Tiwa Savage en couverture du célèbre magazine Billboard


Video player

Tiwa Savage est à l’honneur sur le magazine Billboard, Africa Now. Elle y est avec Davido et Mr Eazi. Ils ont notamment parlé de leur vie d’artiste, de l’industrie musicale nigériane et africaine en générale.

La nouvelle histoire de Billboard écrite par Gail Mitchell est intitulée : « This is not a Fad »: Trois des plus grandes stars africaines pour faire venir l’industrie à eux, déclare que « la prochaine révolution musicale se prépare en Afrique ». Elle comprend des interviews de Tiwa Savage, Davido et M. Eazi, qui ont toutes été réalisées lors d’une visioconférence.

Lire aussi : Tiwa Savage: “Je me mettrai nue dans ma prochaine vidéo”

Dans l’article, les stars nigérianes ont abordé des sujets qui ont trait à ce que les gens pensent de l’Afrique. « Les gens pensaient littéralement que nous vivions dans les arbres. C’était une grosse idée fausse. Mais cela change car les gens voient des photos via les réseaux sociaux lorsque les gens visitent des endroits comme le Ghana, la Tanzanie, l’Afrique du Sud et le Zimbabwe. Rien ne vaut cette expérience quand quelqu’un atterrit réellement en Afrique. Et cela dépend où en Afrique, parce que c’est un continent et non un pays », a dit Savage.

Elle a également évoqué des sujets comme les facteurs qui ont joué un rôle dans l’investissement de l’industrie musicale en Afrique. « Les gens ont juste besoin de monter dans le train. Ce n’est pas une mode. Avec 1,2 milliard de personnes, nous n’allons nulle part de sitôt. Nous sommes là pour rester », a mentionné Tiwa Savage. « Le sentiment que vous obtenez des Afrobeats et de la musique africaine est juste différent … Les gens ont toujours aimé la musique africaine, mais nous n’avions pas les moyens d’aller dans le monde entier « , a renchéri Davido.

Lire aussi : « Chioma profite de beaucoup d’attention ». Le message de Tiwa Savage à Davido (vidéo)

Tiwa Savage Davido Mr Eazi Billboard DOingbuzz 300x135 - Tiwa Savage en couverture du célèbre magazine Billboard

Tiwa Savage et ses deux confrères sont optimistes quant à l’avenir des artistes africains. « Il y a un vent général d’appréciation pour ce qu’est le fait d’être Africain … À l’époque, même dans les villages, on entendait des gens chanter Céline Dion. Mais maintenant, les gens jouent à 99% de la musique nigériane parce que c’est ce qui est branché », a expliqué M. Eazi.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire