...

Ukraine : l’AIEA inspecte les éventuels dommages à la centrale nucléaire


Video player

L’intégrité physique de la centrale nucléaire a été « violée », a déclaré le chef de l’AIEA. Les coups de feu et les bombardements à proximité de l’usine n’ont pas cessé pendant la visite.

Le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi (4e à droite), observe les dégâts à la centrale nucléaire de Zaporizhzhia]

La délégation de l’AIEA séjournera à l’usine de Zaporizhzhia pour terminer son évaluation

De violents combats et des bombardements dans le district d’Enerhodar, dans le sud de l’Ukraine, où se trouve la centrale nucléaire de Zaporizhzhia occupée par la Russie, se sont poursuivis malgré l’arrivée de l’équipe d’inspecteurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique de l’ONU, a rapporté vendredi le ministère britannique de la Défense.

Lire aussi : Ukraine : Une rentrée scolaire risquée

Le chef de l’AIEA, Rafael Grossi, et son équipe de 14 personnes sont arrivés à la centrale jeudi pour inspecter les éventuels dommages causés à la plus grande centrale nucléaire d’Europe au milieu d’intenses combats.

Grossi a déclaré que l’AIEA était « là pour rester », et Zaporizhzhia et qu’elle y établirait une présence continue.

La délégation a reçu une visite de l’installation par les forces russes. Grossi a déclaré qu’ils y resteraient jusqu’à ce qu’il ait terminé son évaluation.

« Il est évident que l’usine et l’intégrité physique de l’usine ont été violées plusieurs fois par hasard, délibérément – nous n’avons pas les éléments pour évaluer cela », a déclaré Grossi après avoir vu l’usine pour la première fois jeudi. « Et c’est pourquoi nous essayons de mettre en place certains mécanismes et la présence, comme je l’ai dit, de nos gens là-bas. »

Des experts de l’AIEA achèvent leur première visite d’une centrale nucléaire
Grossi a également décrit avoir entendu les affrontements en cours à l’usine. « Il y a eu des moments où le feu était évident – les mitrailleuses lourdes, l’artillerie, les mortiers à deux ou trois reprises étaient vraiment très préoccupants, je dirais, pour nous tous. »

Lire aussi : Guerre d’Ukraine / Ségolène Royal condamne les Occidentaux pour avoir menti sur la Russie

La centrale est occupée par les forces russes depuis les premiers jours de la guerre – bien que toujours dirigée par des ingénieurs ukrainiens – et a été brièvement déconnectée du réseau électrique ukrainien à la suite de bombardements. Les deux parties se sont accusées d’avoir ciblé l’usine.

Zelenskyy critique la « tournée infructueuse » de Zaporizhzhia
Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a salué l’arrivée de la délégation de l’AIEA à Zaporizhzhia, mais a déploré le fait que les forces russes aient empêché les journalistes internationaux de se joindre à la tournée et que Grossi n’ait pas appelé à la démilitarisation de la région.

« L’Ukraine a tout fait pour que cette mission se réalise », a-t-il déclaré dans son allocution jeudi soir. « Mais c’est dommage que les occupants essaient de transformer cette mission de l’AIEA – vraiment nécessaire – en une visite infructueuse de l’usine. »

Lire aussi : Ukraine : le bombardement russe a fait réagir Antonio Guterres

« Lorsque nous avons rencontré M. Grossi et les membres de la mission à Kyiv, nous avons convenu que la mission serait accompagnée de journalistes des médias ukrainiens et internationaux », a poursuivi Zelenskyy. « Malheureusement, cela n’a pas été fait. Bien que cela ait été promis. »

→ A LIRE AUSSI : Ukraine : Une rentrée scolaire risquée

→ A LIRE AUSSI : 49 militaires ivoiriens arrêtés au Mali : Ouattara et Assimi goita annoncent un accord après de faux documents

→ A LIRE AUSSI : Asky : La compagnie aérienne Togolaise s’offre un 12è avion pour son 12è anniversaire

--
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉
Mots clés:,

Laisser votre commentaire