Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Togo : Suspension des médias , un journaliste clashe les organisations de presse
31/03/2020 à 12h22 par Georges Traore

 

La suspension des médias et tout le silence qui s'en suit est la faute des organisations de presse. Il est très rare de les voir tenter de défendre ou mieux plaider pour la cause de leurs propres confrères. Cet avis est celui d'un journaliste togolais, qui, outré par les suspensions à tout va a décidé de réagir.

Le journaliste qui a préféré utiliser un nom de plume, Sans Rancune n'a pas été tendre avec les organisations de presse. Il faut déjà rappeler qu'en l'espace d'un mois, 3 journaux ont été sanctionnés.

Voici un extrait du message du journaliste

Suspension des journaux Liberté, L'Alternative et Fraternité : le silence intriguant des organisations de la Presse

Au Togo alors que le COVID-19 suit son cours et se propage, un nouveau virus est né au Togo. C'est la suspension des presses. La HAAC a aiguisé sa hache et décime tout sur son passage. Dans ma dernière sortie je disais que c'était une mauvaise décision en pleine pandémie. Déjà que la communication de crise qui devrait se faire pour la circonstance n'est pas au point. Mais bon ça c'est un autre débat. Les cellules s'activent comme elles peuvent. À nous de les aider aussi en suivant les gestes barrières. Anyway.

Après Liberté et L'Alternative, c'est autour de Joël Egah, de Fraternité de goûter à la hache. Et pour cause, à cause d'un article qu'il a écrit en soutien aux deux journaux suspendus. On est donc plus en droit par sa plume de défendre ses confrères face à une décision qui a été prise sans analyser tous les contours. Cette suspension de ce journal est tellement bizarre tant sur le fond que sur la forme. Car, en longueur de journée, ils sont nombreux ces ministres et DG, qui goûtent à la plume des journalistes suite à certaines décisions qu'ils prennent. Lisent et prennent ce qui est positif dans la critique et avancer. Mais la HAAC on, dirait que nos vénérés membres s'ennuient dans leurs locaux et qu'ils n'ont pas grand chose à faire actuellement où nous faisons face à la pandémie de COVID-19.

Pourquoi cette attitude de la HAAC qui refuse qu'on remette en cause ses décisions ? Le bilan des membres sera-t-il positif s'ils ferment ou suspendent beaucoup de presse ? Bizarre ! Deux mois de suspension pourquoi ? Pour avoir dit qu'une décision a été prise avec zèle et supposé qu'un groupe de de défense s'est formé. Ou est le fond? Rien que de la subjectivité.

Si l'attitude de la HAAC est intrigante, c'est le silence, de toutes ses organisations qui étonne. Même à la maison, dans certaines situation, les enfants font front commun et se soutiennent quitte à subir certaines conséquences. On dit souvent que les Kotokoli aiment se soutenir, sans souvent chercher à savoir ce que son frère ou sa sœur a fait. C'est ce qui devait prévaloir en ce moment. Cette attitude de nos cousins Kotokoli qui ne blaguent pas avec le soutien.

Mais dans le monde de la Presse au Togo, ce n'est pas ça. Rien que des groupuscules qui se forment, chacun cherchant son intérêt personnel. On est juste prêt à sortir des communiqués quand un confrère meurt. Mais pas capable de sortir un communiqué quand un confrère se fait fermer son journal ou quand celui-ci subit une suspension. L'expression qu'on aime utiliser c'est discussions de couloirs. Intéressant. Discuter donc en coulisses et revenez nous en public.

En pleine pandémie, la HAAC n'a pas fait grand chose pour mettre les médias en avant et qu'ils jouent pleinement leur rôle. Au contraire, on diminue le nombre de médias capable de pouvoir envoyer l'information plus loin. Dommage! Que faire !

Rien à faire. Sans Rancune

 

Lire aussi : Togo/ la HAAC suspend le journal Fraternité

 

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 601 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Cameroun : « L’Etat a géré dans le plus grand secret l’argent destiné à faire face au Covid-19 »

26/10/2020

Cameroun :...

Dans une tribune, Human Rights Watch s’inquiète...
Cameroun : plusieurs enfants tués dans l’attaque de l’école dans une zone anglophone

26/10/2020

Cameroun :...

L’attaque n’a pas encore été revendiquée et...
Présidentielle aux Seychelles : victoire historique de l’opposition, Ramkalawan élu au premier tour

26/10/2020

Présidentielle aux...

Wavel Ramkalawan a rassemblé 54,9 % des voix,...
Nigeria : les pillages se multiplient, les autorités à la peine

26/10/2020

Nigeria :...

Les violences ont commencé à Lagos, la...
Au Burkina Faso, les déplacés sont les grands oubliés des élections de novembre

26/10/2020

Au Burkina...

Le pays doit voter pour la présidentielle...
En Tunisie, une famille autorisée à changer de nom pour ne plus subir de discriminations

26/10/2020

En Tunisie,...

Alors que le passé esclavagiste du pays...
La crise climatique menace toujours plus la santé et la sécurité alimentaire des Africains

26/10/2020

La crise...

Sécheresses, inondations, cyclones : le continent le moins...
En Guinée, l’opposition conteste la réélection du président Alpha Condé

26/10/2020

En Guinée,...

L’appel à manifester lancé par le Front...
Guinée: Amnesty International dénonce «des tirs à balles réelles» des forces de sécurité

26/10/2020

Guinée: Amnesty...

Alors que les violences post-électorales en Guinée ont...
Les Chiliens décident de s'offrir une nouvelle Constitution

26/10/2020

Les Chiliens...

Un référendum historique était organisé dimanche 25...
France: une nouvelle conférence sociale en pleine deuxième vague épidémique

26/10/2020

France: une...

Les syndicats, le patronat et le Premier...
Introduction en Bourse record pour Ant Group, une filiale du géant chinois Alibaba

26/10/2020

Introduction en...

Jack Ma se frotte les mains. En...
Guinée: une situation sécuritaire toujours tendue à Conakry

26/10/2020

Guinée: une...

Alors que des violences ont lieu depuis...
Tensions France-Turquie: Erdogan demande aux Turcs de boycotter les produits français

26/10/2020

Tensions France-Turquie:...

Le président Recep Tayyip Erdogan a appelé...
Gnabry sort de la quarantaine après un faux “test positif” au covid-19

26/10/2020

Gnabry sort...

L’attaquant du Bayern Munich Serge Gnabry a quitté la quarantaine après...
Guinée / L’élection de Condé remise en cause par le vice-président de la CENI

26/10/2020

Guinée /...

Dans une note d’une vingtaine de pages...
#CongoIsBleeding : le nouveau hashtag qui condamne l’exploitation meurtrière des mines congolaises

26/10/2020

#CongoIsBleeding :...

L’exploitation dans les mines de la République...
Présidentielle ivoirienne / Pourquoi la Mission d’observation de l’UA est une incohérence !

26/10/2020

Présidentielle ivoirienne...

Une mission de l’Union Africaine séjourne à...
Dossier / 20 ans après le Charnier de Yopougon: Révélations, en 24 points, sur une affaire rocambolesque

26/10/2020

Dossier /...

Le “Charnier de Yopougon” ! Voilà un...
Affi N’guessan : ” Ouattara est un pyromane et un…

26/10/2020

Affi N’guessan...

La plateforme de l’opposition contre le 3e...

 

La suspension des médias et tout le silence qui s'en suit est la faute des organisations de presse. Il est très rare de les voir tenter de défendre ou mieux plaider pour la cause de leurs propres confrères. Cet avis est celui d'un journaliste togolais, qui, outré par les suspensions à tout va a décidé de réagir.

Le journaliste qui a préféré utiliser un nom de plume, Sans Rancune n'a pas été tendre avec les organisations de presse. Il faut déjà rappeler qu'en l'espace d'un mois, 3 journaux ont été sanctionnés.

Voici un extrait du message du journaliste

Suspension des journaux Liberté, L'Alternative et Fraternité : le silence intriguant des organisations de la Presse

Au Togo alors que le COVID-19 suit son cours et se propage, un nouveau virus est né au Togo. C'est la suspension des presses. La HAAC a aiguisé sa hache et décime tout sur son passage. Dans ma dernière sortie je disais que c'était une mauvaise décision en pleine pandémie. Déjà que la communication de crise qui devrait se faire pour la circonstance n'est pas au point. Mais bon ça c'est un autre débat. Les cellules s'activent comme elles peuvent. À nous de les aider aussi en suivant les gestes barrières. Anyway.

Après Liberté et L'Alternative, c'est autour de Joël Egah, de Fraternité de goûter à la hache. Et pour cause, à cause d'un article qu'il a écrit en soutien aux deux journaux suspendus. On est donc plus en droit par sa plume de défendre ses confrères face à une décision qui a été prise sans analyser tous les contours. Cette suspension de ce journal est tellement bizarre tant sur le fond que sur la forme. Car, en longueur de journée, ils sont nombreux ces ministres et DG, qui goûtent à la plume des journalistes suite à certaines décisions qu'ils prennent. Lisent et prennent ce qui est positif dans la critique et avancer. Mais la HAAC on, dirait que nos vénérés membres s'ennuient dans leurs locaux et qu'ils n'ont pas grand chose à faire actuellement où nous faisons face à la pandémie de COVID-19.

Pourquoi cette attitude de la HAAC qui refuse qu'on remette en cause ses décisions ? Le bilan des membres sera-t-il positif s'ils ferment ou suspendent beaucoup de presse ? Bizarre ! Deux mois de suspension pourquoi ? Pour avoir dit qu'une décision a été prise avec zèle et supposé qu'un groupe de de défense s'est formé. Ou est le fond? Rien que de la subjectivité.

Si l'attitude de la HAAC est intrigante, c'est le silence, de toutes ses organisations qui étonne. Même à la maison, dans certaines situation, les enfants font front commun et se soutiennent quitte à subir certaines conséquences. On dit souvent que les Kotokoli aiment se soutenir, sans souvent chercher à savoir ce que son frère ou sa sœur a fait. C'est ce qui devait prévaloir en ce moment. Cette attitude de nos cousins Kotokoli qui ne blaguent pas avec le soutien.

Mais dans le monde de la Presse au Togo, ce n'est pas ça. Rien que des groupuscules qui se forment, chacun cherchant son intérêt personnel. On est juste prêt à sortir des communiqués quand un confrère meurt. Mais pas capable de sortir un communiqué quand un confrère se fait fermer son journal ou quand celui-ci subit une suspension. L'expression qu'on aime utiliser c'est discussions de couloirs. Intéressant. Discuter donc en coulisses et revenez nous en public.

En pleine pandémie, la HAAC n'a pas fait grand chose pour mettre les médias en avant et qu'ils jouent pleinement leur rôle. Au contraire, on diminue le nombre de médias capable de pouvoir envoyer l'information plus loin. Dommage! Que faire !

Rien à faire. Sans Rancune

 

Lire aussi : Togo/ la HAAC suspend le journal Fraternité

 

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 601 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire