...

Un ancien ministre emprisonné par la junte est décédé en détention


Video player

Il a poursuivi : « La famille a fait des demandes urgentes au tribunal spécial pour les délits financiers mis en place par la junte. Malheureusement, nous n’avons pas pu trouver d’oreille attentive », a-t-il déclaré. Louceny Camara était déjà aux urgences quelques jours après son interpellation début mai.

Lounceny Camara, 62 ans, était un ancien député, ministre du tourisme et président de la commission électorale. Il a été emprisonné par l’armée après avoir renvoyé Alpha Condé en septembre 2021. Des allégations ont été faites selon lesquelles M. Camara aurait détourné des fonds alors qu’il était ministre et haut fonctionnaire. En prison, Camara a fait un accident vasculaire cérébral vendredi et est décédé à l’hôpital samedi soir selon son frère Ibrahima Camara.

Il dit que sa famille a fait plusieurs demandes urgentes au tribunal spécial pour les crimes financiers créé par la junte. Ces demandes ont été ignorées, a-t-il dit, et il a été admis aux urgences quelques jours après son incarcération. Il a été inculpé de détournement de fonds, de corruption, de blanchiment d’argent et d’enrichissement illicite le 28 avril 2019. Figure importante du parti Rassemblement du peuple de Guinée, également connu sous le nom de RPG, Petel Condé a mis fin à son règne à la présidence de ce pays appauvri en 2021. Avant cela, il a présidé au paysage politique du pays à partir de fin 2010.

En février 2021, Amnesty International a vivement critiqué la mauvaise situation des droits humains en Guinée. Ils ont déclaré que les prisons guinéennes sont des lieux « où les règles du droit international pour le traitement des détenus ne sont pas appliquées ». Par conséquent, Amnesty a déclaré que quatre détenus étaient déjà morts en deux mois en raison de l’augmentation des arrestations sous la présidence de Condé.

Le colonel Mamady Doumbouya a déclaré la guerre à la corruption peu de temps après avoir renversé le régime le 5 septembre 2021. Depuis lors, il est devenu président du pays, et beaucoup ont exprimé des inquiétudes quant à ses intentions. Ils croient qu’il est motivé par l’intérêt personnel et le désir d’un pouvoir autoritaire au lieu d’un véritable souci de son peuple. Certains prétendent même qu’il utilise la justice comme un outil pour persécuter ses ennemis de l’ancien régime et de l’opposition.

→ A LIRE AUSSI : Le Sénégal aide le Mali à maintenir sa main-d’œuvre à travers son armée.

→ A LIRE AUSSI : La France pense que la manipulation de l’information se produit au Mali, et Paris désapprouve fermement.

→ A LIRE AUSSI : Niger : Plusieurs personnes ont manifesté dimanche contre la présence militaire française

  👉 Rejoindre le groupe Télégram d'information d'actualité
👉 Rejoindre le groupe Télégram d'offre d'emploi & Bourses d'études
👉Vendez vos produits et vos services sur Togopapel
👉 3Vision-Group Agence Web:Création & Hébergment de Site internet, Appli Mobile , Community Manager , Seo Referencement
--
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire