Actualité Politique, Économie, Sport , en France et du reste
Tchad : Idriss Deby aurait été assassiné d’après Alain Foka
3Vision-Group
22/04/2021 à 15h02 par La redaction

 

Que s’est-il passé dans la nuit du mardi 20 avril au Tchad ? Tout le monde s’intéresse à cette question. Le maréchal Idriss Deby serait mort sur le terrain de guerre. C’est la première version des faits servie au monde entier. Aujourd’hui, la situation est plutôt confuse sur le terrain et de nombreuses personnes se posent des questions sur l’avenir du Tchad.

Si la mort du président a été annonce mardi, sa blessure était connue par les rebelles du FACT depuis samedi dernier. Idriss Deby « a pris la tête des opérations lors du combat héroïque mené contre les hordes terroristes venus de la Libye. Il a été blessé au cours des accrochages et a rendu l'âme une fois rapatrié à N'Djamena », a détaillé à la télévision d'Etat le porte-parole de l'armée, le général Azem Bermandoa Agouna. Les forces tchadiennes avaient affirmé avoir tué 300 rebelles dans les combats à la frontière. Cinq militaires y avaient perdu la vie.

La première version d’une blessure sur le terrain, le journaliste Alain Foka qui maîtrise la politique africaine au bout des doigts n’est pas d’accord. Sur France 24, il a été clair, cette version n’est pas acceptable, la vérité jaillira dans les prochaines heures selon lui. « C’est dommage, parce que ça donne une très belle image de ce guerrier de celui qui adorait être sur le champ de bataille, de celui qui accompagnait ses troupes sur le champ de bataille. Mais lorsqu’on voit les éléments de ces dernières heures, on se demande s’il est vraiment mort sur le front. Est-ce qu’un maréchal de cette taille là on l’abat aussi facilement qu’on abattrait quelqu’un qui est en première ligne. Et ensuite la manière dont ça se passe, les dernières informations que l’on a, tendent à montrer qu’il n’est pas mort sur le front, qu’il a été assassiné sur place et je suis persuadé qu’on le saura dans quelques heures » a analysé le journaliste franco-camerounais.

Il faut le préciser, Idriss Deby a été un poids lourd dans la lutte contre le terroriste. L’homme n’a jamais eu peur d’enfiler son treillis pour aller défendre son territoire. Connu pour son franc-parler, Idriss Deby aurait selon de nombreux analystes, été victime d’assassinat commanditée par la France…

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 450 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :
togopapel APPLICATION MOBILE  ABONNEZ à Google news

 

Que s’est-il passé dans la nuit du mardi 20 avril au Tchad ? Tout le monde s’intéresse à cette question. Le maréchal Idriss Deby serait mort sur le terrain de guerre. C’est la première version des faits servie au monde entier. Aujourd’hui, la situation est plutôt confuse sur le terrain et de nombreuses personnes se posent des questions sur l’avenir du Tchad.

Si la mort du président a été annonce mardi, sa blessure était connue par les rebelles du FACT depuis samedi dernier. Idriss Deby « a pris la tête des opérations lors du combat héroïque mené contre les hordes terroristes venus de la Libye. Il a été blessé au cours des accrochages et a rendu l'âme une fois rapatrié à N'Djamena », a détaillé à la télévision d'Etat le porte-parole de l'armée, le général Azem Bermandoa Agouna. Les forces tchadiennes avaient affirmé avoir tué 300 rebelles dans les combats à la frontière. Cinq militaires y avaient perdu la vie.

La première version d’une blessure sur le terrain, le journaliste Alain Foka qui maîtrise la politique africaine au bout des doigts n’est pas d’accord. Sur France 24, il a été clair, cette version n’est pas acceptable, la vérité jaillira dans les prochaines heures selon lui. « C’est dommage, parce que ça donne une très belle image de ce guerrier de celui qui adorait être sur le champ de bataille, de celui qui accompagnait ses troupes sur le champ de bataille. Mais lorsqu’on voit les éléments de ces dernières heures, on se demande s’il est vraiment mort sur le front. Est-ce qu’un maréchal de cette taille là on l’abat aussi facilement qu’on abattrait quelqu’un qui est en première ligne. Et ensuite la manière dont ça se passe, les dernières informations que l’on a, tendent à montrer qu’il n’est pas mort sur le front, qu’il a été assassiné sur place et je suis persuadé qu’on le saura dans quelques heures » a analysé le journaliste franco-camerounais.

Il faut le préciser, Idriss Deby a été un poids lourd dans la lutte contre le terroriste. L’homme n’a jamais eu peur d’enfiler son treillis pour aller défendre son territoire. Connu pour son franc-parler, Idriss Deby aurait selon de nombreux analystes, été victime d’assassinat commanditée par la France…

Vous êtes sur whatsapp,intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur le whatsapp

Groupe Emploi Whatsapp Doingbuzz

Cliquer ici 👆

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 53 450 autres abonnés


Abonnez toi à Doingbuzz Tv sur Youtube

--

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire