Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Togo/Convocation : Agbéyomé Kodjo dribble la gendarmerie
02/04/2020 à 11h22 par Le Boy

Alors qu’il devrait  répondre à la convocation du Service centrale des recherches et d’investigations criminelles de la gendarmerie nationale, Agbéyomé Kodjo,  candidat à la présidentielle du 22 février, qui continue de contester la réélection de Faure Gnassingbé, s’est fait représenter par son avocat.

Après la levée de son immunité parlementaire, l’ex-président du parlement a été convoqué pour une enquête en lien avec la période post-électorale. Attendu ce mercredi 1er avril  2020 au Service central des recherches et d’investigations criminelles (SCRIC), le Président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD)  Agbéyomé Kodjo, ne s’est pas présenté à la gendarmerie. Et pour cause, il a évoqué des raisons de santé.

La convocation de l’opposant fait suite à la réquisition du Procureur de la République près du Tribunal de Première instance de Lomé aux fins d’ouverture d’une enquête judiciaire. Le 16 mars dernier, le procureur général a demandé et obtenu   la levée de la double immunité parlementaire afin de pouvoir entendre l’opposant (Agbéyomé Kodjo). Le procureur Essolissam Poyodi, dans un courrier adressé à la présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi Tségan, insistait alors sur « de graves présomptions d’avoir commis des infractions à la loi pénale ».

 

Lire aussi : Élection au Togo : Agbéyomé Kodjo va prêter serment

Agbeyome Kodjo, crédité de 19,46% des voix à l’issue de la présidentielle du 22 février dernier, conteste les résultats publiés par la CENI et entérinés par la Cour constitutionnelle. Le candidat soutenu par la Dynamique Mgr Kpodzro s’est autoproclamé Président et a procédé à la nomination d’un Premier ministre.

Le pouvoir de Lomé l’accuse d’avoir porté atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, d’usage des insignes de l’Etat, de nominations illégales, de création d’un site web officiel et de troubles aggravés à l’ordre public, entre autres. Les députés réunis le 16 mars dernier ont levé sa double immunité de député et d’ancien Président de Parlement.

 

Lire aussi : 

Le message du président Agbéyomé à la Nation togolaise

 

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Alors qu’il devrait  répondre à la convocation du Service centrale des recherches et d’investigations criminelles de la gendarmerie nationale, Agbéyomé Kodjo,  candidat à la présidentielle du 22 février, qui continue de contester la réélection de Faure Gnassingbé, s’est fait représenter par son avocat.

Après la levée de son immunité parlementaire, l’ex-président du parlement a été convoqué pour une enquête en lien avec la période post-électorale. Attendu ce mercredi 1er avril  2020 au Service central des recherches et d’investigations criminelles (SCRIC), le Président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD)  Agbéyomé Kodjo, ne s’est pas présenté à la gendarmerie. Et pour cause, il a évoqué des raisons de santé.

La convocation de l’opposant fait suite à la réquisition du Procureur de la République près du Tribunal de Première instance de Lomé aux fins d’ouverture d’une enquête judiciaire. Le 16 mars dernier, le procureur général a demandé et obtenu   la levée de la double immunité parlementaire afin de pouvoir entendre l’opposant (Agbéyomé Kodjo). Le procureur Essolissam Poyodi, dans un courrier adressé à la présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi Tségan, insistait alors sur « de graves présomptions d’avoir commis des infractions à la loi pénale ».

 

Lire aussi : Élection au Togo : Agbéyomé Kodjo va prêter serment

Agbeyome Kodjo, crédité de 19,46% des voix à l’issue de la présidentielle du 22 février dernier, conteste les résultats publiés par la CENI et entérinés par la Cour constitutionnelle. Le candidat soutenu par la Dynamique Mgr Kpodzro s’est autoproclamé Président et a procédé à la nomination d’un Premier ministre.

Le pouvoir de Lomé l’accuse d’avoir porté atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, d’usage des insignes de l’Etat, de nominations illégales, de création d’un site web officiel et de troubles aggravés à l’ordre public, entre autres. Les députés réunis le 16 mars dernier ont levé sa double immunité de député et d’ancien Président de Parlement.

 

Lire aussi : 

Le message du président Agbéyomé à la Nation togolaise

 

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire