Actualités Nigéria USA

 Donald Trump félicite le Nigeria pour avoir fermé Twitter

Donald Trump felicite le Nigeria pour avoir ferme Twitter doingbuzz

Tout le monde est au courant du bras de fer entre Twitter et le Nigeria. Les autorités d’Abuja ont stoppé Twitter sur toute l’étendue du territoire nationale. Dans une note rendue publique ce 08 juin, Donald Trump, qui fait l’objet d’une interdiction à vie sur la plate-forme, a félicité le gouvernement nigérian pour sa position.

Trump a félicité le Nigéria d’avoir interdit Twitter dans le pays et a exprimé des remords de ne pas avoir pensé à faire de même, mais a déclaré qu’il aurait une autre chance dans une éventuelle course en 2024.

À lire aussi :   Coronavirus : Donald Trump demande des "réparations" de la part de la Chine

« Félicitations au Nigeria, qui vient d’interdire Twitter quelques jours après la suppression d’un tweet du président  Muhammadu Buhari », a déclaré Trump mardi.

« Davantage de pays devraient interdire Twitter et Facebook pour ne pas permettre un discours libre et ouvert. En attendant, des concurrents émergeront et s’imposeront. Qui sont-ils pour dicter le bien et le mal s’ils sont eux-mêmes mauvais ? » a poursuivi l’ancien président.

Lire aussi :  Twitter s’apprête à lancer une formule payante

Au cours de sa tirade contre la société de médias sociaux, Trump a même plaisanté en disant qu’il pourrait avoir la chance d’interdire la plate-forme s’il se présentait à nouveau en 2024.

À lire aussi :   Le Nigeria veut aider la Gambie à imprimer sa monnaie

« J’aurais peut-être dû le faire pendant que j’étais président. Mais Zuckerberg n’arrêtait pas de m’appeler et de venir dîner à la Maison Blanche pour me dire à quel point j’étais génial. 2024 ? »

Pour rappel, la plateforme a simplement supprimé le tweet de Buhari considéré comme une menace pour les mouvements séparatistes. L’oiseau bleu a interdit le tweet de Buhari pour avoir violé ses conditions de service pour faire référence à la violence.

Le tweet de Buhari menaçait les sécessionnistes du sud-est du pays africain. « Ceux d’entre nous dans les champs depuis 30 mois, qui ont traversé la guerre, traiteront  les sécessionnistes  dans la langue qu’ils comprennent », lit-on dans le tweet de Buhari.

À lire aussi :   Twitter : désormais possible de signaler les informations trompeuses

Lire aussi : Le gendre du président Buhari est recherché pour une fraude de 65 millions de dollars

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire