Togo : une enseignante retrouvée morte en classe

Encore un nouveau cas de suicide au Togo. C’est le deuxième cas en seulement un mois dans le quartier Ségbé (Adidogomé) situé à environ 25 kilomètres de Lomé. Une enseignante d’une école privée a été retrouvée morte avec les intestins dehors ce lundi 2 novembre, jour de la rentrée académique.

 

C’est la deuxième découverte macabre faite à Ségbé dans l’intervalle d’un mois. Dans un complexe scolaire de ce quartier, la rentrée a été négativement particulière. Selon le média Afriqueenligne, lundi 2 novembre dernier, « les élèves ou du moins les adultes » ont découvert dans une salle de classe un cadavre.

À lire aussi :
Tikpi Atchadam :"Le Togo n'est pas un État souverain"

Lire aussi : Une enseignante emprisonnée pour avoir envoyé des nudes à son élève de 13 ans 

Le corps sans vie d’une enseignante  a été retrouvé dans la salle où elle devrait dispenser les cours. Ce qui offusquerait le plus, c’est que ses intestins étaient dehors. La dame se serait donc « éventrée en prenant soin de laisser quelques lignes », selon la source. D’après les informations relayées au sein des médias locaux, la dame en question vivait seule avec un enfant à proximité de l’établissement.

À lire aussi :
Togo/Covid : Les élèves d'une école désertent pour "échapper au vaccin"

Lire aussi : Togo : Un enseignant s’est suicidé par pendaison

L’on ne saurait dire ce qui a poussé cette enseignante à mettre fin à ses jours dans la salle où elle était titulaire. Elle a endeuillé la rentrée de ce complexe scolaire suscitant par la même occasion des inquiétudes. Tous les habitants de la localité sont d’ailleurs inquiets, pourquoi cette série de suicides dans la même localité ? Les autorités s’activent pour mettre la lumière sur ces affaires.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire