Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Togo : La manifestation du 28 février a été violemment réprimée (images)
29/02/2020 à 13h33 par Le Boy

La manifestation qu’organisent  Monseigneur Kpodzro et le candidat Agbéyomé Kodjo, fait suite à la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle du 22 février par la  CENI donnant vainqueur le président sortant, Faure Gnassingbé.

La commission électorale nationale indépendante (CENI) a proclamé les résultats provisoires de l’élection présidentielle du 22 février 2020. Faure Gnassingbé, candidat du parti au pouvoir, l’Union pour la république (UNIR) a été déclaré vainqueur, suite aux résultats compilés, avec 72,36% de suffrages exprimés.

Une victoire aussitôt contestée par le candidat de la dynamique Kpodzro, Agbéyomé Kodjo, qui, a déposé un recours devant la Cour Constitutionnelle et appelé à des manifestations de rue. Pour réclamer « sa victoire », Kodjo et la dynamique Kpodzro qui le soutient ont organisé une manifestation publique ce vendredi 28 février 2020. Sauf que cette manifestation jugée par le gouvernement d’ « illégale » prévue pour démarrer à 14heures, a été dispersée à coup de gaz lacrymogènes par les forces de l’ordre et de sécurité.

La manifestation à laquelle ont appelé Monseigneur Phillippe Kpodzro et l’opposant candidat à la présidentielle du 22 février, Agbéyomé Kodjo ce vendredi 28 février à Lomé n’a pas finalement eu lieu. Très tôt le matin, les lieux de rassemblement entre autres Bè marché et Gakpoto ou encore le terrain du Collège Saint Joseph de Lomé ont été bouclés par les forces de sécurité et de défense (FDS). Parallèlement, les maisons de l’ancien archevêque de Lomé,  et de l’opposant Kodjo ont été encerclées par les éléments des FDS.

« Agbéyomé président » ou encore « nous voulons changement », c’est le cri qu’émettent les manifestants lors des rassemblements au bas-fond du Collège Saint Joseph, malgré le dispositif répressif sur les lieux.

Incapables de contenir la foule ou de la disperser, les forces de l’ordre se voient dans l’obligation de la confiner dans l’enceinte du Collège Saint Joseph où les cris se font de plus en plus entendre.

Les forces de l’ordre, sans hésiter, ont lancé des grenades lacrymogènes dans l’enceinte du collège. Mais les cris continuent de plus bel. Finalement, les hommes en uniforme ont commencé par bastonner les manifestants dans l’enceinte du collège. Plusieurs manifestants sont arrêtés.

Voici quelques images de la manifestation du 28 févier 2020 au Togo

Togo : La manifestation du 28 février a été violemment réprimée (images)

Togo : La manifestation du 28 février a été violemment réprimée (images)

Togo : La manifestation du 28 février a été violemment réprimée (images)

Togo : La manifestation du 28 février a été violemment réprimée (images)

Togo : La manifestation du 28 février a été violemment réprimée (images)

Togo : La manifestation du 28 février a été violemment réprimée (images)

Togo : La manifestation du 28 février a été violemment réprimée (images)

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

La manifestation qu’organisent  Monseigneur Kpodzro et le candidat Agbéyomé Kodjo, fait suite à la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle du 22 février par la  CENI donnant vainqueur le président sortant, Faure Gnassingbé.

La commission électorale nationale indépendante (CENI) a proclamé les résultats provisoires de l’élection présidentielle du 22 février 2020. Faure Gnassingbé, candidat du parti au pouvoir, l’Union pour la république (UNIR) a été déclaré vainqueur, suite aux résultats compilés, avec 72,36% de suffrages exprimés.

Une victoire aussitôt contestée par le candidat de la dynamique Kpodzro, Agbéyomé Kodjo, qui, a déposé un recours devant la Cour Constitutionnelle et appelé à des manifestations de rue. Pour réclamer « sa victoire », Kodjo et la dynamique Kpodzro qui le soutient ont organisé une manifestation publique ce vendredi 28 février 2020. Sauf que cette manifestation jugée par le gouvernement d’ « illégale » prévue pour démarrer à 14heures, a été dispersée à coup de gaz lacrymogènes par les forces de l’ordre et de sécurité.

La manifestation à laquelle ont appelé Monseigneur Phillippe Kpodzro et l’opposant candidat à la présidentielle du 22 février, Agbéyomé Kodjo ce vendredi 28 février à Lomé n’a pas finalement eu lieu. Très tôt le matin, les lieux de rassemblement entre autres Bè marché et Gakpoto ou encore le terrain du Collège Saint Joseph de Lomé ont été bouclés par les forces de sécurité et de défense (FDS). Parallèlement, les maisons de l’ancien archevêque de Lomé,  et de l’opposant Kodjo ont été encerclées par les éléments des FDS.

« Agbéyomé président » ou encore « nous voulons changement », c’est le cri qu’émettent les manifestants lors des rassemblements au bas-fond du Collège Saint Joseph, malgré le dispositif répressif sur les lieux.

Incapables de contenir la foule ou de la disperser, les forces de l’ordre se voient dans l’obligation de la confiner dans l’enceinte du Collège Saint Joseph où les cris se font de plus en plus entendre.

Les forces de l’ordre, sans hésiter, ont lancé des grenades lacrymogènes dans l’enceinte du collège. Mais les cris continuent de plus bel. Finalement, les hommes en uniforme ont commencé par bastonner les manifestants dans l’enceinte du collège. Plusieurs manifestants sont arrêtés.

Voici quelques images de la manifestation du 28 févier 2020 au Togo

Togo : La manifestation du 28 février a été violemment réprimée (images)

Togo : La manifestation du 28 février a été violemment réprimée (images)

Togo : La manifestation du 28 février a été violemment réprimée (images)

Togo : La manifestation du 28 février a été violemment réprimée (images)

Togo : La manifestation du 28 février a été violemment réprimée (images)

Togo : La manifestation du 28 février a été violemment réprimée (images)

Togo : La manifestation du 28 février a été violemment réprimée (images)

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire