Suspension du journal l’Alternative : Brigitte Adjamagbo réagit


Video player

La Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) a suspendu le journal l’Alternative de Ferdinand AYITE pour quatre mois. Suite à cette suspension, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson, a réagi. L’opposante n’a pas du tout apprécié cet acte venant de l’instance de régulation des médias.

Réagissant à ce sujet, la secrétaire générale de la CDPA n’a été tendre envers la HAAC. Elle estime que l’institution que dirige TELOU Pitalounani démontre que « le Togo est la première dictature dans la sous-région Ouest africaine ».

« Le courage et l’engagement de Ferdinand AYITE doit nous inspirer tous. Indignons-nous et poursuivons avec plus de détermination notre marche vers la démocratie », a tweeté la responsable de la Dynamique Monseigneur Kpodrzo.

Lire aussi : Exploitation clandestine du pétrole au Togo : Ferdinand Ayité livre d’autres détails

Opposante farouche au régime de Faure Gnassingbé, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson ne cesse de rappeler l’ordre le pouvoir de Lomé. Elle a été récemment arrêtée puis relâchée dans une supposée affaire de l’atteinte à la sûreté de l’Etat. En dépit de ces accusations la première dame candidate à la Présidentielle au Togo ne lâche pas prise.

Pour rappel, selon la note produite par Ferdinand AYITE, « la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication aurait estimé qu’il a heurté la déontologie en faisant allusion au fait que ce désormais ministre se cacherait dernière Unir et la Franc Maçonnerie pour commettre ses forfaits ».

Lire aussi : Togo : Ferdinand Ayité reconnu comme meilleur homme média

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire