Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Un footballeur tue son fils de 5 ans atteint de coronavirus
14/05/2020 à 10h31 par La redaction

Un footballeur turc a avoué avoir tué son fils de 5 ans. Les médecins l’avaient déclaré mort de causes naturelles.

Cevher Toktas, 33 ans, un joueur du club de Bursa Yildirim Spor a emmené son fils Kasim à l’hôpital le 23 avril parce qu’il souffrait d’une toux et d’une forte fièvre. Son enfant a été mis en quarantaine car il présentait les symptômes de coronavirus.

 

Plus tard dans la journée, Toktas a signalé aux médecins que son fils avait des difficultés à respirer. L’enfant a été transporté d’urgence aux soins intensifs, mais il est mort quelques heures plus tard. Il a été déclaré mort des suites de coronavirus et il a été enterré. Son père est passé aux aveux la semaine dernière. Son témoignage fait froid au dos.

« J’ai appuyé un oreiller sur le visage de mon fils alors qu’il était couché sur le dos. J’ai appuyé avec l’oreiller pendant quinze minutes. Mon fils se débattait. Après qu’il a cessé de bouger, j’ai levé l’oreiller. Ensuite j’ai crié pour que les médecins m’aident à dissiper tout soupçon », peut-on lire dans sa déclaration.

Après l’enterrement de son fils, Toktas a été pris de remords et a décidé d’expliquer son acte à la police« Je n’ai jamais aimé mon fils cadet. Je ne sais pas pourquoi, je ne l’aime pas. La seule raison pour laquelle je l’ai tué ce jour-là, c’est parce que je ne l’aimais pas. Je n’ai aucun problème mental. »

Le footballeur de première et deuxième division turque a été arrêté et attend son procès. Le corps de son fils a été exhumé pour une autopsie.

Crédit photo : meteoweek

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 495 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Un footballeur turc a avoué avoir tué son fils de 5 ans. Les médecins l’avaient déclaré mort de causes naturelles.

Cevher Toktas, 33 ans, un joueur du club de Bursa Yildirim Spor a emmené son fils Kasim à l’hôpital le 23 avril parce qu’il souffrait d’une toux et d’une forte fièvre. Son enfant a été mis en quarantaine car il présentait les symptômes de coronavirus.

 

Plus tard dans la journée, Toktas a signalé aux médecins que son fils avait des difficultés à respirer. L’enfant a été transporté d’urgence aux soins intensifs, mais il est mort quelques heures plus tard. Il a été déclaré mort des suites de coronavirus et il a été enterré. Son père est passé aux aveux la semaine dernière. Son témoignage fait froid au dos.

« J’ai appuyé un oreiller sur le visage de mon fils alors qu’il était couché sur le dos. J’ai appuyé avec l’oreiller pendant quinze minutes. Mon fils se débattait. Après qu’il a cessé de bouger, j’ai levé l’oreiller. Ensuite j’ai crié pour que les médecins m’aident à dissiper tout soupçon », peut-on lire dans sa déclaration.

Après l’enterrement de son fils, Toktas a été pris de remords et a décidé d’expliquer son acte à la police« Je n’ai jamais aimé mon fils cadet. Je ne sais pas pourquoi, je ne l’aime pas. La seule raison pour laquelle je l’ai tué ce jour-là, c’est parce que je ne l’aimais pas. Je n’ai aucun problème mental. »

Le footballeur de première et deuxième division turque a été arrêté et attend son procès. Le corps de son fils a été exhumé pour une autopsie.

Crédit photo : meteoweek

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 495 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire