Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Une étude démontre que les cris des bébés diffèrent selon les pays
25/11/2019 à 18h51 par La redaction

Unique moyen d'expression des bébés, il semblerait que les sons émis par ces bouts de chou ne soient pas universels.
Selon une récente étude effectuée par l’université de Wurzburg, en Allemagne tout a un rapport avec la langue maternelle.

Selon les chercheurs, les foetus se familiarisent avec avec les intonations de la voix depuis l'utérus de leurs mamans dès le troisième mois de la grossesse à travers un procédé naturel dénommé la Prosodie.
Et chaque nourrisson va utiliser cette prosodie à la naissance pour se familiariser avec les sons qu’il va entendre autour de lui. Bien avant de dire leur premier mot, les bébés écoutent les intonations et les imitent, notamment en pleurant.

La croyance populaire qui soutient que les bébés apprennent à parler en grandissant s'écroule donc. Elle laisse place à une nouvelle théorie demontrée à travers une étude menée sur plusieurs bébés issus de différents coins du globe.

Sur la base d'un demi million de cris de bébé enregistrés du Togo à la France en passant par le Népal, il apparaît clairement que la langue locale les définissent.
Le résultat de cette étude qui apprend beaucoup sur l'évolution phonique des nourissons pourrait bientôt permettre à d'autres chercheurs de décrypter les cris de bébés et de les traduire en paroles.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 540 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Unique moyen d'expression des bébés, il semblerait que les sons émis par ces bouts de chou ne soient pas universels.
Selon une récente étude effectuée par l’université de Wurzburg, en Allemagne tout a un rapport avec la langue maternelle.

Selon les chercheurs, les foetus se familiarisent avec avec les intonations de la voix depuis l'utérus de leurs mamans dès le troisième mois de la grossesse à travers un procédé naturel dénommé la Prosodie.
Et chaque nourrisson va utiliser cette prosodie à la naissance pour se familiariser avec les sons qu’il va entendre autour de lui. Bien avant de dire leur premier mot, les bébés écoutent les intonations et les imitent, notamment en pleurant.

La croyance populaire qui soutient que les bébés apprennent à parler en grandissant s'écroule donc. Elle laisse place à une nouvelle théorie demontrée à travers une étude menée sur plusieurs bébés issus de différents coins du globe.

Sur la base d'un demi million de cris de bébé enregistrés du Togo à la France en passant par le Népal, il apparaît clairement que la langue locale les définissent.
Le résultat de cette étude qui apprend beaucoup sur l'évolution phonique des nourissons pourrait bientôt permettre à d'autres chercheurs de décrypter les cris de bébés et de les traduire en paroles.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 540 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire