Un boulanger en grève pour soutenir son employé migrant


Video player

Visé par une obligation de quitter le territoire français, un boulanger en grève pour soutenir son employé migrant. L’information vient des médias français.

Un boulanger de Besançon (une ville de l’Est de la France) a entamé une grève de la faim depuis dimanche dernier pour protester contre l’expulsion de son apprenti guinéen, a-t-on appris.

Stéphane Ravacley est en grève de la faim pour attirer l’attention sur la situation de Laye Fodé Traoréiné, son apprenti. Il n’a rien avalé depuis dimanche dernier.

Ce jeune migrant, entré illégalement sur le territoire, est visé par une obligation de quitter le territoire français et une expulsion.  Arrivé en France à l’âge de 16 ans, le jeune Guinéen a d’abord été pris en charge par l’aide à l’enfance. Mais depuis avril 2020, il a 18 ans et n’est plus protégé par son statut de mineur. En novembre, les gendarmes lui ont notifié une obligation de quitter le territoire français.

Lire aussi : Libye : un migrant nigérian brûlé vif à Tripoli, l’ONU réagit !

Depuis, Laye est expulsable à tout moment. Et les autorités ont mis fin à son contrat de travail. Laye Fodé Traoréiné devra-t-il quitter la France ? Ce jeune homme originaire de Guinée travaille comme apprenti depuis un an et demi dans une boulangerie de Besançon.

Selon nos informations, la maire EELV de Besançon, Anne Vignot, a écrit ce mardi au ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, pour lui demander de « s’opposer à cette expulsion et de régulariser la situation de Laye Fodé Traoré ».

« Notre pays a recueilli cet adolescent. Il l’a formé. Laye Fodé Traoré s’est intégré (…). Cette volonté d’expulser ce futur boulanger est incompréhensible »,  estime-t-elle, appelant le ministre à « ouvrir les yeux sur la réalité ».« J’ai 50 ans, j’ai fait trois embolies pulmonaires en trois ans, mon médecin me dit que je suis fragile, mais je m’en fous, je sais que j’ai raison », a expliqué Stéphane Ravacley qui est  déterminé à tout faire pour que son apprenti, Laye Fodé Traore, continue à travailler avec lui.

Lire aussi : Affrontement “ choquant ” dans un camp de migrants avec La police parisienne

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire