Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
TRANSFERWISE VA AIDER SES CLIENTS À FAIRE FRUCTIFIER LEUR CAPITAL
08/07/2020 à 10h54 par La redaction

Avec son réseau bancaire à la fois international et local, Transferwise est aujourd’hui un exemple de réussite dans la fintech. C’est d’ailleurs l’une des rares licornes du secteur à pouvoir se targuer d’être rentable depuis plusieurs années.

En plus de son service de transfert d’argent, la startup propose depuis 2018 un compte multi-devises avec une carte de paiement. Jusqu’à présent, les 2,2 milliards d’euros qui dormaient sur les comptes actifs de la plateforme ne rémunéraient… rien. C’est le même principe que les comptes chez N26 ou Revolut, qui n’offrent pas de solution d’épargne à leurs clients.

Investissement passif

Si Revolut s’essaie à l’investissement (avec notamment le trading sur métaux précieux qui a vu arriver un nouvel actif hier), Transferwise a une idée plus accessible en tête. Surtout, elle souhaite aider ses clients à faire fructifier le capital de leur compte sans grandes connaissances financières, et de manière passive.

Pour cela, la fintech va d’associer avec des fonds d’investissement « connus, accessibles et fiables » pour offrir à ses clients un moyen d’y investir leur capital. Ces fonds suivront le même principe que les fonds accessibles au grand public, à l’instar de ceux que l’on retrouve dans l’assurance-vie (sans les avantages fiscaux de cette dernière…).

Si Transferwise n’est pas encore rentré dans le détail de son offre, on peut légitimement imaginer qu’il composera avec des fonds garantis en capital (et moins rémunérateurs) et avec d’autres fonds plus risqués – mais potentiellement plus généreux.

Feu vert du régulateur anglais

Cette nouvelle solution pour placer son argent devrait arriver dans les mois qui viennent maintenant que la Financial Conduct Authority (FCA) lui a officiellement donné son feu vert. Le service sera disponible dans un premier temps en exclusivité pour les clients en Angleterre dans la limite de 85 000 £ par utilisateur (maximum garanti par le fonds de garantie des dépôts FSCS).

Le système de passporting européen lui permettra d’attaquer tout le continent avec cette offre d’investissement, mais le Brexit reste encore une inconnue pour le secteur financier. Si la licence anglaise venait à ne plus être reconnue en Europe, la pépite a déjà anticipé la migration : la branche TransferWise Europe a obtenir un agrément en Belgique pour opérer en Europe avec un compte et une carte de paiement. En revanche, elle n’a pas encore obtenu de licence d’investissement en dehors du Royaume-Uni, le scénario d’un Brexit sans accord pourrait la forcer à revoir la donne.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 496 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Avec son réseau bancaire à la fois international et local, Transferwise est aujourd’hui un exemple de réussite dans la fintech. C’est d’ailleurs l’une des rares licornes du secteur à pouvoir se targuer d’être rentable depuis plusieurs années.

En plus de son service de transfert d’argent, la startup propose depuis 2018 un compte multi-devises avec une carte de paiement. Jusqu’à présent, les 2,2 milliards d’euros qui dormaient sur les comptes actifs de la plateforme ne rémunéraient… rien. C’est le même principe que les comptes chez N26 ou Revolut, qui n’offrent pas de solution d’épargne à leurs clients.

Investissement passif

Si Revolut s’essaie à l’investissement (avec notamment le trading sur métaux précieux qui a vu arriver un nouvel actif hier), Transferwise a une idée plus accessible en tête. Surtout, elle souhaite aider ses clients à faire fructifier le capital de leur compte sans grandes connaissances financières, et de manière passive.

Pour cela, la fintech va d’associer avec des fonds d’investissement « connus, accessibles et fiables » pour offrir à ses clients un moyen d’y investir leur capital. Ces fonds suivront le même principe que les fonds accessibles au grand public, à l’instar de ceux que l’on retrouve dans l’assurance-vie (sans les avantages fiscaux de cette dernière…).

Si Transferwise n’est pas encore rentré dans le détail de son offre, on peut légitimement imaginer qu’il composera avec des fonds garantis en capital (et moins rémunérateurs) et avec d’autres fonds plus risqués – mais potentiellement plus généreux.

Feu vert du régulateur anglais

Cette nouvelle solution pour placer son argent devrait arriver dans les mois qui viennent maintenant que la Financial Conduct Authority (FCA) lui a officiellement donné son feu vert. Le service sera disponible dans un premier temps en exclusivité pour les clients en Angleterre dans la limite de 85 000 £ par utilisateur (maximum garanti par le fonds de garantie des dépôts FSCS).

Le système de passporting européen lui permettra d’attaquer tout le continent avec cette offre d’investissement, mais le Brexit reste encore une inconnue pour le secteur financier. Si la licence anglaise venait à ne plus être reconnue en Europe, la pépite a déjà anticipé la migration : la branche TransferWise Europe a obtenir un agrément en Belgique pour opérer en Europe avec un compte et une carte de paiement. En revanche, elle n’a pas encore obtenu de licence d’investissement en dehors du Royaume-Uni, le scénario d’un Brexit sans accord pourrait la forcer à revoir la donne.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 496 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire