Togo : les pratiques homosexuelles sont considérées comme illégales


Video player

Le sujet sur l’homosexualité en Afrique fait la une de tous les débats. Si en Afrique du Sud, cette pratique est autorisée, cependant des pays comme le Togo, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Ghana et autres ne sont pas prêts à accorder l’autorisation à cette pratique sur leur territoire. Les président du Ghana et du Sénégal respectivement Nana Akufo Ado et Macky Sall ont promis que tant qu’ils seront présidents, l’homosexualité ne serait en aucun cas légalisée.

Lire aussi: Paulo Duarte : « L’objectif en septembre avec le Togo est de battre le Sénégal »

Quant au pays du président Faure Gnassingbé, le Togo reste ferme sur les relations sexuelles entre les personnes du même sexe. Pour ce fait, devant le Comité des Droits de l’Homme des Nations Unies, le ministre chargé des relations avec les Institutions de la République et porte-parole du Gouvernement, Christian Trimua l’a rappelé. Il s’est exprimé en ces termes : « Pour ce qui est des relations sexuelles entre adultes consentants du même sexe, le Togo n’envisage pas abroger les dispositions qui les criminalisent car cette orientation sexuelle n’est pas en adéquation avec les valeurs sociales togolaises ».

D’après les lois togolaises plus précisément selon le code de la famille et le code pénal, les pratiques sexuelles entre des personnes de même sexe sont illégales et passibles de trois années de prison ferme ajoutées à une grosse somme comme amende.

Lire aussi: Togo : l’administration du vaccin Pfizer démarre le 07 juillet

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire