Un ancien footballeur emprisonné pour avoir arnaqué l’ex-femme de Thierry Henry

Le footballeur fraudeur a été emprisonné pour avoir arnaqué de riches connaissances sur plus de 170 000 £. Medi Abalimba, 32 ans, a réussi à voler 50 000 £ à l’ ex-femme de Thierry Henry, Claire Henry, en prétendant être un US Navy seal, quelques mois seulement après avoir été reconnu coupable d’avoir arnaqué une star de Love Island .

Un ancien footballeur emprisonné pour avoir arnaqué l'ex-femme de Thierry Henry

Il a également utilisé la carte bancaire de Mme Henry pour dépenser 839 £ à l’Al Habtoor Polo Resort à Dubaï.  Mme Henry, également connue sous le nom de Nicole Merry, est la mère du premier enfant de la légende d’Arsenal, Thierry Henry.  Leur mariage de cinq ans a pris fin en 2008. Elle aurait accepté 8 millions de livres sterling de l’entraîneur adjoint belge à la suite d’une bataille pour le divorce.

Un tribunal a appris que l’ancien milieu de terrain, dont la carrière de joueur a été gâchée par une blessure, avait prétendu être un Navy Seal nommé Miguel Johnson et utilisait un faux accent américain tout au long de leur relation.

Il a comparu à Wood Green Crown Court via une liaison vidéo du HMP Belmarsh, où il a confirmé son nom.

Selon plusieurs sources, Mme Henry avait perdu un total de 50 839,08 £ après avoir rencontré le « charmant » Abalimba au club privé de Soho House, dans le centre de Londres.

L’escroc a déclaré à Mme Henry que sa famille était milliardaire et qu’il était « habituel » pour lui d’utiliser de faux noms pour rester dans les hôtels.  « Claire Henry l’a décrit comme un homme charmant », a déclaré Mme Chinner.  « Ils ont passé quelques nuits dans un hôtel chic de Manchester.

Le jour du départ, il est parti tôt le matin en disant qu’il avait un rendez-vous en Turquie, laissant Mme Henry payer la facture.

Après l’avoir laissée avec cette facture, il s’est engagé dans des pratiques qui ont renforcé sa conviction qu’il était extrêmement riche. »

Le fraudeur d’origine congolaise s’est ensuite rendu à l’hôtel Corinthia de Westminster en janvier de cette année sous le nom de Mario Gonzalez.

À lire aussi :
Bénin : un supposé maire arrêté pour arnaque

Mme Chinner a déclaré: « À son arrivée, il avait un certain nombre de véhicules qui sont arrivés avec lui.

Une Lamborghini, une Porsche et une Bentley, toutes acquises par tromperie. »

Abalimba a déclaré à Mme Henry qu’il voyageait exclusivement en jet privé et qu’il n’avait pas pris de passeport qu’il avait laissé aux États-Unis.

Il a demandé à Mme Henry de payer pour des choses qu’il ne pouvait pas acheter sans passeport.

Quand elle lui demandait de récupérer son argent, il la manipulait pour qu’elle se sente désolée pour lui », a déclaré Mme Chinner.

“Chaque fois qu’elle demandait de l’argent, il la faisait culpabiliser. Mlle Henry a dit à la police que le style de vie de M. Abalimba correspondait à une richesse extrême pour autant qu’elle puisse voir, et que son accent américain était très bon. »

Abalimba a également inventé une série d’histoires affirmant qu’il avait des réunions importantes auxquelles il assistait avec Pippa Middleton.

Mme Henry a commencé à remarquer que de l’argent sortait de son compte et a tenté de mettre fin à la relation avec Abalimba, a déclaré le tribunal.

Mme Chinner a déclaré: « Elle l’a interpellé sur les montants prélevés sur son compte.

Il a dit que son grand-père était mort. Elle l’a décrit en train de faire une performance complète d’hystérie. »

Les factures à l’hôtel Corinthia et l’adhésion à Al Habtoor Polo Resort à Dubaï ont coûté à Mme Henry 38 839,11 £, les 13 000 £ restants étant dépensés par Abalimba en « dépenses générales ».

Elle (Mlle Henry) avait de véritables sentiments d’amour pour cet homme dont elle ne connaissait même pas le nom en fin de compte« , a déclaré le procureur.

À lire aussi :
WhatsApp : une nouvelle arnaque faite rage

“Elle était gênée d’être dupée, mais elle n’était en aucun cas la seule.

Quand M. Abalimba était à l’hôtel Corinthia, il s’est entretenu avec un riche homme d’affaires appelé Simon Belofsky, le directeur d’Universal Records.

Il a rencontré M. Abalimba le 28 janvier de cette année et le croyait rappeur.

M. Abalimba lui a dit qu’il avait loué tout l’étage (de l’hôtel) pendant une année entière pour un coût de 13 millions de livres sterling.

Il a également dit que sa famille était des marchands d’armes cubains. Il décrit avoir noué une véritable amitié avec M. Abalimba. »

M. Belofsky a laissé son portefeuille à Abalimba après une nuit de forte consommation d’alcool et le fraudeur a fini par utiliser l’une de ses cartes pour séjourner à l’hôtel cinq étoiles Rosewood dans le centre de Londres.

Mme Chinner a déclaré: « M. Abalimba a retiré le nom Belofsky (de la carte de crédit) et lui a substitué son propre faux nom de Gonzalez.

C’était son propre faux nom qui a été utilisé pour s’enregistrer à l’hôtel Rosewood.

Quand il a réservé là-bas, il n’a pas aimé la chambre standard qui lui a été proposée, alors il a décidé d’opter pour la suite Lincoln.«

En seulement quatre jours, Abalimba a dépensé 10 000 £ sur la carte de M. Belofsky avant que sa banque ne s’inquiète et ne la bloque.  Il s’est ensuite fait passer pour un riche invité pour persuader le concierge Mark Bilton de dépenser 104 911,60 £ à l’hôtel Rosewood en son nom.

À lire aussi :
Cameroun : Roméo Dika s’attaque une nouvelle fois à son ex-femme

Il est, au moins financièrement, le plus grand perdant », a déclaré le procureur.  « Il est complètement vidé et incapable de comprendre comment il a pu se séparer de tout cet argent. »

M. Bilton et sa femme se sont ensuite vu offrir la chance de célébrer avec Abalimba après son « achat » d’appartements d’une valeur de 45 millions de livres sterling à Battersea.

Abalimba a même remercié M. Bilton, disant qu’il s’organiserait pour que Rod Stewart rende visite à un ami malade à l’hôpital pour le remercier de ses services.

Dans sa déclaration lue au tribunal, M. Bilton a déclaré: « Je peux honnêtement dire que je pensais qu’être victime d’une fraude et d’escroquerie ne m’arriverait jamais.

Il m’a fallu des années pour développer mon entreprise et j’ai la plus grande confiance pour les anciens et les nouveaux clients.

Je suis toujours incrédule qu’il ait non seulement fait de moi une victime de fraude, mais aussi ma famille. C’est un voleur sans remords et fait d’innocents comme moi une victime.«

Abalimba a été arrêté en mars de cette année et emmené au poste de police de Holborn.

Le milieu de terrain du comté de Derby a admis 15 chefs de fraude entre le 1er janvier et le 1er mars et a avoué avoir utilisé un faux permis de conduire de l’Illinois et une fausse carte de débit au nom de « M J Gonzalez Business ».

Il a été condamné à quatre ans et deux mois de prison.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire