix , la capacité d’élaboration de politiques nationales, l’élaboration et le respect des lois justes et équitables, l’influence sur les consciences des masses sont des leviers principalement dans les mains de ceux qui décident en Afrique et des Gouvernements au pouvoir. Si ça ne marche pas dans le pays, ce sont donc eux les premiers responsables. Quand je parle de paix, je leur demande donc d’actionner les leviers que la République a mis à leur disposition pour garantir la stabilité et la coexistence.

Mais les Partis Politiques, surtout ceux de l’Opposition ont une responsabilité dans la promotion de la Paix. Cela ne veut pas dire pour autant qu’ils renoncent à leurs droits constitutionnels de marcher, de manifester ou d’exprimer leurs désaccords sur des points particuliers. Non. Ils sont libres. Mais leur liberté doit s’accompagner d’une responsabilité, celle de contribuer à la stabilité, si les conditions d’exercice de leurs libertés sont garanties.

Pareillement, les populations sont les actrices majeures de la paix. Elles ne peuvent pas être que victimes ou instruments. Lorsque tout éclate, ce sont les enfants, les femmes, les personnes âgées qui meurent de la rupture de l’ordre social. On peut durablement bâtir si les gouvernants, conscients de leurs responsabilités, garantissent le cadre général de prospérité et de stabilité, en ne succombant pas à la tentation de protéger seulement les apparatchiks du pouvoir.

Lire aussi : Henri Konan Bédié va terrasser Alassane Ouattara avec la désobéissance civile

On peut durablement garantir la paix si les Partis politiques participent de façon constructive à maintenir l’équilibre minimal social, en éduquant leurs militants à la paix. On peut construire la paix si les populations ne s’auto détruisent pas par un hara Kiri de nocivités héritées de contextes de crise. Quand tu parles, y a des gens qui disent, tu es de quel camp ? Il faut forcément que tu choisisses un camp parmi ceux qui ont décidé de se battre ?

Quand ta maman t’a mis au monde-là, ton camp politique était inscrit sur ton front et sur ton état civil?

Donc laisse-nous parler de paix. Ceux qui sont au pouvoir savent que c’est à eux que nous nous adressons d’abord parce que ce sont eux qui aiment “gnagami” les situations. Les partis politiques savent que ça les concerne parce qu’ils sont champions dans les chants de guerre.Les populations savent que nous parlons des “djahiris” qui aiment changer les palabres des autres, alors qu’ils sont les premiers à “dja”. Donc nous on parle de paix, ceux qui se sentent concernés doivent nous prouver qu’ils aiment la paix et qu’ils ne sont pas prêts à plonger le pays dans le chaos.

Maintenant les peureux, qui utilisent les avatars pour insulter quand leurs camps respectifs sont concernés, passez votre chemin. Nous on n’a pas de camp et on n’est pas peureux. On veut la paix et on le dit courageusement.

TRADUCTION DU NOUCHI:

-y a : il y a

-en boule : en colère

-fraya : fuir

-gbangban: turbulences, crise, désordre

-ton camp était inscrit sur ton front : prédestiné à la naissance à soutenir tel ou tel parti politique

-gnangami: mélanger, perturber, aggraver

-djahiris: commères, colporteurs, lèche-bottes

-dja: tuer, mourir

Lire aussi : Côte d'Ivoire : La France ne veut pas s'ingérer dans l'affaire de troisième mandat

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 385 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire