Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Togo : l’ANC met de l’ordre dans ses rangs avant la présidentielle de 2020
21/09/2019 à 11h58 par La redaction

 L'Alliance nationale pour le changement (ANC) accuse certains de ses conseillers municipaux d'avoir accordé des voix à des candidats du parti UNIR au pouvoir, lors des élections des maires. Une manière de réaffirmer son hégémonie à quelques mois de la présidentielle de 2020.

Des conseillers municipaux « ont manqué à leurs obligations », peut-on lire dans un communiqué de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), publié dimanche. Nouvellement élus, des responsables du parti d’opposition, notamment dans les communes de Golfe 3 et Amou 2, « auraient, en dehors de leurs aires de compétence et sans aucun mandat à cet effet, pris des décisions contraires aux instructions du parti et à ses intérêts ».

La formation politique accuse ses élus d’avoir accordé des voix à des candidats de l’Union pour la République (UNIR), le parti au pouvoir, lors des élections des maires, entre le 13 et le 15 septembre. « Ils ont décidé de voter UNIR sans consulter le parti, explique à Jeune Afrique une source au sein du parti. La discipline doit être de rigueur au sein d’une formation politique et la ligne de conduite qui a été fixée doit être respectée ».

Pour « vérifier les faits », « identifier les personnes concernées » et proposer, le cas échéant, des « sanctions disciplinaires », un comité compétent sera mis en place. Ce dernier devrait se réunir « dans les jours à venir et les textes du parti feront foi », précise notre source.

Justement, l’article 41 du statut du parti prévoit que les élus locaux de l’ANC doivent respecter « en toutes circonstances la ligne politique et les directives du parti ». En cas d’infraction à cette règle, « les dispositions relatives à la discipline et aux sanctions prévues par les statuts et le règlement intérieur du Parti leur sont applicables ». Les sanctions peuvent aller du simple avertissement à l’exclusion.

Stratégie de communication

C’est la première fois que le parti de Jean-Pierre Fabre, créé en 2010, annonce ouvertement des sanctions à l’encontre de certains de ses membres. Pour le politologue Mohamed Madi Djabakaté, l’ANC réaffirme ainsi son « hégémonie » depuis que le Parti national panafricain (PNP) de Tikpi Salifou Atchadam est venu bouleverser la scène politique togolaise.

« C’est une stratégie de communication à quelques mois de la prochaine élection présidentielle, affirme le spécialiste. C’est aussi une réponse aux autres partis qui accusent l’ANC d’être en alliance avec le parti au pouvoir ».

Redistribution des cartes

« La participation de toutes les formations politiques aux municipales a permis de redistribuer ou de redéfinir les cartes de l’influence au sein de l’opposition », analyse Mohamed Madi Djabakaté.

L’ANC, qui ne dispose d’aucun député à l’Assemblée nationale, est arrivée en deuxième position (138 élus locaux) à l’issue des élections municipales lors desquelles les Togolais étaient appelés à élire leurs conseillers municipaux, fin juin, derrière UNIR, devenant, de facto, la première force politique de l’opposition.

Ex-chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre a d’ailleurs été élu maire de la quatrième commune du Grand Lomé, Golfe 4. Dans la capitale togolaise, son parti a remporté trois autres municipalités, contre sept pour UNIR. Une ascension qui pourrait se confirmer lors de l’élection présidentielle de 2020, à l’issue de laquelle le parti espère réaliser l’alternance.

Lors du démarrage de la campagne des municipales, le leader de l’ANC s’était d’ailleurs déjà montré confiant : « Notre lutte commune approche de son terme et doit aboutir d’ici à 2020. J’y crois fermement ».

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Football-Diego-Maradona-legende-a-double-facette.Doingbuzz.jpg

26/11/2020

Football :...

Diego Maradona, le prodige du football argentin...
USA : Joe Biden rassure qu’il dirigera en toute indépendance

26/11/2020

USA : Joe...

Ce n’est un secret pour personne, le...
Burundi : le gouvernement expulse un homme blanc raciste

26/11/2020

Burundi :...

Apparemment, le gouvernement burundais ne tolère aucunement...
Aya Nakamura : Un incroyable record pour son nouvel album

26/11/2020

Aya Nakamura...

Après avoir fait danser la planète avec...
Togo : Le bras de fer entre l’ARCEP et Togocel continue

26/11/2020

Togo : Le...

Après les reproches de l’Autorité de Régulation...
Quelques définition dans la loi du jeu: la loi 12.

26/11/2020

Quelques définition...

Arbitrage/ Quelques définitions dans la loi du...
On sait enfin où se trouve Debordo Leekunfa

26/11/2020

On sait...

Sa dernière publication sur sa Page Facebook...
Basketball/NBA: Serge Ibaka signe aux Clippers.

26/11/2020

Basketball/NBA: Serge...

Basket-ball/NBA: Serge lbaka signe aux Clippers.  ...
Le milliardaire sénégalais Mo Gates surnomme son chien Sa Ndiogou de Walf Tv (Vidéo)

26/11/2020

Le milliardaire...

Le jeune entrepreneur sénégalais Mo Gates vivant...
Après la polémique sur Adebayor, Adja Diallo prépare quelque chose (Vidéo)

26/11/2020

Après la...

Ces derniers jours des propos blessants contre...
Nouveau classement pour les pires mots de passe en 2020

26/11/2020

Nouveau classement...

Le nouveau classement des pires mots de...
Côte d'Ivoire : Un Turc vole au secours de l'orphelin dont la tête du père a été tranchée.

26/11/2020

Côte d’Ivoire...

Toussaint N'guessan Koffi est le nom de...
Ahmed Yahya livre son ambition pour le football africain

26/11/2020

Ahmed Yahya...

Élection à la CAF/ Ahmed Yahya livre...
Barack Obama donne son accord à Drake pour jouer son rôle dans un biopic

26/11/2020

Barack Obama...

L'ancien président américain Barack Obama était l'invité...
Un cadre d'Apple aurait voulu troquer des iPad contre des permis de port d'arme

26/11/2020

Un cadre...

Un cadre d’Apple est suspecté avoir corrompu...
Présidentielle au Burkina Faso : les résultats attendus ce jeudi matin

26/11/2020

Présidentielle au...

Alors qu'on espérait avec impatience les résultats...
Décès de Maradona : trois jours de deuil national en Argentine

26/11/2020

Décès de...

Le célèbre footballeur international argentin, Diego Maradona...
Sénégal : Tyco Tattoo tatoue le sexe d'une cliente et le filme en direct (Vidéo)

26/11/2020

Sénégal :...

Tyco Tattoo s’est fait un nom grâce...
Décès de Maradona : la réaction de Ronaldo

26/11/2020

Décès de...

Une grande légende du football vient de...
Sénégal : Le sort de la jet-setteuse Rangou suspendu à la décision du parquet

26/11/2020

Sénégal :...

Selon nos confrères de L’Observateur, le juge...

 L'Alliance nationale pour le changement (ANC) accuse certains de ses conseillers municipaux d'avoir accordé des voix à des candidats du parti UNIR au pouvoir, lors des élections des maires. Une manière de réaffirmer son hégémonie à quelques mois de la présidentielle de 2020.

Des conseillers municipaux « ont manqué à leurs obligations », peut-on lire dans un communiqué de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), publié dimanche. Nouvellement élus, des responsables du parti d’opposition, notamment dans les communes de Golfe 3 et Amou 2, « auraient, en dehors de leurs aires de compétence et sans aucun mandat à cet effet, pris des décisions contraires aux instructions du parti et à ses intérêts ».

La formation politique accuse ses élus d’avoir accordé des voix à des candidats de l’Union pour la République (UNIR), le parti au pouvoir, lors des élections des maires, entre le 13 et le 15 septembre. « Ils ont décidé de voter UNIR sans consulter le parti, explique à Jeune Afrique une source au sein du parti. La discipline doit être de rigueur au sein d’une formation politique et la ligne de conduite qui a été fixée doit être respectée ».

Pour « vérifier les faits », « identifier les personnes concernées » et proposer, le cas échéant, des « sanctions disciplinaires », un comité compétent sera mis en place. Ce dernier devrait se réunir « dans les jours à venir et les textes du parti feront foi », précise notre source.

Justement, l’article 41 du statut du parti prévoit que les élus locaux de l’ANC doivent respecter « en toutes circonstances la ligne politique et les directives du parti ». En cas d’infraction à cette règle, « les dispositions relatives à la discipline et aux sanctions prévues par les statuts et le règlement intérieur du Parti leur sont applicables ». Les sanctions peuvent aller du simple avertissement à l’exclusion.

Stratégie de communication

C’est la première fois que le parti de Jean-Pierre Fabre, créé en 2010, annonce ouvertement des sanctions à l’encontre de certains de ses membres. Pour le politologue Mohamed Madi Djabakaté, l’ANC réaffirme ainsi son « hégémonie » depuis que le Parti national panafricain (PNP) de Tikpi Salifou Atchadam est venu bouleverser la scène politique togolaise.

« C’est une stratégie de communication à quelques mois de la prochaine élection présidentielle, affirme le spécialiste. C’est aussi une réponse aux autres partis qui accusent l’ANC d’être en alliance avec le parti au pouvoir ».

Redistribution des cartes

« La participation de toutes les formations politiques aux municipales a permis de redistribuer ou de redéfinir les cartes de l’influence au sein de l’opposition », analyse Mohamed Madi Djabakaté.

L’ANC, qui ne dispose d’aucun député à l’Assemblée nationale, est arrivée en deuxième position (138 élus locaux) à l’issue des élections municipales lors desquelles les Togolais étaient appelés à élire leurs conseillers municipaux, fin juin, derrière UNIR, devenant, de facto, la première force politique de l’opposition.

Ex-chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre a d’ailleurs été élu maire de la quatrième commune du Grand Lomé, Golfe 4. Dans la capitale togolaise, son parti a remporté trois autres municipalités, contre sept pour UNIR. Une ascension qui pourrait se confirmer lors de l’élection présidentielle de 2020, à l’issue de laquelle le parti espère réaliser l’alternance.

Lors du démarrage de la campagne des municipales, le leader de l’ANC s’était d’ailleurs déjà montré confiant : « Notre lutte commune approche de son terme et doit aboutir d’ici à 2020. J’y crois fermement ».

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire