Togo : des militants d’ UNIR font (encore) un accident, deux morts


Video player

Les campagnes électorales vont bon train tant du côté pouvoir que celui d’opposition sauf que le parti de Faure Gnassingbé enregistre déjà des accidents de circulation lors des manifestations de sensibilisation.

 

En effet, le parti UNIR du président sortant vient de subir un autre coup dur. Il s’agit d’un deuxième drame dans sa campagne électorale pour la présidentielle du 22 février 2020, soit samedi prochain. Plus tôt , le 8 février dernier, un terrible accident survint alors qu’un bus transportait des partisans de Faure Gnassingbé. Mais ce mercredi 19 février , UNIR se voit encore perdre deux de ses militants suite à un autre accident lors toujours de la campagne électorale.

 

Accident unir doingbuzz 300x195 1 - Togo : des militants d' UNIR font (encore) un accident, deux morts

Le nouvel incident a eu lieu ce mercredi à Kpélé Éléments, dans le Kloto. Outre les dégâts recensés, la partie la plus attristante du bilan de ce drame est que deux civils ont dû y laisser leur vies. Pour l’heure, les circonstances réelles de survenance de l’accident sont encore méconnues.

 

 

Un fait suffisamment aberrant pour ne laisser indifférents les internautes qui ne se retiennent point de s’exprimer sur les réseaux sociaux.  Alors que certains sympathisent en lâchant « RIP » en commentaire, d’autres lâchent des commentaires très sévères. ‹‹ Quand nous disons que tous ceux qui mangent avec le diable périront, d’autres le prennent comme de la plaisanterie. Tous ceux qui marchent avec les assassins du Togo, seront assassinés par les lois de la nature ››, a martelé un internaute sur Facebook ; ‹‹ Ils seront décorés en commandeur de l’ordre du Kloto ››, plaisante un autre.

 

UNIR accident doingbuzz 300x300 1 - Togo : des militants d' UNIR font (encore) un accident, deux morts

Si ce dernier accident d’une équipe de campagne d’ UNIR donne autant se chaleur à la toile, ce n’est alors pas le précédent, celui du 8 février qui quitterait si tôt les mémoires des togolais, encore moins celles des familles éplorées.

 

 

Pour rappel, l’accident survenu le vendredi 8 février dernier dans la préfecture de la Binah près du village de Tchikawa, avait fait au moins trois morts et plusieurs blessés. Un bus de quinze (15) places transportait des militants d’UNIR pour un meeting. Un autre fait marquant, les victimes seraient des élèves du lycée de Pagouda.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire