Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Triste fin d’un marin au Port de Lomé
27/06/2020 à 19h19 par Aimé AMSON

Le syndicat national des gens de mer professionnels du Togo (SGMPT) ne cesse d’alerter sur les conditions de travail au sein de leur corporation. Il a annoncé le décès tragique de l’un des travailleurs. Il s’est agi de Komlan ADONOUHOUÈ connu  plus sous le nom de Patrick qui a succombé dans un accident de travail le 05 mai 2020 au port de Lomé.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Guillaume Soro n’a plus le soutien de Méité Sindou

Il s'en est allé dans la fleur de l'âge abandonnant derrière lui une veuve avec deux enfants de 5 ans et 3 ans nous, apprend Allafrica.

« Après l'accident, j'ai reçu l'information et j'ai délégué certains membres du bureau exécutif de notre syndicat d'aller à bord du navire GOD'S LOVE pour un constat. Après le constat, un rapport m'a été envoyé et le rapport dit qu'il y a des produits à bord du navire qui a causé l'explosion », relate Modeste AWOKOU, le secrétaire général du SGMPT.

Lire aussi : Facebook durcit sa politique de modération des contenus, les raisons

Selon lui, les responsables en ont pour quelques choses. « Les inspecteurs de la Direction des affaires maritimes ont failli à leurs mission qui est d'inspecter les navires. Et aussi ce navire est une épave, ce qui veut dire que ce navire ne répond pas à un état de navigabilité », a-t-il souligné.

Il indique par ailleurs que les inspecteurs ont failli à leur mission. « Si le navire était vraiment inspecté ce produit devrait pas être à bord du navire. Alors que le navire dispose des documents de travail délivré par la Direction des affaires maritimes dans son état de non navigabilité », a-t-il ajouté.

Lire aussi : Donald Trump signe un décret pour protéger les monuments

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 486 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Le syndicat national des gens de mer professionnels du Togo (SGMPT) ne cesse d’alerter sur les conditions de travail au sein de leur corporation. Il a annoncé le décès tragique de l’un des travailleurs. Il s’est agi de Komlan ADONOUHOUÈ connu  plus sous le nom de Patrick qui a succombé dans un accident de travail le 05 mai 2020 au port de Lomé.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Guillaume Soro n’a plus le soutien de Méité Sindou

Il s'en est allé dans la fleur de l'âge abandonnant derrière lui une veuve avec deux enfants de 5 ans et 3 ans nous, apprend Allafrica.

« Après l'accident, j'ai reçu l'information et j'ai délégué certains membres du bureau exécutif de notre syndicat d'aller à bord du navire GOD'S LOVE pour un constat. Après le constat, un rapport m'a été envoyé et le rapport dit qu'il y a des produits à bord du navire qui a causé l'explosion », relate Modeste AWOKOU, le secrétaire général du SGMPT.

Lire aussi : Facebook durcit sa politique de modération des contenus, les raisons

Selon lui, les responsables en ont pour quelques choses. « Les inspecteurs de la Direction des affaires maritimes ont failli à leurs mission qui est d'inspecter les navires. Et aussi ce navire est une épave, ce qui veut dire que ce navire ne répond pas à un état de navigabilité », a-t-il souligné.

Il indique par ailleurs que les inspecteurs ont failli à leur mission. « Si le navire était vraiment inspecté ce produit devrait pas être à bord du navire. Alors que le navire dispose des documents de travail délivré par la Direction des affaires maritimes dans son état de non navigabilité », a-t-il ajouté.

Lire aussi : Donald Trump signe un décret pour protéger les monuments

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 486 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire