Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Une femme arrêtée pour le viol de son bébé de six mois
22/04/2020 à 22h59 par La redaction

Ces histoires sordides de viol de bébé ne cessent de croitre chaque jour. Pour cette fois, un bébé de six mois à été violé ce weekend par sa Maman âgée de 41 ans, dans le Val-de-Marne, en France.

Cette histoire est tellement choquante que l'on a froid dans le dos en l'écoutant. L'enseignante de collège à été placée en détention et mise en examen pour "viol incestieux sur mineur de moins de 15 ans". Elle serait soupçonnée d'avoir violé sa petite fille âgée de six mois.
Ce jeudi soir, l'enseignante de musique à temps partiel dans plusieurs collèges de Val-de-Marne et de Seine-Saint-Denis, s'est présenté de son propre chef au commissariat de la ville et a expliqué aux policiers qu'elle était bien embêtée , parce qu'elle était accusée par le rectorat de Créteil de pédophilie, a-t-elle expliqué. Ensuite, l'enseignante sort son portable et montre la vidéo qui fait "grief". Un fonctionnaire y jette un coup d'œil et voit l'enseignante commettre des actes de pénétrations sur une table à manger.

La mère de famille est aussitôt interpellée et placée en garde vue. Le rectorat affirme ne pas être au courant de cette situation. <<Nous n'avons eu aucune remontée sur cette affaire>> affirme le représentant. Il poursuit en disant<< s'il y avait eu le moindre soupçon, l'enseignante aurait évidemment été suspendue et le signalement aurait été transmit au parquet>>.

Examinée par un psychiatre, l'enseignante fini par confier qu'elle aurait elle-même subit ce genre d'attouchement plus jeune.
Après une première expertise, le médecin conclut que la mère de famille a une altération du discernement mais pas à son abolition. De ce fait, elle est placée dans une prison et non dans un hôpital psychiatrique et pourra donc avoir une sanction pénale.

Certains parents sont sous le choc et témoignent du comportement étrange de l'enseignante qui travaillait tout le temps en contact avec les enfants. << Mon père l'a eue comme professeur de musique. C'était quelqu'un d'extremement étrange, très renfermé et qui parlait à peine français>> déclare un parent d'élève. << Mis à part son comportement bizarre, il n'y avait rien à lui reprocher>> s'étonne ce dernier. Les élèves eux aussi, ne trouvaient à reprocher à leur enseignante. Une enquête plus approfondie par la brigade des mineurs et de la sûreté territoriale, permettra d'élucider cette affaire.

Quant à la fille de six mois, elle a été placée à l'unité médico-judiciaire où elle était examinée en attendant qui de savoir qui allait la garder.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Ces histoires sordides de viol de bébé ne cessent de croitre chaque jour. Pour cette fois, un bébé de six mois à été violé ce weekend par sa Maman âgée de 41 ans, dans le Val-de-Marne, en France.

Cette histoire est tellement choquante que l'on a froid dans le dos en l'écoutant. L'enseignante de collège à été placée en détention et mise en examen pour "viol incestieux sur mineur de moins de 15 ans". Elle serait soupçonnée d'avoir violé sa petite fille âgée de six mois.
Ce jeudi soir, l'enseignante de musique à temps partiel dans plusieurs collèges de Val-de-Marne et de Seine-Saint-Denis, s'est présenté de son propre chef au commissariat de la ville et a expliqué aux policiers qu'elle était bien embêtée , parce qu'elle était accusée par le rectorat de Créteil de pédophilie, a-t-elle expliqué. Ensuite, l'enseignante sort son portable et montre la vidéo qui fait "grief". Un fonctionnaire y jette un coup d'œil et voit l'enseignante commettre des actes de pénétrations sur une table à manger.

La mère de famille est aussitôt interpellée et placée en garde vue. Le rectorat affirme ne pas être au courant de cette situation. <<Nous n'avons eu aucune remontée sur cette affaire>> affirme le représentant. Il poursuit en disant<< s'il y avait eu le moindre soupçon, l'enseignante aurait évidemment été suspendue et le signalement aurait été transmit au parquet>>.

Examinée par un psychiatre, l'enseignante fini par confier qu'elle aurait elle-même subit ce genre d'attouchement plus jeune.
Après une première expertise, le médecin conclut que la mère de famille a une altération du discernement mais pas à son abolition. De ce fait, elle est placée dans une prison et non dans un hôpital psychiatrique et pourra donc avoir une sanction pénale.

Certains parents sont sous le choc et témoignent du comportement étrange de l'enseignante qui travaillait tout le temps en contact avec les enfants. << Mon père l'a eue comme professeur de musique. C'était quelqu'un d'extremement étrange, très renfermé et qui parlait à peine français>> déclare un parent d'élève. << Mis à part son comportement bizarre, il n'y avait rien à lui reprocher>> s'étonne ce dernier. Les élèves eux aussi, ne trouvaient à reprocher à leur enseignante. Une enquête plus approfondie par la brigade des mineurs et de la sûreté territoriale, permettra d'élucider cette affaire.

Quant à la fille de six mois, elle a été placée à l'unité médico-judiciaire où elle était examinée en attendant qui de savoir qui allait la garder.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire