Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Turquie : les mosquées rouvertes aux prières collectives
3Vision-Group
30/05/2020 à 10h55 par La redaction
Plusieurs milliers de croyants ont pris part vendredi à des prières collectives organisées dans des mosquées en Turquie, après plus de deux mois d'interdiction dans le cadre des mesures visant à endiguer la pandémie provoquée par le nouveau coronavirus. Sur le parvis de la célèbre Mosquée Bleue à Istanbul, des centaines de fidèles, masque de protection sur le visage, ont prié sur de petits tapis disposés à un mètre les uns des autres.
Non loin de là, ils étaient des milliers à l'intérieur et devant la mosquée Fatih, des chats se promenant entre les rangées de fidèles. Des employés municipaux distribuaient du gel désinfectant et des tapis de prière jetables pendant qu'un haut-parleur répétait en boucle les messages de prévention : bien garder les masques et respecter les distances de sécurité. «J'ai attendu ce moment pendant si longtemps, j'ai beaucoup prié», déclare Gülçek Uyanik, 55 ans. «Cela m'avait manqué, j'avais l'habitude de venir prier ici tout le temps. Cela faisait deux mois, les mosquées nous ont manqué», a dit Asum Tekif, 50 ans.
Des membres du clergé musulman ont de leur côté récité des prières à Sainte-Sophie, transformée en musée après avoir été une église chrétienne puis une mosquée, pour marquer l'anniversaire de la conquête de Constantinople, aujourd'hui Istanbul, par les Ottomans en 1453. «Il est très important de célébrer le 567e anniversaire de la conquête (...) à travers des prières à Hagia Sophia (Sainte-Sophie)», a dit le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui a participé via vidéoconférence à cette cérémonie. Dans d'autres villes, des fidèles ont prié vendredi sur des places de marché ou dans des stades, selon les médias turcs.
Les prières collectives avaient été provisoirement interdites le 17 mars dans le cadre des dispositifs mis en place pour enrayer la propagation du nouveau coronavirus en Turquie. Mais le gouvernement turc, qui affirme avoir maîtrisé l'épidémie, a assoupli les restrictions ces dernières semaines. Jeudi, le président Erdogan a annoncé la réouverture à partir de lundi des restaurants, cafés et bibliothèques. Le Covid-19 a fait près de 4.500 morts en Turquie, un pays de 83 millions d'habitants, sur un total de quelque 160.000 cas, selon le bilan officiel.

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 450 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :
togopapel APPLICATION MOBILE  ABONNEZ à Google news
Plusieurs milliers de croyants ont pris part vendredi à des prières collectives organisées dans des mosquées en Turquie, après plus de deux mois d'interdiction dans le cadre des mesures visant à endiguer la pandémie provoquée par le nouveau coronavirus. Sur le parvis de la célèbre Mosquée Bleue à Istanbul, des centaines de fidèles, masque de protection sur le visage, ont prié sur de petits tapis disposés à un mètre les uns des autres.
Non loin de là, ils étaient des milliers à l'intérieur et devant la mosquée Fatih, des chats se promenant entre les rangées de fidèles. Des employés municipaux distribuaient du gel désinfectant et des tapis de prière jetables pendant qu'un haut-parleur répétait en boucle les messages de prévention : bien garder les masques et respecter les distances de sécurité. «J'ai attendu ce moment pendant si longtemps, j'ai beaucoup prié», déclare Gülçek Uyanik, 55 ans. «Cela m'avait manqué, j'avais l'habitude de venir prier ici tout le temps. Cela faisait deux mois, les mosquées nous ont manqué», a dit Asum Tekif, 50 ans.
Des membres du clergé musulman ont de leur côté récité des prières à Sainte-Sophie, transformée en musée après avoir été une église chrétienne puis une mosquée, pour marquer l'anniversaire de la conquête de Constantinople, aujourd'hui Istanbul, par les Ottomans en 1453. «Il est très important de célébrer le 567e anniversaire de la conquête (...) à travers des prières à Hagia Sophia (Sainte-Sophie)», a dit le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui a participé via vidéoconférence à cette cérémonie. Dans d'autres villes, des fidèles ont prié vendredi sur des places de marché ou dans des stades, selon les médias turcs.
Les prières collectives avaient été provisoirement interdites le 17 mars dans le cadre des dispositifs mis en place pour enrayer la propagation du nouveau coronavirus en Turquie. Mais le gouvernement turc, qui affirme avoir maîtrisé l'épidémie, a assoupli les restrictions ces dernières semaines. Jeudi, le président Erdogan a annoncé la réouverture à partir de lundi des restaurants, cafés et bibliothèques. Le Covid-19 a fait près de 4.500 morts en Turquie, un pays de 83 millions d'habitants, sur un total de quelque 160.000 cas, selon le bilan officiel.

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 450 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire