Succession d’Omar Bongo : la fille de l’ex-président gabonais face à la justice dans une affaire de 32 milliards


Video player

Les exécuteurs testamentaires de Bongos, la fille aînée de l’ancien président gabonais Omar Bongo, se retrouvent pendant un certain temps responsables de la succession de leur défunt père. Ainsi, après la justice française, Pascalin Bongo a été mis en examen aux Etats-Unis pour 32 milliards d’accusations.

Selon les informations fournies par Gabonreview, Yamilee Bongo Astier, la fille d’Omar Bongo, qui vit à Manhattan, New York (USA), a porté plainte contre sa soeur Pascaline Bongo le 19 juillet. La plaignante considère ce dernier comme injuste dans sa succession et lui demande une indemnité de 32 milliards de francs CFA.

Amélie Bongo Astille a déclaré dans un article du 25 juillet du New York Post : « Pascalin a refusé de montrer à la famille toute sa volonté et leur a dit que la valeur de la propriété n’était que de 32 milliards de francs CFA, pas le montant réel. » .

Pascalyn Bongo a ensuite «transféré» les actifs à elle-même, à ses quatre frères et sœurs et à deux sociétés, toutes désignées comme défenderesses dans l’affaire, selon des documents judiciaires.

« Pascaline a déformé auprès de la plaignante [l’initiatrice du procès – ndlr] la nature des biens de la succession, en omettant des biens immobiliers de valeur et d’autres biens appartenant à la succession », a dénoncé la plaignante.

Le style de vie excessif de Pascaline Bongo

Selon nos sources, Pascaline Bongo est connue pour son train de vie princier. Yamilee Bongo Astier allègue que Pascaline n’a pas comptabilisé la succession et distribué les actifs, mais a utilisé l’argent pour « financer le style de vie somptueux de l’accusé ».

Elle a ensuite précisé : « Elle utiliserait l’argent pour payer son jet privé, des voyages personnels, des vacances, des bijoux, des produits de luxe et un logement pour elle et ses enfants », insiste la plaignante.

L’ancien président gabonais Omar Bongo est décédé en 2009, laissant derrière lui des centaines de milliards de francs CFA, qu’il a légués à 53 héritiers, selon la Cour suprême de Manhattan.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire