Un juge américain confirme l’exigence du vaccin COVID-19 pour les personnes ayant une «immunité naturelle»

Un juge américain a confirmé l’exigence de vaccin COVID-19 de l’Université de Californie contre une contestation d’un professeur qui a allégué qu’il avait une immunité en raison d’une infection à coronavirus antérieure. Cela semble être la première décision sur la question.

Le juge du tribunal de district américain James Selna à Santa Ana, en Californie, a déclaré que le système universitaire avait agi de manière rationnelle pour protéger la santé publique en rendant obligatoire le vaccin et en n’exemptant pas les personnes ayant un certain niveau d’immunité contre une infection.

Plus de 43 millions d’Américains ont eu des cas confirmés de COVID-19 et certains opposants aux vaccinations ont fait valoir que l’immunité contre une infection annule la nécessité d’une inoculation.

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis ont déclaré le 6 août qu’une étude a montré que les vaccins offrent une meilleure protection que l’immunité naturelle acquise lors d’une infection antérieure, qui diminue avec le temps.

Mercredi 29 Septembre dernier, un groupe de médecins membres républicains du Congrès a écrit au CDC pour exhorter l’agence à reconnaître l’immunité naturelle.

Les législateurs ont déclaré que si le nombre croissant de mandats de vaccination ignorait l’immunité naturelle, cela pourrait entraîner des pénuries de main-d’œuvre, car des personnes seraient licenciées pour n’avoir pas réussi à se faire vacciner. Leur lettre indiquait que de tels mandats pourraient même déclencher une crise de sécurité car beaucoup de militaires ont probablement une immunité naturelle ».

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire