Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Urgent : la CPI lance un mandat d’arrêt contre Joseph Kabila et quatre anciens dignitaires de son régime (copie)
29/02/2020 à 16h30 par La redaction

La Cour pénale internationale (CPI), vient de lancer un mandat d’arrêt contre l’ancien président de la RD Congo, Joseph Kabila et plusieurs anciens dignitaires de son régime.

Ils doivent répondre des faits de crimes contre l’humanité, perpétrés, dans la période de 2015 à fin 2018, via des  »attaques généralisées et systématiques » lancées contre des populations civiles et en connaissances de ces attaques, en l’occurrence contre des membres de l’opposition, de la société civile et des activistes pro-démocratie.

Outre Joseph Kabila, quatre autres responsables de l’ex-pouvoir présidentiel dont Alexis Thambwe Mwamba, sont visés. Mwamba était ministre d’État, Garde des Sceaux et ministre de la Justice de Kabila, au moment des faits faussement allégués. Il occupe le poste de président du Sénat depuis 2017, y compris depuis l’élection controversée de Félix Tshisekedi.

L’on lit aussi le nom d’Emmanuel Ramazani Shadary, candidat malheureux de l’ex-mouvance présidentielle du Front commun pour le Congo (FCC). Il était vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, au moment des faits. Outre ces trois personnalités, l’on lit aussi le nom d’ Évariste Boshab.

Évariste Boshab Mabudj-ma-Bilenge est le secrétaire général du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD de Kabila). En décembre 2016, il avait été déjà placé sous sanctions, par les Etats-Unis. Cinq mois tard, l’Union européenne en faisant de même. Son nom est régulièrement revenu dans des rapports dénonçant les violations des droits de l’homme en RDC, par le pouvoir Kabila.

Mambert Mende et Kalev Mutond sont les deux dernières personnalités pro-Kabila visées par le mandat. Globalement, le faux mandat de la CPI leur reproche qu’il y « des motifs raisonnables de croire qu’entre 2015 à la fin de 2018, le processus électoral en RDC, a été émaillé de la commission de crimes graves ».

Ce faux document de la CPI avait atterri sur les réseaux sociaux en RDC en juillet 2019. Il refait surface alors que Tschikedi s’est plaint auprès de certains chefs d’État de l’Union africaine (UA), de la réduction de ses marges de manœuvre, en tant que successeur de Kabila.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Voici pourquoi le monde des espions américains se sent mal à l'aise en ce moment

17/11/2020

Voici pourquoi...

Voici pourquoi le monde des espions américains...
Une " bombe" de force majeure se dirige vers l'Amérique centrale

17/11/2020

Une  »...

Une " bombe" de force majeure se...
Dans une robe très sexy, Mame Diarra Sylla illumine les rues de Californie (Photos)

17/11/2020

Dans une...

Décidément, Mame Diarra Sylla qui a été...
Le président élu Biden réprimande Donald Trump

17/11/2020

Le président...

Le président élu Biden réprimande Donald Trump...
Grosse bagarre entre le mari de Soumboulou, Serigne Abdoulaye Diop Khass et... (Vidéo)

16/11/2020

Grosse bagarre...

Le mari de l'actrice Soumboulou, Serigne Abdoulaye...
Sénégal : Le Concours "Leumbeul" qui enflamme la Toile (Vidéo)

16/11/2020

Sénégal :...

Poser ou se filmer à moitié nue...
Hamed Bakayoko :"Cette transition est la preuve qu'ils voulaient faire un coup d'État"

16/11/2020

Hamed Bakayoko...

Pour Hamed Bakayoko  Ministre d’Etat, ministre de...
(COVID-19) L’Algérie enregistre un nouveau record d’infections en dépassant la barre des 900 cas

16/11/2020

(COVID-19) L’Algérie...

ACTUALITES ALGER, 16 novembre 2020 (Yeclo avec...
Le Kenya a perdu 8 médecins à cause du COVID-19 en novembre

16/11/2020

Le Kenya...

ACTUALITES NAIROBI, 16 novembre 2020 (Yeclo avec...
Le nombre de cas de COVID-19 au Myanmar dépasse 70.000 et 1.599 décès au total

16/11/2020

Le nombre...

ACTUALITES RANGOUN, 16 novembre 2020 (Yeclo avec...
Violence en Guinée ,Alpha Condé tend la main à l’opposition

16/11/2020

Violence en...

Violence en Guinée : le Président de...
Le dernier rapport d’Amnesty International sur la Côte d’Ivoire qui enfonce Ouattara

16/11/2020

Le dernier...

Amnesty International invite ce 16 novembre 2020,...
Violences à Saioua : les populations invitées à œuvrer pour la paix

16/11/2020

Violences à...

Violences à Saioua : le sous-préfet Baba...
La gendarmerie lance un avis de recherche pour le meurtre d’un gendarme et oublie le jeune Koffi Toussaint décapité à Daoukro

16/11/2020

La gendarmerie...

La gendarmerie a lancé un avis de...
Décapitation du jeune Koffi Toussaint à Daoukro : un cadre du PDCI lance un avis de recherche pour retrouver le meurtrier

16/11/2020

Décapitation du...

Jean-Yves Esso du PDCI, lance un avis...
Côte d’Ivoire / Crise politique : l’international Didier Drogba livre un important message

16/11/2020

Côte d’Ivoire...

Didier Drogba, ancien capitaine de l’Equipe nationale...
Côte d’Ivoire/M’Batto : la grotte de la vierge Marie détruite à Assaouffoué par des individus non identifiés !

16/11/2020

Côte d’Ivoire/M’Batto...

La grotte de la vierge Marie profanée...
Félicitation de Macron à Ouattara/ Soro:” ça serait pire que de l’ingérence”

16/11/2020

Félicitation de...

Avant qu’il se prononce convenablement, Guillaume Soro...
Abdou K. Guèye s'attaque à Oustaz A. Sall: « Il reçoit toujours l'argent de...»

16/11/2020

Abdou K....

Invité de l’émission « Yes Week-end »...
Franklin Nyamsi, conseiller de Soro: “Le Drian est un raciste. Il considère que les Nègres sont des sous-hommes”

16/11/2020

Franklin Nyamsi,...

Franklin Nyamsi, Conseiller Spécial de Guillaume Soro...

La Cour pénale internationale (CPI), vient de lancer un mandat d’arrêt contre l’ancien président de la RD Congo, Joseph Kabila et plusieurs anciens dignitaires de son régime.

Ils doivent répondre des faits de crimes contre l’humanité, perpétrés, dans la période de 2015 à fin 2018, via des  »attaques généralisées et systématiques » lancées contre des populations civiles et en connaissances de ces attaques, en l’occurrence contre des membres de l’opposition, de la société civile et des activistes pro-démocratie.

Outre Joseph Kabila, quatre autres responsables de l’ex-pouvoir présidentiel dont Alexis Thambwe Mwamba, sont visés. Mwamba était ministre d’État, Garde des Sceaux et ministre de la Justice de Kabila, au moment des faits faussement allégués. Il occupe le poste de président du Sénat depuis 2017, y compris depuis l’élection controversée de Félix Tshisekedi.

L’on lit aussi le nom d’Emmanuel Ramazani Shadary, candidat malheureux de l’ex-mouvance présidentielle du Front commun pour le Congo (FCC). Il était vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, au moment des faits. Outre ces trois personnalités, l’on lit aussi le nom d’ Évariste Boshab.

Évariste Boshab Mabudj-ma-Bilenge est le secrétaire général du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD de Kabila). En décembre 2016, il avait été déjà placé sous sanctions, par les Etats-Unis. Cinq mois tard, l’Union européenne en faisant de même. Son nom est régulièrement revenu dans des rapports dénonçant les violations des droits de l’homme en RDC, par le pouvoir Kabila.

Mambert Mende et Kalev Mutond sont les deux dernières personnalités pro-Kabila visées par le mandat. Globalement, le faux mandat de la CPI leur reproche qu’il y « des motifs raisonnables de croire qu’entre 2015 à la fin de 2018, le processus électoral en RDC, a été émaillé de la commission de crimes graves ».

Ce faux document de la CPI avait atterri sur les réseaux sociaux en RDC en juillet 2019. Il refait surface alors que Tschikedi s’est plaint auprès de certains chefs d’État de l’Union africaine (UA), de la réduction de ses marges de manœuvre, en tant que successeur de Kabila.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire