Vers l’amélioration du système éducatif dans les pays du G5 Sahel


Video player

Dimanche 5 décembre, le Sommet du Sahel sur l’éducation organisé par les dirigeants du G5 Sahel en Mauritanie s’est terminé par l’adoption de « la déclaration de Nouakchott sur l’éducation ».

Les dirigeants du G5 Sahel utilisent des accélérateurs pour améliorer le système éducatif de leur pays. Ils ont adopté dimanche 5 décembre la Déclaration de Nouakchott sur l’éducation et pris cet engagement.

La déclaration vise à promouvoir l’accès des filles à l’enseignement secondaire et à renforcer les compétences de base.

A travers cet engagement, les dirigeants du Sahel entendent améliorer les méthodes de recrutement, de formation et de déploiement des enseignants. Ils prévoient d’augmenter la part de l’éducation dans les dépenses publiques et le PIB afin d’atteindre le niveau moyen de l’Afrique subsaharienne d’ici 2030.

Leur engagement a également souligné que « dans les domaines liés aux secteurs économiques prometteurs, sera une priorité pour les jeunes ».

Le président mauritanien, Mohamed Ould Ghazouani, a déclaré : « L’objectif est de faire de l’école une école républicaine qui soit un gage d’intégration pour les générations et qui redonne force et confiance à la jeunesse ».

« Compte tenu de l’urgence de relever les défis qui se posent au système éducatif dans les pays du Sahel, nous allons intensifier notre appui au secteur dans son ensemble avec un accent particulier sur l’accès équitable à l’éducation et au renforcement de sa qualité », a déclaré Ousmane Diagana, Banque mondiale Ouest et Centre Président de l’Afrique.

Le Sommet du Sahel sur l’éducation a pour thème « Le Sahel de demain se construit à l’école aujourd’hui ».

Le président Mohamed Ould Ghazouani de Mauritanie, le président Mohamed Bazoum du Niger, le Premier ministre Choguel Kokalla Maiga du Mali, le ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation Stanislas Ouaro Burkinabe, et le directeur de l’Enseignement et de la Formation du ministère tchadien de l’Éducation Djimasbeye Ngarbin, et la Banque mondiale de l’Ouest et le vice-président de l’Afrique centrale Ousmane Diagana.

 

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Vers l'amélioration du système éducatif dans les pays du G5 Sahel Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire