TikTok : l’application crée des tics chez les jeunes

Des médecins s’inquiètent d’une augmentation du nombre de tics, ces mouvements musculaires incontrôlés, chez les jeunes filles. Dans un article paru en avril dans le « British Medical Journal », trois médecins londoniens font en effet un lien entre cette augmentation et le réseau social TikTok, le tout amplifié par les confinements.

Les trends liés aux hashtags #tourette ou #tourettesyndrome connaissent un succès important, avec plusieurs millions de vues, et tentent pour la plupart de dédramatiser la maladie avec humour. Mais d’après les praticiens, des utilisateurs de la plateforme pourraient aussi développer ces tics par mimétisme. Cela toucherait majoritairement des jeunes filles, alors que d’habitude, les garçons sont les plus touchés.

À lire aussi :
WhatsApp : voici quelques astuces sur l'application de messagerie

D’après une étude publiée en juillet 2021 dans la revue « Movement disorders », ces cas de tics liés à TikTok, et plus globalement aux réseaux sociaux, pourraient s’apparenter à une forme de « maladie sociogénique de masse ». En d’autres termes, le fait que plusieurs personnes développent un comportement, trouble ou émotion qui se propagerait à travers un groupe.

À lire aussi :
FACEBOOK, PRÊT À PASSER À LA VITESSE SUPÉRIEURE FACE À TIKTOK ?

Des cas similaires avaient eu lieu en Allemagne en 2019, comme l’explique le magazine américain « Wired ». Les médecins avaient alors remarqué un nombre inhabituellement important de jeunes patients atteints de tics identiques.

Les chercheurs ont fini par faire le lien avec la populaire chaîne Youtube « Gewitter im Kopf » (« Orage dans la tête »), animée par Jan Zimmerman, atteint par le syndrome Gilles de la Tourette. Les adolescents auraient imité inconsciemment ses tics et expressions.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire