Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Terrorisme au Burkina : 10 enseignants victimes, 2369 établissements fermés
07/02/2020 à 19h20 par Prudence ETOU

Au Burkina Faso le terrorisme fait des plus grandes conséquences. Un récent bilan fait état de 10 enseignants tués, 2369 établissements fermés à ce 30 janvier 2020, un lourd bilan.

 

Le bilan a été fait par le ministre en charge de l'éducation nationale lors d’un point de presse tenu ce jeudi 6 février 2020 à Ouagadougou. Monsieur le ministre , Stanislas Ouaro, a affirmé : dix enseignants ont été tués et 2369 établissements fermés à la date du 30 janvier 2020, à cause des attaques terroristes qui ont commencé depuis près de 5 ans déjà, au Burkina Faso.

 

«A la date du 30 janvier 2020, nous enregistrons 2 369 établissements fermés affectant 325 245 élèves et 10 048 enseignants avec 623 établissements endommagés», a rappelé Stanislas Ouaro.

 

Un chiffre qui devra être mis à jour à cause de l’attaque de Lamdamol (Nord) le 3 février 2020. Ce dernier attentat a provoqué la fermeture de 36 autres écoles primaires dans la commune de Bani, province du Séno, selon une indice complémentaire de M. Ouaro.

 

La situation affecte 325 245 élèves et 10 048 enseignants, avec 623 établissements endommagés. «Tous les secteurs de développement sont affectés, mais celui de l’éducation est l’un des plus éprouvés car les acteurs de l’éducation ont souffert de menaces, de violences physiques et d’assassinats, sans compter les incendies d’infrastructures éducatives et la destruction de matériels didactique et pédagogique », a indiqué le ministre en charge de l'éducation nationale Ouaro.

 

Puis d'expliquer par la suite qu'en guise de faire face à cette situation, le gouvernement burkinabé a adopté, le 21 février 2019, la stratégie de scolarisation des élèves des zones à forts défis sécuritaires (SSEZDS) 2019-2024, avec pour objectif de mener plusieurs actions dans le sens de la reprise des activités pédagogiques pour assurer la continuité de la scolarisation des enfants des zones concernées.

 

Entre autres stratégies, le gouvernement a prévu de

-regrouper les élèves des classes d’examen en vue de leur administrer des cours de rattrapage suivi de l’organisation de la session spéciale des examens et concours scolaires;

-former les enseignants, des membres de la communauté et des agents de santé à l’approche «safe school» afin d'accroître leur résilience face à la crise sécuritaire et

-inscrire les élèves déplacés dans des établissements d’accueil et redéployer les enseignants des établissements fermés.

 

«Ces actions, avec les succès enregistrés par les différentes opérations de sécurisation ont permis de réduire l’impact de la crise dans les zones concernées de sorte qu’on note, à la même date du 30 janvier 2020, la réouverture de 824 établissements scolaires», a précisé Stanilas Ouaro.

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

U outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Au Burkina Faso le terrorisme fait des plus grandes conséquences. Un récent bilan fait état de 10 enseignants tués, 2369 établissements fermés à ce 30 janvier 2020, un lourd bilan.

 

Le bilan a été fait par le ministre en charge de l'éducation nationale lors d’un point de presse tenu ce jeudi 6 février 2020 à Ouagadougou. Monsieur le ministre , Stanislas Ouaro, a affirmé : dix enseignants ont été tués et 2369 établissements fermés à la date du 30 janvier 2020, à cause des attaques terroristes qui ont commencé depuis près de 5 ans déjà, au Burkina Faso.

 

«A la date du 30 janvier 2020, nous enregistrons 2 369 établissements fermés affectant 325 245 élèves et 10 048 enseignants avec 623 établissements endommagés», a rappelé Stanislas Ouaro.

 

Un chiffre qui devra être mis à jour à cause de l’attaque de Lamdamol (Nord) le 3 février 2020. Ce dernier attentat a provoqué la fermeture de 36 autres écoles primaires dans la commune de Bani, province du Séno, selon une indice complémentaire de M. Ouaro.

 

La situation affecte 325 245 élèves et 10 048 enseignants, avec 623 établissements endommagés. «Tous les secteurs de développement sont affectés, mais celui de l’éducation est l’un des plus éprouvés car les acteurs de l’éducation ont souffert de menaces, de violences physiques et d’assassinats, sans compter les incendies d’infrastructures éducatives et la destruction de matériels didactique et pédagogique », a indiqué le ministre en charge de l'éducation nationale Ouaro.

 

Puis d'expliquer par la suite qu'en guise de faire face à cette situation, le gouvernement burkinabé a adopté, le 21 février 2019, la stratégie de scolarisation des élèves des zones à forts défis sécuritaires (SSEZDS) 2019-2024, avec pour objectif de mener plusieurs actions dans le sens de la reprise des activités pédagogiques pour assurer la continuité de la scolarisation des enfants des zones concernées.

 

Entre autres stratégies, le gouvernement a prévu de

-regrouper les élèves des classes d’examen en vue de leur administrer des cours de rattrapage suivi de l’organisation de la session spéciale des examens et concours scolaires;

-former les enseignants, des membres de la communauté et des agents de santé à l’approche «safe school» afin d'accroître leur résilience face à la crise sécuritaire et

-inscrire les élèves déplacés dans des établissements d’accueil et redéployer les enseignants des établissements fermés.

 

«Ces actions, avec les succès enregistrés par les différentes opérations de sécurisation ont permis de réduire l’impact de la crise dans les zones concernées de sorte qu’on note, à la même date du 30 janvier 2020, la réouverture de 824 établissements scolaires», a précisé Stanilas Ouaro.

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire