Un enseignant décapité pour avoir montré une caricature de Mahomet


Video player

Un enseignant d’Histoire et Géographie a été retrouvé décapité à couteau par un jeune homme d’origine Tchétchène ce vendredi 16 octobre 2020. Selon les sources concordances, ce jeune homme a été abattu par la Police à Eragny avant que les services antiterroristes ne saisissent l’affaire.


Lire aussi : Paul Rusesabagina : le héros du film « Hôtel Rwanda » arrêté pour terrorisme (photos)


Dans la journée du vendredi 16 octobre, précisément dans l’après-midi, un garçon qui serait dans sa 18 ème année a été proclamé avoir décapité un enseignant retrouvé à proximité d’une école à Conflans Sainte-Honorine en Yvelines.


La macabre découverte a été faite par les policiers du Brigade Anti Criminalité (BAC) de Conflans. Selon les sources policières, leur attention avait plus tôt été attirée par le suspect qui détenait un couteau de cuisine et un fusil de type air soft. leParisien rapporte que « le suspect a pointé une arme sur des agents de la police municipale avant de prendre la fuite » vers une commune voisine d’Eragny. Il sera plus tard, abattu et déclaré mort par la police.


En effet, D’après un membre de l’association des parents d’élève du collège, la victime avait montré les caricatures de Mahomet à ses apprenants lors d’un cours de la dernière fois. « Ce professeur, Samuel P, se savait menacer de mort sur les réseaux sociaux suite à son cours sur la liberté d’expression » a déclaré un membre de l’association des parents d’élève.


Lire aussi : «99% DES TERRORISTES DE BOKO HARAM SONT DES NIGÉRIANS »- LE CHEF D’ARMÉE DU NIGERIA


Rappelons qu’une enquête a été menée sur place pour « assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle ». Ce sont également les premiers éléments de cette enquête qui ont permis, plus tôt, de reconnaitre la victime décapité.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire