Un français consomme en moyenne 146 litres d’eau chaque jour


Video player

En moyenne, chaque Français consomme 146 litres d’eau par jour soit plus de 123 mètre cube par an pour un foyer. Un chiffre qui s’explique par la très forte consommation dans le Sud-Est et la situation française.

1 litre sur 5 perdu dans les fuites

Si ces consommations d’eau peuvent paraître alarmantes, il faut chercher à comprendre leurs origines. En 2017, le volume de pertes en eau par fuites sur le réseau avoisine 20 % du volume introduit dans le réseau de distribution. C’est-à-dire que sur 5 litres, 1 litre est perdu et repart dans la nature sans arriver à destination. Cela représente, en France, près d’un milliard de mètre cube d’eau gaspillé par an.

À la maison aussi les fuites d’eau sont possibles. Réseau mal raccordé ou bien entretien des canalisations. La corrosion peut endommager les canalisations et causer des fuites d’eau à cause de la corrosion par piqûres. Une situation où vos tuyaux vont s’endommager à un endroit précis jusqu’à créer un trou. Pour y remédier, on peut utiliser l’anneau Merus pour contrôler la corrosion.

2 tiers de l’eau à domicile proviennent des nappes souterraines.

Pour que tous les robinets soient alimentés en eau, en France, deux tiers du volume d’eau sont d’origine souterraine. Une répartition qui varie selon les régions et les disponibilités des bassins hydrographiques. Par exemple dans la Marne, qui alimente en partie les eaux de Paris, les prélèvements de surfaces sont majoritaires. Cette répartition varie peu depuis une quinzaine d’années ce qui signifie que la situation ne s’est pas dégradée.

De 450 à 550 € de facture d’eau

C’est le coût de la facture d’eau annuelle moyenne dans les ménages français. Ce prix dépend évidemment de la consommation en eau des foyers. Le prix est calculé en fonction de différents paramètres. 45 % de la facture est dû à la production et la distribution de l’eau, 37 % à la collecte et la dépollution des eaux usées et 18 % aux taxes et autres redevances publiques. C’est en Guadeloupe que la facture est la plus élevée (800 € par an) tandis qu’elle est la plus faible dans les régions Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes et Pays de la Loire grâce à des prix et des volumes plus faibles.

Moins de pesticides dans les cours d’eau

Si votre préoccupation est la présence de pesticides dans l’eau, soyez rassuré puisque entre 2008 et 2018 la présence de pesticide a diminué d’environ 20 % dans les cours d’eau. Seules deux zones voient une augmentation de ce taux, ce sont la Corse et le Lot. Cette amélioration est due notamment à l’interdiction des herbicides sur le territoire.

Des restrictions d’eau durant l’été

67 % du territoire était concerné par les restrictions d’eau en été en 2019. Ces restrictions sont déclenchées lorsque le niveau des eaux souterraines devient critique. Tous départements confondus la France cumule près de 236 jours de restrictions d’eau sur une année.

Une utilisation inférieure à la moyenne

Si ces chiffres peuvent paraître élevés ou alarmants, il faut savoir qu’en France l’empreinte d’eau par habitant est inférieure à la moyenne européenne. Néanmoins, cette empreinte eau signifie que l’on consomme davantage d’eau que l’on en a à disposition. Ainsi la France importe de l’eau aux pays étrangers pour soutenir la consommation nationale.

[newsletter_form]
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire