Togo :le colonel Bitala Madjoulba a été tué par un sniper après l’investiture

 

De nouveaux éléments liés à la mort du colonel Bitala refont surface. L’ancien patron du BIR aurait été tué dimanche 3 mai , jour d’investiture du président Faure Gnassingbé pour un quatrième mandat.

D’après les récentes informations, il a été tué ce dimanche et non lundi comme l’ont affirmé beaucoup de médias. C’est dire que son assassinat serait survenu vers 22 heures et son corps, retrouvé le lundi matin vers 05 heures.

Ces nouveaux éléments ont été rapportés par le journal Flambeau des démocrates ( numéro 637) paru le samedi dernier.

À lire aussi :
Togo : L'entreprise Tagnon recrute pour ces deux postes

« A en croire des sources proches de l’enquête, la méthode utilisée par le tueur fait penser à un travail de professionnel exécuté dans les règles de l’art, à un détail près. Elles précisent que la veille au soir autour de 22 heures 30, lorsque le colonel a regagné son bureau après avoir terminé ses activités professionnelles et pris son dernier verre, il fut pris en compte par le tueur. Ce dernier, pour accomplir la basse besogne dans la nuit du dimanche à lundi, avait posé une échelle contre le bâtiment derrière les ‘nacos’, ouverts ce soir-là du bureau de l’officier. Etant monté sur cette échelle, il a tiré, au moyen d’une arme équipée de silencieux, dans le cou de sa cible. C’est seulement à 5 heures du matin à la découverte du corps que des éléments de l’OPJ constatés ont débarqué sur les lieux pour faire le constat et par la suite déposer la dépouille à la morgue », lit-on dans le journal.

À lire aussi :
Togo : les tenanciers des bars fermés dénoncent les « dérapages » du maire Aboka

« La balle, selon les examens du médecin légiste (le Togo compte un seul à ce jour) qui nous ont été rapportés, a sectionné les veines du cou de l’officier, qui, en bon militaire, dans une ultime tentative de survie, a bondi mais est tombé à la renverse et heurté une étagère se trouvant dans son bureau avant de s’écrouler dans une mare de sang », précise-t-il.

À lire aussi :
Togo : Cambriolage de la mairie de la commune de Zio 1

Notons qu’une commission d’enquête a été mise en place. Elle est coordonnée par le ministre de la sécurité, le général Yark Damehame.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆