Trois auteurs de l’étude controversée sur l’hydroxychloroquine se rétractent


Video player

Trois des quatre auteurs qui sont à la base de l’étude qui a infirmé l’efficacité de l’hydroxychloroquine contre la Covid-19, se replient. Ils affirment ne pas pouvoir se «porter garant de la véracité des sources des données primaires » sur lesquels est basé leur article publié dans la revue «The Lancet».

L’étude des quatre scientifiques concluait que l’utilisation l’hydroxychloroquine dans le traitement de la Covid-19 n’est pas bénéfique aux malades, cet antibiotique pourrait même être néfaste. Elle a été publiée le 22 mai dans The Lancet et sa parution avait poussé l’OMS (Organisation mondiale de la santé) à suspendre les essais cliniques sur l’hydroxychloroquine contre la Covid-19. Toutefois, cette étude avait été critiquée mondialement notamment par le chercheur et infectiologue français, Didier Raoult, qui a qualifié l’étude de « foireuse ».

Lire aussi : Covid-19 : le Professeur Raoult continuera le traitement à base de l’hydroxychloroquine

Ce jeudi 4 juin, The Lancet a annoncé que trois des quatre auteurs de l’étude controversée publiée ont demandé la rétractation de l’article. «Nous ne pouvons plus nous porter garant de la véracité des sources des données primaires», ont écrit les trois auteurs au Lancet. Cette rétraction est due au fait que la société Surgisphere, qui a collecté ses données, refuse de donner accès à la base de données.

«Nous avons lancé une analyse indépendante de Surgisphere avec l’accord de Sapan Desai pour évaluer l’origine des éléments de la base de données, confirmer qu’elle était complète et répliquer les analyses présentées dans l’article », ont écrit les trois autres auteurs. Mais ces derniers «n’ont pas pu conduire une revue indépendante et nous ont informés de leur retrait du processus d’évaluation par les pairs » car Surgisphere a refusé de transférer la base de données en raison des accords de confidentialité avec ses clients.

96 000 patients hospitalisés entre décembre et avril dans 671 hôpitaux, telles sont les données sur lesquelles s’est basée la société américaine, dirigée par le quatrième auteur de l’étude, Sapan Desai. Après de nombreuses critiques mettant en cause la méthodologie de l’étude, l’OMS a annoncé mercredi la reprise des essais cliniques avec l’hydroxychloroquine.

Lire aussi : Covid-19 : L’OMS annonce qu’elle reprend ses essais sur l’hydroxychloroquine

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire