Un haut législateur déclare que l’UE soutient l’existence « souveraine » de Taiwan


Video player

Un haut responsable de l’Union européenne a déclaré mercredi que l’avenir de Taïwan devait être décidé par son propre peuple et que l’UE soutenait l’existence « souveraine » de l’île, dans un avertissement pointu à Pékin.

Taïwan vit sous la menace constante d’une invasion par la Chine, qui revendique l’île démocratique autonome comme faisant partie de son territoire et a juré de s’en emparer un jour, par la force si nécessaire.
L’augmentation des coups de sabre de Pékin a stimulé de plus grandes manifestations de soutien diplomatique à Taipei et a suscité des visites de politiciens occidentaux.
Nicola Beer, l’une des vice-présidentes du Parlement européen, est arrivée mardi pour ce que le ministère taïwanais des Affaires étrangères a qualifié de « première visite officielle » d’une eurodéputée de son rang.
Lors d’une réunion avec la présidente Tsai Ing-wen, Beer a exprimé les inquiétudes de l’Europe concernant Pékin « évoluant dans une direction qui pourrait modifier unilatéralement le statu quo » avec Taipei.
« Cela ne doit pas arriver, en aucun cas, sous aucun prétexte. Seul le peuple taïwanais peut décider de l’avenir de Taïwan », a-t-elle déclaré. Elle promet du réconfort de l’Europe dans la quête d’une existence démocratique, pacifique et souveraine.
Le bureau des affaires taïwanaises de Pékin a estimé que l’avenir de l’île devrait être décidé par « tous les Chinois ».
Beer a dit que l’Europe « s’opposerait à toute provocation » et a exhorté la Chine à s’abstenir de « gestes menaçants ».
La Chine devrait jouer un rôle constructif dans le maintien du statu quo « basé sur un dialogue neutre et respectueux », a-t-elle ajouté.
Pékin a intensifié la pression militaire, diplomatique et économique depuis l’élection de Tsai en 2016, car elle considère l’île comme une nation souveraine et ne faisant pas partie du territoire chinois.
La Chine frappe souvent lors de visites comme celle de Beer, avec des déclarations du gouvernement accusant les politiciens étrangers d’avoir « envoyé de faux signaux » aux défenseurs de l’indépendance de Taiwan.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire