Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Une startup française lancera sa voiture volante bientôt
05/01/2020 à 18h41 par Espérance ATEKESSIM

L'entreprise slovaque AeroMobil a présenté son modèle de voiture volante en juin 2017, lors du salon International de l’Aéronautique et de l’Espace. Ainsi, une start-up annonce que la voiture volante sera prête et sur le marché d'ici peu ou dans un an. La start-up du Rhône  envisage le lancement de Fleasy, issu de « fly » qui veut dire voler et « easy » qui signifie facile puis un aéronef autonome capable de décoller et d'atterrir n'importe où que ce soit.

Il faut noter que l'entreprise slovaque AeroMobil n'est pas la seule entreprise à vouloir faire sortir une voiture volante mais aussi des concurrents comme Franky Zapata, conquérant de la Manche qui a déjà élaboré les manettes d'une planche volante baptisée Flyboard, et qui tente également la mise au point, de quelques encablures de Marseille, une voiture volante. Du côté de Lyon aussi, on planche sérieusement sur le véhicule digne du « Cinquième élément ».

Cependant, il faut reconnaître que le temps n'est plus à la science-fiction. La start-up française doit présenter cette année un prototype de voiture volante capable de voler normalement. On précise que tous les tests se sont montrés prometteurs. Néanmoins, il va falloir espérer l'Agence européenne de la sécurité aérienne qui doit d'abord publier, cette année, les règles d'intégration au ciel de cette voiture volante.

Pour plus de détails, le patron annonce que dans un premier temps, cette voiture ne doit transporter que des marchandises sur trois ans au moins avant qu'on ne mette un humain à bord.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 508 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

L'entreprise slovaque AeroMobil a présenté son modèle de voiture volante en juin 2017, lors du salon International de l’Aéronautique et de l’Espace. Ainsi, une start-up annonce que la voiture volante sera prête et sur le marché d'ici peu ou dans un an. La start-up du Rhône  envisage le lancement de Fleasy, issu de « fly » qui veut dire voler et « easy » qui signifie facile puis un aéronef autonome capable de décoller et d'atterrir n'importe où que ce soit.

Il faut noter que l'entreprise slovaque AeroMobil n'est pas la seule entreprise à vouloir faire sortir une voiture volante mais aussi des concurrents comme Franky Zapata, conquérant de la Manche qui a déjà élaboré les manettes d'une planche volante baptisée Flyboard, et qui tente également la mise au point, de quelques encablures de Marseille, une voiture volante. Du côté de Lyon aussi, on planche sérieusement sur le véhicule digne du « Cinquième élément ».

Cependant, il faut reconnaître que le temps n'est plus à la science-fiction. La start-up française doit présenter cette année un prototype de voiture volante capable de voler normalement. On précise que tous les tests se sont montrés prometteurs. Néanmoins, il va falloir espérer l'Agence européenne de la sécurité aérienne qui doit d'abord publier, cette année, les règles d'intégration au ciel de cette voiture volante.

Pour plus de détails, le patron annonce que dans un premier temps, cette voiture ne doit transporter que des marchandises sur trois ans au moins avant qu'on ne mette un humain à bord.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 508 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire