Un cardinal italien jugé pour des crimes financiers présumés


Video player

Devenu Le cardinal le plus haut placé du Vatican, l’ecclésiastique Angelo Becciu est inculpé  pour des accusations de détournement de fonds et d’abus de pouvoir.

 Le cardinal de 73 ans, qui nie avoir commis des actes répréhensibles, a été contraint de démissionner en septembre dernier, mais conserve son titre.

 Les charges retenues contre lui se rapportent à un achat immobilier de plusieurs millions de dollars avec des fonds de l’Église à Londres.

 

Il sera confronté à des questions sur un accord controversé et déficitaire pour investir dans un luxueux immeuble londonien alors qu’il était en charge du secrétariat. L’affaire a depuis fait l’objet d’une enquête financière.

 Les 200 millions de dollars (155 millions de livres sterling) payés pour l’immeuble de Sloane Avenue provenaient de l’argent de l’Église par le biais de fonds et de sociétés offshore – un accord que le cardinal avait défendu dans le passé.

 Dans un communiqué diffusé samedi par ses proches, le cardinal s’est dit « victime d’un complot » et a insisté sur son « absolue innocence  » rapporte l’agence de presse AFP

Les crimes présumés énumérés aujourd’hui doivent encore être prouvés devant les tribunaux. Deux anciens chefs de l’unité de renseignement financier du Vatican figurent parmi les 10 prévenus.

 Ils font face à des accusations de détournement de fonds, de blanchiment d’argent, de fraude, d’extorsion et d’abus de pouvoir.

 Une Italienne qui travaillait pour le cardinal Becciu a été accusée de détournement de fonds l’année dernière. La première audience devrait avoir lieu le 27 juillet, selon le communiqué de Vatican News.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire