Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Togo : Un mandat d’arrêt international émis contre Agbeyomé Kodjo
16/07/2020 à 22h25 par Le Boy

 

Suite au refus de comparaitre devant le magistrat, un mandat d’arrêt international vient d’être délivré contre Agbéyomé kodjo par le doyen des juges d’instructions.

 

« Un mandat d’arrêt international a été délivré contre Agbéyomé Kodjo. Nous l’avions appris hier auprès du juge instructeur », a déclaré Darius Kokou Atsoo, son principal avocat. « C’est un acte d’acharnement de plus contre Agbéyomé Kodjo, qui n’entame en rien notre détermination à faire éclater la vérité juridique dans cette affaire », a-t-il souligné.

 

Accusé d’atteinte à la sureté de l’Etat, usage des signes de l’Etat, de nominations illégales, de troubles aggravés à l’ordre, l’ancien ministre a refusé de se présenter devant le magistrat. Et pour justifier son refus, le candidat malheureux à la présidentielle du 22 février dernier a dit être en danger de mort.

Lire aussi : KODJO Messan Gabriel Agbéyomé porte plainte contre le gouvernement togolais

Candidat du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD), Agbéyomé Kodjo a obtenu 19,46% des suffrages le 22 février, contre 70,78% pour Faure Essozimna Gnassingbé, selon les résultats officiels que l’opposant conteste fermement.

 

Son immunité parlementaire avait été levée en mars, à la demande du parquet de Lomé, pour s’être « autoproclamé » président de la République. Il s’est également présenté comme « prétendu chef de l’État et chef suprême des Armées », appelant la Nation et les forces armées à se mobiliser contre le pouvoir.  Des propos et agissements relevant « des qualifications de troubles aggravés à l’ordre public et d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État », selon le procureur.

 

Il est à rappeler que le monsieur était placé sous contrôle, avec interdiction de quitter le territoire sans autorisation, celle de faire des déclarations tendant à la remise en cause des résultats de la présidentielle du 22 février 2020, ou encore de tenir tout propos, déclarations, ou attitudes tendant à remettre en cause et à saper l’ordre constitutionnel et institutionnel.

Lire aussi : Togo : un homme retrouvé pendu

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

 

Suite au refus de comparaitre devant le magistrat, un mandat d’arrêt international vient d’être délivré contre Agbéyomé kodjo par le doyen des juges d’instructions.

 

« Un mandat d’arrêt international a été délivré contre Agbéyomé Kodjo. Nous l’avions appris hier auprès du juge instructeur », a déclaré Darius Kokou Atsoo, son principal avocat. « C’est un acte d’acharnement de plus contre Agbéyomé Kodjo, qui n’entame en rien notre détermination à faire éclater la vérité juridique dans cette affaire », a-t-il souligné.

 

Accusé d’atteinte à la sureté de l’Etat, usage des signes de l’Etat, de nominations illégales, de troubles aggravés à l’ordre, l’ancien ministre a refusé de se présenter devant le magistrat. Et pour justifier son refus, le candidat malheureux à la présidentielle du 22 février dernier a dit être en danger de mort.

Lire aussi : KODJO Messan Gabriel Agbéyomé porte plainte contre le gouvernement togolais

Candidat du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD), Agbéyomé Kodjo a obtenu 19,46% des suffrages le 22 février, contre 70,78% pour Faure Essozimna Gnassingbé, selon les résultats officiels que l’opposant conteste fermement.

 

Son immunité parlementaire avait été levée en mars, à la demande du parquet de Lomé, pour s’être « autoproclamé » président de la République. Il s’est également présenté comme « prétendu chef de l’État et chef suprême des Armées », appelant la Nation et les forces armées à se mobiliser contre le pouvoir.  Des propos et agissements relevant « des qualifications de troubles aggravés à l’ordre public et d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État », selon le procureur.

 

Il est à rappeler que le monsieur était placé sous contrôle, avec interdiction de quitter le territoire sans autorisation, celle de faire des déclarations tendant à la remise en cause des résultats de la présidentielle du 22 février 2020, ou encore de tenir tout propos, déclarations, ou attitudes tendant à remettre en cause et à saper l’ordre constitutionnel et institutionnel.

Lire aussi : Togo : un homme retrouvé pendu

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 501 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire