Utiliser des culottes menstruels : nos conseils pour choisir et entretenir des sous-vêtements

Il existe aujourd’hui une mesure de protection d’hygiène extérieure révolutionnaire qui respecte la santé des femmes et l’environnement : le culotte menstruel. Aussi connu sous le nom de pantalon menstruel, ce dispositif de protection lavable et réutilisable combine différents textiles pour absorber et maintenir le flux menstruel. Si ces culottes sont des solutions très avantageuses à plusieurs niveaux, alors encore faut-il apprendre à bien les utiliser. Les conseils suivants vous aideront à adopter des pantalons menstruels.

Choisissez la capacité d’absorption des pantalons menstruels

La quantité de menstruation varie au cours de votre période menstruelle, généralement les deuxième et troisième jours de votre période menstruelle, qui est importante, puis de moyenne à légère. C’est pourquoi il est recommandé de choisir des sous-vêtements en fonction du nombre de jours du cycle. Dans la période dite à mi-jet, l’absorption d’un pantalon équivaut à 2 à 3 tampons, 3 à 4 tampons pour les flux abondants et 1 à 2 tampons pour les flux légers. Les fabricants recommandent toujours de tester les pantalons menstruels à la maison pour évaluer leurs capacités et déterminer combien d’heures ils sont efficaces.

À lire aussi :
Zodwa Wabantu ne porte pas de sous-vêtements, « leur écarter les jambes » comme cadeau de Noël (vidéo)

De manière générale, plus la couverture du modèle est large, tout comme les shorts menstruels, plus la protection absorbante qu’il procure est large et épaisse. Vous pouvez également choisir la couture en fonction de la forme des sous-vêtements menstruels pour obtenir plus de confort et de liberté. Par exemple, les femmes avec un ventre choisiront des sous-vêtements taille haute, les femmes avec des hanches larges et des shorts taille basse pour garçon.

Comment utiliser et nettoyer correctement les pantalons menstruels ?

Avant de porter un nouveau pantalon menstruel, lavez-le en machine à 30° C. Cela augmentera son absorption d’eau. Les pantalons menstruels peuvent être portés de 3 à 12 heures, selon le débit. Après l’avoir retiré, les sous-vêtements menstruels doivent être rincés sous le robinet d’eau froide pendant quelques secondes. L’étape suivante consiste à le laver en machine avec le reste du linge à 40°C. Lors du séchage, évitez toute source de chaleur, il est préférable d’étaler le sous-vêtement puis de le sécher à l’air libre.

Afin de maintenir les caractéristiques du tissu du pantalon pendant la période menstruelle, utilisez toujours un filet de lavage. Veuillez noter que certains produits, tels que les adoucissants et les assouplissants, sont à bannir car ils se détérioreront rapidement. Pour assouplir le tissu, une astuce consiste à ajouter une tasse de vinaigre blanc dans le tiroir à assouplissant. Le produit peut également neutraliser efficacement les odeurs particulières.

Chapeau à travers la culotte menstruelle

Avant de commander votre pantalon menstruel, assurez-vous de comprendre la réputation de la marque, car il existe de nombreuses arnaques. La priorité est donnée aux marques françaises comme Réjeanne, Moodz ou encore Smoon dont la fiabilité n’est plus à prouver. Vous trouverez facilement de nombreux avis sur leurs shorts, culottes et tangas menstruels de la part de clients et d’influenceurs.

À lire aussi :
Zodwa Wabantu ne porte pas de sous-vêtements, « leur écarter les jambes » comme cadeau de Noël (vidéo)

Diverses revues de pantalons menstruels que l’on peut trouver sur Internet, comme celles de Mes Menstruelles, vous guideront également avec précision pour choisir le modèle qui correspond à vos besoins (prix, matière, couture, ventouse, etc.). Certains blogueurs fournissent également des codes promo et des conseils pour acheter des pantalons menstruels de haute qualité à des prix raisonnables. Comptez une trentaine d’euros pour un slip menstruel spécial haut débit.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire