Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Togo/ Affaire de tables-bancs retirées : Voici ce qui s’est réellement passé
07/11/2020 à 11h50 par Tritech Raheem

La toile est secouée depuis la journée de ce jeudi 5 novembre. Il s'agit d'une affaire de tables-bancs qui ont été offertes puis retirées par un candidat malheureux aux élections locales. Mais, l'intéressé a finalement décidé de se prononcer sur cette affaire qui l'accablait.

L'information a été publiée par le Journal Flambeau des Démocrates. C'est l'histoire d'un ancien aspirant à la mairie d'Afagnan, localité située au sud-est du Togo. D'après les révélations du journal, le sieur Agossa Agbassou, lors de la campagne des élections locales de l'année dernière, avait offert des tables-bancs à un collège de la localité. Après sa défaite, il a décidé, selon toujours la même source, de retirer son don.

 

C'est ainsi que la première version de cette affaire se présente. Alors que les réactions se multipliaient sur la toile pour condamner l'acte qu'aurait commis le politicien, celui-ci a décidé de réagir. Le candidat malheureux aux locales a voulu apporter un démenti à l'information publiée par le Journal Flambeau des Démocrates. Dans deux audios parvenus à la rédaction de Telegramme228, l'aspirant à la mairie a donné sa version de cette affaire de tables-bancs.

Lire aussi : Togo : Un voleur battu à mort à Notsè

Dans les audios, le sieur Agossa Agbassou a révélé qu'il n'a jamais été question d'un don qui a été ensuite retiré. Il estime ne pas avoir fait de don au collège mais plutôt un emprunt pour compenser les pertes observées lors d'un incendie. Les tables-bancs passées au CEG de la localité appartiennent à son école « Cours Lumière » installée à Lomé.

Lire aussi : Togo : trois ouvriers engloutis sous le sable en plein travaux

Le concerné a expliqué avoir retiré les tables-bancs parce que son établissement en avait besoin. Ce retrait n'est donc pas lié à un chagrin lié à sa défaite aux élections locales.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

La toile est secouée depuis la journée de ce jeudi 5 novembre. Il s'agit d'une affaire de tables-bancs qui ont été offertes puis retirées par un candidat malheureux aux élections locales. Mais, l'intéressé a finalement décidé de se prononcer sur cette affaire qui l'accablait.

L'information a été publiée par le Journal Flambeau des Démocrates. C'est l'histoire d'un ancien aspirant à la mairie d'Afagnan, localité située au sud-est du Togo. D'après les révélations du journal, le sieur Agossa Agbassou, lors de la campagne des élections locales de l'année dernière, avait offert des tables-bancs à un collège de la localité. Après sa défaite, il a décidé, selon toujours la même source, de retirer son don.

 

C'est ainsi que la première version de cette affaire se présente. Alors que les réactions se multipliaient sur la toile pour condamner l'acte qu'aurait commis le politicien, celui-ci a décidé de réagir. Le candidat malheureux aux locales a voulu apporter un démenti à l'information publiée par le Journal Flambeau des Démocrates. Dans deux audios parvenus à la rédaction de Telegramme228, l'aspirant à la mairie a donné sa version de cette affaire de tables-bancs.

Lire aussi : Togo : Un voleur battu à mort à Notsè

Dans les audios, le sieur Agossa Agbassou a révélé qu'il n'a jamais été question d'un don qui a été ensuite retiré. Il estime ne pas avoir fait de don au collège mais plutôt un emprunt pour compenser les pertes observées lors d'un incendie. Les tables-bancs passées au CEG de la localité appartiennent à son école « Cours Lumière » installée à Lomé.

Lire aussi : Togo : trois ouvriers engloutis sous le sable en plein travaux

Le concerné a expliqué avoir retiré les tables-bancs parce que son établissement en avait besoin. Ce retrait n'est donc pas lié à un chagrin lié à sa défaite aux élections locales.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire