Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Une étudiante vi0lée pendant trois heures dans son appartement
14/09/2020 à 16h12 par Georges Traore

C’est une très triste mésaventure pour une jeune étudiante dans son propre appartement. Après son premier jour de cours, elle est rentrée chez elle. Mais, un homme qui, visiblement la suivait à pénétrer dans son appartement. La victime,une étudiante âgée de 20 ans, avait été frappée, étranglée, séquestrée et violée durant trois heures comme le rapportent de nombreuses sources.  Épouvantable !

C’est à proprement parler un véritable supplice pour la jeune femme. La mésaventure s’est en effet déroulée le 31 août à 19h30. Déjà le lendemain, vers 15H30, une patrouille de la BAC avait fait un tour dans les environs et a finalement pu mettre la main sur le suspect dans le centre-ville.

Grâce à son ADN qui a matché avec l’empreinte génétique retrouvée sur la victime, cet homme de 32 ans a été mis aux arrêts. En réalité, c’est un récidiviste qui n’avait plus sa place sur le territoire français après deux décisions de justice. Et pourtant, ces décisions n’ont jamais été exécutées jusqu’à ce qu’il ne fasse pire.

Il avait déjà été condamné au moins six fois depuis 2018 notamment pour des agressions sexuelles, dont une commise sur une handicapée au CHU d’Angers. Deux interdictions de territoire prononcées en 2018 et 2019 n’ont jamais été appliquées. Sans papiers, il est impossible de l’extrader.

A s’en fier aux propos du procureur d’Angers, l’homme a indiqué qu’il était de nationalité kosovare, mais les autorités du Kosovo ne l’ont pas reconnu. La Serbie et la Macédoine ont également été interrogées mais cela n’a rien donné. En attendant, l’homme a été assigné à résidence dans un hôtel à Angers. Il avait en réalité, profité de ses créneaux de sortie pour violer la jeune femme.

 

 

La suite : Faits divers : Elle jette sa fille et son nourrisson par la fenêtre

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 781 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Si vous êtes au Togo, on vous recommande ce site pour mieux vendre et acheter

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

C’est une très triste mésaventure pour une jeune étudiante dans son propre appartement. Après son premier jour de cours, elle est rentrée chez elle. Mais, un homme qui, visiblement la suivait à pénétrer dans son appartement. La victime,une étudiante âgée de 20 ans, avait été frappée, étranglée, séquestrée et violée durant trois heures comme le rapportent de nombreuses sources.  Épouvantable !

C’est à proprement parler un véritable supplice pour la jeune femme. La mésaventure s’est en effet déroulée le 31 août à 19h30. Déjà le lendemain, vers 15H30, une patrouille de la BAC avait fait un tour dans les environs et a finalement pu mettre la main sur le suspect dans le centre-ville.

Grâce à son ADN qui a matché avec l’empreinte génétique retrouvée sur la victime, cet homme de 32 ans a été mis aux arrêts. En réalité, c’est un récidiviste qui n’avait plus sa place sur le territoire français après deux décisions de justice. Et pourtant, ces décisions n’ont jamais été exécutées jusqu’à ce qu’il ne fasse pire.

Il avait déjà été condamné au moins six fois depuis 2018 notamment pour des agressions sexuelles, dont une commise sur une handicapée au CHU d’Angers. Deux interdictions de territoire prononcées en 2018 et 2019 n’ont jamais été appliquées. Sans papiers, il est impossible de l’extrader.

A s’en fier aux propos du procureur d’Angers, l’homme a indiqué qu’il était de nationalité kosovare, mais les autorités du Kosovo ne l’ont pas reconnu. La Serbie et la Macédoine ont également été interrogées mais cela n’a rien donné. En attendant, l’homme a été assigné à résidence dans un hôtel à Angers. Il avait en réalité, profité de ses créneaux de sortie pour violer la jeune femme.

 

 

La suite : Faits divers : Elle jette sa fille et son nourrisson par la fenêtre

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 79 781 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire