Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
UN CANADIEN EN DÉTRESSE MENTALE ABATTU PAR LA POLICE DE L’ONTARIO
23/06/2020 à 21h33 par La redaction

Un Canadien en détresse mentale a été abattu par la police de l’Ontario, intensifiant les demandes de réforme.

Ejaz Choudry, 62 ans, a été tué au cours du week-end lorsque la police a répondu à un appel à « vérifier le bien-être d’un homme ».

En mai, la torontoise Regis Korchinski-Paquet, 29 ans, est tombée d’un balcon et est décédée après l’arrivée des policiers pour l’aider.

Le chien de garde de la police de l’Ontario, l’Unité des enquêtes spéciales (UES), enquête sur les deux décès.

Ejaz Choudry, à gauche, et Regis Korchinski-Paquet sont décédés à moins de quatre semaines d'intervalle lors de rencontres distinctes avec la police de la région de TorontoCopyright de l’imageGOFUNDME / PHOTO SOUMISE
LégendeEjaz Choudry, à gauche, et Regis Korchinski-Paquet sont décédés à moins de quatre semaines d’intervalle lors de rencontres distinctes avec la police de la région de Toronto

Qu’est-il arrivé à M. Choudry?

Lors d’une conférence de presse, la famille de M. Choudry a déclaré qu’il souffrait de schizophrénie, était paranoïaque et avait peur de la police. Son neveu Khizar Shahzad dit que la fille de M. Choudry avait appelé samedi à une ambulance non urgente parce que son père avait un « épisode ». Une fois les ambulanciers paramédicaux arrivés à son appartement à Malton, à l’extérieur de Toronto, M. Shahzad a dit qu’ils avaient vu qu’il avait un couteau et a appelé la police.

La famille s’est souvenue avoir supplié la police d’être autorisée à les accompagner dans le bâtiment pour rendre M. Choudry plus à l’aise, expliquant qu’il était probablement paranoïaque.

« J’ai dit: » Hé, il a peur de votre uniforme, il n’a pas peur de vous «  », se souvient M. Shahzad.

Dans un communiqué, l’UES a déclaré que la police régionale de Peel était arrivée à 17 heures, heure locale, et qu’elle avait communiqué avec M. Choudry, qui était barricadé dans son appartement.

«Peu de temps après la fin de la communication, des policiers ont ouvert la porte et sont entrés dans l’unité. Une interaction s’est produite, qui a impliqué des policiers déployant une arme à impulsion dirigée contre l’homme, ainsi que des tirs de projectiles en plastique», a expliqué l’UES dans son communiqué.

« Lorsque cela n’a eu aucun effet, un officier a déchargé une arme à feu et l’homme a été frappé. »

Il a été déclaré mort sur les lieux.

Qu’est-il arrivé à Mme Korchinski-Paquet?

Mme Korchinski-Paquet, d’origine noire et indigène, est décédée après être tombée d’un balcon du 24e étage à Toronto, après que la police eut été appelée pour l’aider. Selon sa famille, elle souffrait d’épilepsie. Sa mère avait appelé la police pour leur demander de l’emmener au Centre de toxicomanie et de santé mentale de Toronto.

L’UES a publié peu de détails sur sa mort, qui ont été largement couverts par les médias locaux.

Dans un communiqué de presse annonçant son enquête, il a indiqué que « des agents se trouvaient à l’intérieur d’un appartement au 24e étage, ils ont observé une femme sur le balcon. Peu de temps après, la femme est tombée du balcon au sol en dessous ».

Au cours du mois dernier, le nom de Mme Korchinski-Paquet a été mentionné aux côtés de George Floyd lors des manifestations de Black Lives Matter à travers le Canada, et les mots « Justice for Regis » sont devenus un cri de ralliement pour les personnes exigeant la fin du racisme systémique dans les services de police canadiens.

Lire aussi:

Quelle a été la réaction aux décès?

Manifestation à TorontoCopyright de l’imageGETTY IMAGES

Des manifestations ont éclaté dimanche et lundi dans la région de Toronto.

Les manifestants ont défilé dans les rues de Mississauga et fermé une section de route près de l’endroit où M. Choudry a été abattu, exigeant une enquête indépendante sur sa mort.

Lors d’une conférence de presse conjointe lundi après-midi, le Conseil national des musulmans canadiens, l’Alliance urbaine sur les relations raciales et le Conseil musulman de Peel ont déclaré qu’ils voulaient que l’officier qui l’avait abattu soit congédié immédiatement.

« La police doit être maintenue au même niveau de justice que le reste d’entre nous. Il y a du sang sur les mains et l’officier qui a appuyé sur la détente ne devrait plus jamais se fier à une arme à feu ou à un badge », a déclaré Mohammed Hashim, qui est membre du conseil d’administration de l’Alliance urbaine.

L’UES, qui enquête sur tous les décès de civils survenus lors d’interactions avec la police, enquête actuellement sur le décès de M. Choudry et sur le décès de Mme Korchinski-Paquet.

Mais beaucoup ont douté de la capacité du chien de garde de la police à rendre la justice. La famille de Mme Korchinski-Paquet a retardé leur entrevue avec l’UES, craignant que l’enquête ne soit compromise après avoir allégué que la police avait divulgué les détails de sa mort aux médias.

Le Conseil musulman de Peel appelle à une enquête indépendante non liée à l’UES et à un examen du recours à la force par la police lors des contrôles de santé mentale. M. Choudry était originaire du Pakistan.

« J’ai le cœur brisé pour la famille », a déclaré la directrice exécutive du conseil, Rabia Khedr, dans un communiqué.

«Les policiers sont formés pour attraper des criminels et tirer pour tuer. Quelle que soit la formation en santé mentale qu’ils reçoivent, ils ne devraient jamais être les premiers intervenants dans de tels incidents. Nous devons investir dans des services d’intervention en situation de crise avec l’expertise et les protocoles appropriés pour gérer quelqu’un en détresse mentale. «

Les préoccupations concernant l’efficacité de l’UES pour poursuivre les violences policières remontent à des années.

En 2008, l’ombudsman de l’Ontario, André Marin, a publié un rapport critique, déclarant «il ne fait aucun doute dans mon esprit qu’une enquête de l’UES est actuellement menée à l’aide de lunettes bleues».

Les gouvernements suivants ont tenté de réformer l’UES, avec divers résultats souhaités.

En 2019, l’actuel premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a adopté une loi visant à rationaliser le processus d’enquête après avoir promis à la police libre de « lourdes restrictions qui traitent les personnes en uniforme comme des sujets de suspicion et de mépris ».

Des critiques, dont l’Association canadienne des libertés civiles, ont accusé le projet de loi de vider la surveillance de la police.

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 505 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Drame au Bénin : Plus de 800 motos neuves calcinées

13/10/2020

Drame au...

Grosse perte pour des propriétaires d’une boutique...
Togo : un maire vient d'être destitué

12/10/2020

Togo :...

  C'est une première depuis le début...
Au chômage, malgré trois Masters ce jeune homme émeut la toile

12/10/2020

Au chômage,...

Malgré un parcours académique, très riche, Bamba...
Affi N'guessan : "Là où c'est calé, nous allons décaler"

12/10/2020

Affi N’guessan...

« Là où c'est bouclé, nous allons...
Nécrologie: Décès de l’acteur Simon Pierre Nikiema dit BRIGA

12/10/2020

Nécrologie: Décès...

« Briga » de son vrai nom Simon Pierre...
L'opposition ivoirienne appelle l'ONU au secours

12/10/2020

L’opposition ivoirienne...

  Les membres de l'opposition ivoirienne se...
Faure Gnassingbé a présidé son premier séminaire gouvernemental

12/10/2020

Faure Gnassingbé...

Faure Gnassingbé, le père de la nation...
Soumaïla Cissé, prochain Président malien ?

12/10/2020

Soumaïla Cissé,...

Six mois après son kidnapping, le leader...
Côte d'Ivoire : Hamed Bakayoko vient d'avoir son doctorat

12/10/2020

Côte d’Ivoire...

Félicitations au Premier ministre pour ce nouveau...
Murielle Ahouré nommée ambassadrice nationale de l’UNICEF

12/10/2020

Murielle Ahouré...

La championne du monde s’engage pour l’éducation...
Malcolm X : un de ses assassins révèle le motif du meurtre-Vidéo

12/10/2020

Malcolm X...

Malcolm X s’exprimait lors d’une manifestation de...
Côte d'Ivoire : Debordo Leekunfa se prononce sur la situation sociopolitique

12/10/2020

Côte d’Ivoire...

  La tension sociopolitique qui sévit en...
Côte d’ivoire: ”Nous sommes prêts à mourir pour notre pays…”, les vérités d’Amon Tanoh à Alassane Ouattara

12/10/2020

Côte d’ivoire:...

S’il y a un homme dont le...
10 choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur Osama Ben Laden

12/10/2020

10 choses...

Cela fait quatre ans qu’une opération du...
Le Sénégal veut inscrire son traditionnel ”Thiébou dieune” au patrimoine de l’Unesco

12/10/2020

Le Sénégal...

Le dossier complet de la candidature est...
Mali : Une otage Suisse tuée par des terroristes

11/10/2020

Mali :...

Le conseiller fédéral suisse des Affaires étrangères...
Présidentielle aux USA : Akon, conseiller du candidat Brock Pierce

11/10/2020

Présidentielle aux...

L'artiste et crypto entrepreneur Akon, deux fois...
Liban : 4 morts dans  l’explosion d’un entrepôt de carburant

11/10/2020

Liban :...

Encore une explosion qui frappe le Liban....
La France fait une incroyable demande à Guillaume Soro

11/10/2020

La France...

  L'Elysée vient de remettre l'ancien président...
Singapour va payer ses citoyens pour faire des bébés

11/10/2020

Singapour va...

Singapour offre un paiement unique pour encourager...

Un Canadien en détresse mentale a été abattu par la police de l’Ontario, intensifiant les demandes de réforme.

Ejaz Choudry, 62 ans, a été tué au cours du week-end lorsque la police a répondu à un appel à « vérifier le bien-être d’un homme ».

En mai, la torontoise Regis Korchinski-Paquet, 29 ans, est tombée d’un balcon et est décédée après l’arrivée des policiers pour l’aider.

Le chien de garde de la police de l’Ontario, l’Unité des enquêtes spéciales (UES), enquête sur les deux décès.

Ejaz Choudry, à gauche, et Regis Korchinski-Paquet sont décédés à moins de quatre semaines d'intervalle lors de rencontres distinctes avec la police de la région de TorontoCopyright de l’imageGOFUNDME / PHOTO SOUMISE
LégendeEjaz Choudry, à gauche, et Regis Korchinski-Paquet sont décédés à moins de quatre semaines d’intervalle lors de rencontres distinctes avec la police de la région de Toronto

Qu’est-il arrivé à M. Choudry?

Lors d’une conférence de presse, la famille de M. Choudry a déclaré qu’il souffrait de schizophrénie, était paranoïaque et avait peur de la police. Son neveu Khizar Shahzad dit que la fille de M. Choudry avait appelé samedi à une ambulance non urgente parce que son père avait un « épisode ». Une fois les ambulanciers paramédicaux arrivés à son appartement à Malton, à l’extérieur de Toronto, M. Shahzad a dit qu’ils avaient vu qu’il avait un couteau et a appelé la police.

La famille s’est souvenue avoir supplié la police d’être autorisée à les accompagner dans le bâtiment pour rendre M. Choudry plus à l’aise, expliquant qu’il était probablement paranoïaque.

« J’ai dit: » Hé, il a peur de votre uniforme, il n’a pas peur de vous «  », se souvient M. Shahzad.

Dans un communiqué, l’UES a déclaré que la police régionale de Peel était arrivée à 17 heures, heure locale, et qu’elle avait communiqué avec M. Choudry, qui était barricadé dans son appartement.

«Peu de temps après la fin de la communication, des policiers ont ouvert la porte et sont entrés dans l’unité. Une interaction s’est produite, qui a impliqué des policiers déployant une arme à impulsion dirigée contre l’homme, ainsi que des tirs de projectiles en plastique», a expliqué l’UES dans son communiqué.

« Lorsque cela n’a eu aucun effet, un officier a déchargé une arme à feu et l’homme a été frappé. »

Il a été déclaré mort sur les lieux.

Qu’est-il arrivé à Mme Korchinski-Paquet?

Mme Korchinski-Paquet, d’origine noire et indigène, est décédée après être tombée d’un balcon du 24e étage à Toronto, après que la police eut été appelée pour l’aider. Selon sa famille, elle souffrait d’épilepsie. Sa mère avait appelé la police pour leur demander de l’emmener au Centre de toxicomanie et de santé mentale de Toronto.

L’UES a publié peu de détails sur sa mort, qui ont été largement couverts par les médias locaux.

Dans un communiqué de presse annonçant son enquête, il a indiqué que « des agents se trouvaient à l’intérieur d’un appartement au 24e étage, ils ont observé une femme sur le balcon. Peu de temps après, la femme est tombée du balcon au sol en dessous ».

Au cours du mois dernier, le nom de Mme Korchinski-Paquet a été mentionné aux côtés de George Floyd lors des manifestations de Black Lives Matter à travers le Canada, et les mots « Justice for Regis » sont devenus un cri de ralliement pour les personnes exigeant la fin du racisme systémique dans les services de police canadiens.

Lire aussi:

Quelle a été la réaction aux décès?

Manifestation à TorontoCopyright de l’imageGETTY IMAGES

Des manifestations ont éclaté dimanche et lundi dans la région de Toronto.

Les manifestants ont défilé dans les rues de Mississauga et fermé une section de route près de l’endroit où M. Choudry a été abattu, exigeant une enquête indépendante sur sa mort.

Lors d’une conférence de presse conjointe lundi après-midi, le Conseil national des musulmans canadiens, l’Alliance urbaine sur les relations raciales et le Conseil musulman de Peel ont déclaré qu’ils voulaient que l’officier qui l’avait abattu soit congédié immédiatement.

« La police doit être maintenue au même niveau de justice que le reste d’entre nous. Il y a du sang sur les mains et l’officier qui a appuyé sur la détente ne devrait plus jamais se fier à une arme à feu ou à un badge », a déclaré Mohammed Hashim, qui est membre du conseil d’administration de l’Alliance urbaine.

L’UES, qui enquête sur tous les décès de civils survenus lors d’interactions avec la police, enquête actuellement sur le décès de M. Choudry et sur le décès de Mme Korchinski-Paquet.

Mais beaucoup ont douté de la capacité du chien de garde de la police à rendre la justice. La famille de Mme Korchinski-Paquet a retardé leur entrevue avec l’UES, craignant que l’enquête ne soit compromise après avoir allégué que la police avait divulgué les détails de sa mort aux médias.

Le Conseil musulman de Peel appelle à une enquête indépendante non liée à l’UES et à un examen du recours à la force par la police lors des contrôles de santé mentale. M. Choudry était originaire du Pakistan.

« J’ai le cœur brisé pour la famille », a déclaré la directrice exécutive du conseil, Rabia Khedr, dans un communiqué.

«Les policiers sont formés pour attraper des criminels et tirer pour tuer. Quelle que soit la formation en santé mentale qu’ils reçoivent, ils ne devraient jamais être les premiers intervenants dans de tels incidents. Nous devons investir dans des services d’intervention en situation de crise avec l’expertise et les protocoles appropriés pour gérer quelqu’un en détresse mentale. «

Les préoccupations concernant l’efficacité de l’UES pour poursuivre les violences policières remontent à des années.

En 2008, l’ombudsman de l’Ontario, André Marin, a publié un rapport critique, déclarant «il ne fait aucun doute dans mon esprit qu’une enquête de l’UES est actuellement menée à l’aide de lunettes bleues».

Les gouvernements suivants ont tenté de réformer l’UES, avec divers résultats souhaités.

En 2019, l’actuel premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a adopté une loi visant à rationaliser le processus d’enquête après avoir promis à la police libre de « lourdes restrictions qui traitent les personnes en uniforme comme des sujets de suspicion et de mépris ».

Des critiques, dont l’Association canadienne des libertés civiles, ont accusé le projet de loi de vider la surveillance de la police.

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 505 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire