Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Togo: Des militaires camerounais armés arrêtés
28/05/2020 à 12h04 par Georges Traore

 

Des officiers de l'armée camerounaise ont été mis aux arrêts en République togolaise. Ils sont accusés de braquage par la police nationale. Ces individus voulaient braquer un homme d'affaires qui a pu se sauver et alerter les forces de l'ordre.

Ces cinq (5) individus de nationalité camerounaise ont arrêtés le 20 mai 2020 à Lomé (Agoè-Nyivé Anyonmé) pour possession d’armes et tentative de braquage. Ils avaient entre 21 et 32 ans.

Suite aux interrogatoires,  Douti Yendoubé, Commandant de la Brigade de recherches et d’investigations de la DCPJ fait savoir que : "Lors de la perquisition de leur domicile, les enquêteurs retrouvent et saisissent deux pistolets automatiques dont un avec son chargeur garni de 6 cartouches de calibre 9 mm. La poursuite des investigations nous a permis de savoir que le cerveau du groupe est le nommé N’Tanga Clément alias Tony, se disant homme d’affaires et revendeur de voitures. Il a reçu une avance de 36 millions de FCFA d’un commandant de l’Armée camerounaise en service à la présidence camerounaise pour livrer un véhicule de marque Mercedez G5 qu’il devait acheter au port de Cotonou. Tony contacte le nommé Omarou Abou Fadil, sergent de l’armée camerounaise pour que celui-ci lui trouve une arme pour sa sécurité durant le voyage. Ce sergent contacte à son tour, un soldat de l’armée, magasinier d’armes de la brigade générale de Yaoundé qui accepte de soustraire du magasin, un pistolet automatique contre la somme de 700.000 F Cfa la semaine"".

Et d'ajouter : " Après deux semaines, l’arme louée n’est pas rapportée et à la suite d’un contrôle de routine, le soldat qui ne pouvait pas justifier de l’absence du pistolet est mis aux arrêts. Son complice Omarou Abou Fadil, déserte alors l’armée avec son complice Ewondjo Elé Serge. Les deux militaires se lancent à la poursuite de Tony afin de récupérer l’arme. Ils le retrouvent au Bénin. Ce dernier réussit à les convaincre de venir au Togo pour commettre des braquages"".

Comme quoi, même les forces de l'ordre peuvent se muter en braqueurs.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 600 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Cameroun : « L’Etat a géré dans le plus grand secret l’argent destiné à faire face au Covid-19 »

26/10/2020

Cameroun :...

Dans une tribune, Human Rights Watch s’inquiète...
Cameroun : plusieurs enfants tués dans l’attaque de l’école dans une zone anglophone

26/10/2020

Cameroun :...

L’attaque n’a pas encore été revendiquée et...
Présidentielle aux Seychelles : victoire historique de l’opposition, Ramkalawan élu au premier tour

26/10/2020

Présidentielle aux...

Wavel Ramkalawan a rassemblé 54,9 % des voix,...
Nigeria : les pillages se multiplient, les autorités à la peine

26/10/2020

Nigeria :...

Les violences ont commencé à Lagos, la...
Au Burkina Faso, les déplacés sont les grands oubliés des élections de novembre

26/10/2020

Au Burkina...

Le pays doit voter pour la présidentielle...
En Tunisie, une famille autorisée à changer de nom pour ne plus subir de discriminations

26/10/2020

En Tunisie,...

Alors que le passé esclavagiste du pays...
La crise climatique menace toujours plus la santé et la sécurité alimentaire des Africains

26/10/2020

La crise...

Sécheresses, inondations, cyclones : le continent le moins...
En Guinée, l’opposition conteste la réélection du président Alpha Condé

26/10/2020

En Guinée,...

L’appel à manifester lancé par le Front...
Guinée: Amnesty International dénonce «des tirs à balles réelles» des forces de sécurité

26/10/2020

Guinée: Amnesty...

Alors que les violences post-électorales en Guinée ont...
Les Chiliens décident de s'offrir une nouvelle Constitution

26/10/2020

Les Chiliens...

Un référendum historique était organisé dimanche 25...
France: une nouvelle conférence sociale en pleine deuxième vague épidémique

26/10/2020

France: une...

Les syndicats, le patronat et le Premier...
Introduction en Bourse record pour Ant Group, une filiale du géant chinois Alibaba

26/10/2020

Introduction en...

Jack Ma se frotte les mains. En...
Guinée: une situation sécuritaire toujours tendue à Conakry

26/10/2020

Guinée: une...

Alors que des violences ont lieu depuis...
Tensions France-Turquie: Erdogan demande aux Turcs de boycotter les produits français

26/10/2020

Tensions France-Turquie:...

Le président Recep Tayyip Erdogan a appelé...
Gnabry sort de la quarantaine après un faux “test positif” au covid-19

26/10/2020

Gnabry sort...

L’attaquant du Bayern Munich Serge Gnabry a quitté la quarantaine après...
Guinée / L’élection de Condé remise en cause par le vice-président de la CENI

26/10/2020

Guinée /...

Dans une note d’une vingtaine de pages...
#CongoIsBleeding : le nouveau hashtag qui condamne l’exploitation meurtrière des mines congolaises

26/10/2020

#CongoIsBleeding :...

L’exploitation dans les mines de la République...
Présidentielle ivoirienne / Pourquoi la Mission d’observation de l’UA est une incohérence !

26/10/2020

Présidentielle ivoirienne...

Une mission de l’Union Africaine séjourne à...
Dossier / 20 ans après le Charnier de Yopougon: Révélations, en 24 points, sur une affaire rocambolesque

26/10/2020

Dossier /...

Le “Charnier de Yopougon” ! Voilà un...
Affi N’guessan : ” Ouattara est un pyromane et un…

26/10/2020

Affi N’guessan...

La plateforme de l’opposition contre le 3e...

 

Des officiers de l'armée camerounaise ont été mis aux arrêts en République togolaise. Ils sont accusés de braquage par la police nationale. Ces individus voulaient braquer un homme d'affaires qui a pu se sauver et alerter les forces de l'ordre.

Ces cinq (5) individus de nationalité camerounaise ont arrêtés le 20 mai 2020 à Lomé (Agoè-Nyivé Anyonmé) pour possession d’armes et tentative de braquage. Ils avaient entre 21 et 32 ans.

Suite aux interrogatoires,  Douti Yendoubé, Commandant de la Brigade de recherches et d’investigations de la DCPJ fait savoir que : "Lors de la perquisition de leur domicile, les enquêteurs retrouvent et saisissent deux pistolets automatiques dont un avec son chargeur garni de 6 cartouches de calibre 9 mm. La poursuite des investigations nous a permis de savoir que le cerveau du groupe est le nommé N’Tanga Clément alias Tony, se disant homme d’affaires et revendeur de voitures. Il a reçu une avance de 36 millions de FCFA d’un commandant de l’Armée camerounaise en service à la présidence camerounaise pour livrer un véhicule de marque Mercedez G5 qu’il devait acheter au port de Cotonou. Tony contacte le nommé Omarou Abou Fadil, sergent de l’armée camerounaise pour que celui-ci lui trouve une arme pour sa sécurité durant le voyage. Ce sergent contacte à son tour, un soldat de l’armée, magasinier d’armes de la brigade générale de Yaoundé qui accepte de soustraire du magasin, un pistolet automatique contre la somme de 700.000 F Cfa la semaine"".

Et d'ajouter : " Après deux semaines, l’arme louée n’est pas rapportée et à la suite d’un contrôle de routine, le soldat qui ne pouvait pas justifier de l’absence du pistolet est mis aux arrêts. Son complice Omarou Abou Fadil, déserte alors l’armée avec son complice Ewondjo Elé Serge. Les deux militaires se lancent à la poursuite de Tony afin de récupérer l’arme. Ils le retrouvent au Bénin. Ce dernier réussit à les convaincre de venir au Togo pour commettre des braquages"".

Comme quoi, même les forces de l'ordre peuvent se muter en braqueurs.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 600 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire