Mali: Assimi Goïta ordonne trois jours de deuil national

Le président de transition du Mali, Assimi Goïta, a décrété 72 heures de deuil national après l’assassinat d’une trentaine de Maliens dans le centre du pays.

L’attentat terroriste entre Songho et Bandiagara dans le centre du Mali, vendredi 3 décembre, a coûté la vie à une trentaine de personnes, mais les autorités de transition de Bamako n’ont pas été indifférentes.

En effet, le colonel Asimi Goita, président du Mali pendant la période de transition, a ordonné 72 heures de deuil national.

Au total, 31 personnes ont été tuées dans l’attaque « barbare » sur le terrain de jeu.

Assimi Goïta a annoncé que pour rendre hommage aux victimes de l’attentat terroriste entre Songho et Bandiagara, « les drapeaux seront mis en berne sur tous les bâtiments et édifices publics pendant toute la durée du deuil national à compter du dimanche 5 décembre courant ».

Les assaillants ont profité du marché hebdomadaire local pour attaquer un bus transportant du personnel du marché en plein air. En outre, 17 personnes ont été blessées dans la même attaque sanglante.

Par conséquent, le président de transition a accédé à la demande d’N’Dinde Ongoïba, président du comité du cercle de Banjagara, qui avait demandé à l’État de présenter ses condoléances nationales.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire