Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
USA-Russie: Les propos de Donald Trump envers Poutine suscitent un énorme tollé
17/07/2018 à 09h58 par La redaction
Les propos du président Donald Trump à l’endroit de son homologue russe Vladimir Poutine ont suscité un énorme tollé sur la scène politique américaine. D’après nos confrères de France 24, le président américain s’est attiré les foudres des démocrates et même des républicains lundi dernier, après ses propos flatteurs sur Vladimir Poutine à Helsinki et son refus de reconnaître toute ingérence russe dans les élections américaines de 2016.

Au cours de sa déclaration, Donald Trump s’est contenté de faire l’éloge de Poutine sans toutefois mentionner la moindre critique envers la politique du Kremlin. Contre toute attente, Donald Trump s’est amusé à dire que les relations américano-russes n’avaient « jamais été aussi mauvaises »

Interrogé sur la question d’une ingérence russe dans la présidentielle américaine, Donald Trump a affirmé que cette information lui avait été fournie par le chef de la CIA, mais qu’il n’avait aucune raison de la croire. « Le président Poutine a été extrêmement ferme et affirmatif dans son démenti aujourd’hui », a expliqué le président américain.

Pourtant quelques jours avant le sommet d’Helsinki, un grand jury américain avait inculpé 12 membres des services secrets russes  pour avoir piraté les systèmes informatiques d’Hillary Clinton, alors qu’elle était la candidate démocrate à la présidentielle de 2016.

L’intervention de Trump a été critiquée au sein même du parti républicain. John McCain, le sénateur américain a estimé  que le sommet avec Poutine était une « tragique erreur » car, dit-il, le président américain « n’a pas défendu l’Amérique ».

C’était la même attitude pour quelques membres du parti démocrate. Adam Schiff, membre de la commission des renseignements de la Chambre des représentants a indiqué que Donald Trump avait donné le « feu vert » à Poutine pour s’immiscer dans les élections de mi-mandat qui auront lieu début novembre.

« Flatter des dictateurs ne fait pas avancerles intérêts américains. Cela nuit à notre sécurité », a déclaré l’ancien vice-président Joe Biden.

Pour Donald Trump, son entente avec Poutine se justifie: « Si on veut résoudre un grand nombre des problèmes dans le monde, on doit trouver des moyens de coopérer » a-t-il déclaré.

 

crédit photo: RTL.be

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 384 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Les propos du président Donald Trump à l’endroit de son homologue russe Vladimir Poutine ont suscité un énorme tollé sur la scène politique américaine. D’après nos confrères de France 24, le président américain s’est attiré les foudres des démocrates et même des républicains lundi dernier, après ses propos flatteurs sur Vladimir Poutine à Helsinki et son refus de reconnaître toute ingérence russe dans les élections américaines de 2016.

Au cours de sa déclaration, Donald Trump s’est contenté de faire l’éloge de Poutine sans toutefois mentionner la moindre critique envers la politique du Kremlin. Contre toute attente, Donald Trump s’est amusé à dire que les relations américano-russes n’avaient « jamais été aussi mauvaises »

Interrogé sur la question d’une ingérence russe dans la présidentielle américaine, Donald Trump a affirmé que cette information lui avait été fournie par le chef de la CIA, mais qu’il n’avait aucune raison de la croire. « Le président Poutine a été extrêmement ferme et affirmatif dans son démenti aujourd’hui », a expliqué le président américain.

Pourtant quelques jours avant le sommet d’Helsinki, un grand jury américain avait inculpé 12 membres des services secrets russes  pour avoir piraté les systèmes informatiques d’Hillary Clinton, alors qu’elle était la candidate démocrate à la présidentielle de 2016.

L’intervention de Trump a été critiquée au sein même du parti républicain. John McCain, le sénateur américain a estimé  que le sommet avec Poutine était une « tragique erreur » car, dit-il, le président américain « n’a pas défendu l’Amérique ».

C’était la même attitude pour quelques membres du parti démocrate. Adam Schiff, membre de la commission des renseignements de la Chambre des représentants a indiqué que Donald Trump avait donné le « feu vert » à Poutine pour s’immiscer dans les élections de mi-mandat qui auront lieu début novembre.

« Flatter des dictateurs ne fait pas avancerles intérêts américains. Cela nuit à notre sécurité », a déclaré l’ancien vice-président Joe Biden.

Pour Donald Trump, son entente avec Poutine se justifie: « Si on veut résoudre un grand nombre des problèmes dans le monde, on doit trouver des moyens de coopérer » a-t-il déclaré.

 

crédit photo: RTL.be

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 384 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire