Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Trump de nouveau sous les feux des critiques
12/08/2019 à 16h51 par La Rédaction

Cette fois-ci c’est le républicain Bill Weld qui s’attaque à Trump. Ce candidat à la nomination républicaine en vue des élections présidentielle de 2020 dénonce le racisme dont fait preuve le président américain, élu en novembre 2016.

Les anti-Trump n’ont pas fini de nous donner à voir. En marge d’un meeting électoral à Des Moines dans l’Iowa aux Etats-Unis, Bill Weld, le républicain de 74 ans a lancé de vifs reproches au sujet de Donald Trump ce dimanche. Pour lui, Trump a du sang sur les mains suite à la fusillade du week-end dernier à El paso, qui a fait 22 morts. Le manifeste raciste du tueur « semble directement inspiré par les discours de Trump ». Il rattache le président américain à la tuerie d’El paso mais aussi largement à l'atmosphère qui conduit à toutes ces tueries.

Donald Trump et son équipe veulent "diviser le pays de toutes les façons possibles". Ils répandant colère et haine chez les Américains. "C'est la direction contraire de celle que nous devons prendre", a proclamé Weld.

Cet état de choses entrainerait selon ses mots le déclin du parti républicain. Il prévient la presse en ces termes « si le parti républicain à Washington ne désavoue pas expressément ses tirades racistes, ils risquent une défaite massive en 2020 ».

L’ancien gouverneur du Massachusetts ne s’arrête pas qu’à déplorer le racisme de Trump. Il s’attaque également à son « inhumanité » d’après BFM TV. Il s’insurge contre l’inhumanité de Trump face aux questions des migrants. Il trouve aussi le moyen de se marrer des positions du 45ème président des USA sur le changement climatique. Il est allé jusqu’à qualifier Trump de faux républicain « car il n'est pas pour la rigueur budgétaire » devant quelques dizaines de spectateurs au cours de son meeting électoral.

Le candidat républicain lui, promet aider les employés sous-payés, être du côté de l’environnement et unifier les Américains. Mais encore faut-il qu’il gagne les élections avant. Il a peut-être peu de chance d'obtenir la nomination de son parti pour le scrutin présidentiel. Un sondage réalisé en marge de la foire de Des Moines a déclaré Donald Trump comme le candidat bénéficiant de 97% des intentions de vote des républicains.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 515 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Cette fois-ci c’est le républicain Bill Weld qui s’attaque à Trump. Ce candidat à la nomination républicaine en vue des élections présidentielle de 2020 dénonce le racisme dont fait preuve le président américain, élu en novembre 2016.

Les anti-Trump n’ont pas fini de nous donner à voir. En marge d’un meeting électoral à Des Moines dans l’Iowa aux Etats-Unis, Bill Weld, le républicain de 74 ans a lancé de vifs reproches au sujet de Donald Trump ce dimanche. Pour lui, Trump a du sang sur les mains suite à la fusillade du week-end dernier à El paso, qui a fait 22 morts. Le manifeste raciste du tueur « semble directement inspiré par les discours de Trump ». Il rattache le président américain à la tuerie d’El paso mais aussi largement à l'atmosphère qui conduit à toutes ces tueries.

Donald Trump et son équipe veulent "diviser le pays de toutes les façons possibles". Ils répandant colère et haine chez les Américains. "C'est la direction contraire de celle que nous devons prendre", a proclamé Weld.

Cet état de choses entrainerait selon ses mots le déclin du parti républicain. Il prévient la presse en ces termes « si le parti républicain à Washington ne désavoue pas expressément ses tirades racistes, ils risquent une défaite massive en 2020 ».

L’ancien gouverneur du Massachusetts ne s’arrête pas qu’à déplorer le racisme de Trump. Il s’attaque également à son « inhumanité » d’après BFM TV. Il s’insurge contre l’inhumanité de Trump face aux questions des migrants. Il trouve aussi le moyen de se marrer des positions du 45ème président des USA sur le changement climatique. Il est allé jusqu’à qualifier Trump de faux républicain « car il n'est pas pour la rigueur budgétaire » devant quelques dizaines de spectateurs au cours de son meeting électoral.

Le candidat républicain lui, promet aider les employés sous-payés, être du côté de l’environnement et unifier les Américains. Mais encore faut-il qu’il gagne les élections avant. Il a peut-être peu de chance d'obtenir la nomination de son parti pour le scrutin présidentiel. Un sondage réalisé en marge de la foire de Des Moines a déclaré Donald Trump comme le candidat bénéficiant de 97% des intentions de vote des républicains.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 515 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire