Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
STANLEY ENOW, un soldat du bitume qui arpente à grand pas la route de sa destinée
11/08/2015 à 19h49 par La redaction

[:fr]Un album qui dès les premiers titres donnent l’alerte sur la personnalité de son auteur: Un « hustler » qui a l’ambition de se battre pour y arriver. Un soldat du bitume qui arpente à grand pas la route de sa destinée. Soldier Like My Papa est le titre principal de cette audiobiographie que nous livre le rappeur Camerounais Stanley Enow.

Un album, longtemps attendu par le grand public et ses fans qui vient un peu comme faire taire toutes ces rumeurs autour de l’orientation artistique de l’artiste. Soldier Like My Papa semble au prime abord être un album de plus, comme l’avancerait les détracteurs du King Kong Stanley, Mais dès les premières notes du titre « Hit The Road » on se laisse bercer par cette voix mélodieuse qui nous accueille. Bill Muicho au refrain nous emporte par le tonus de sa voix et la thématique abordée le long du morceau reste constante à la ligne éditoriale de l’album. Il s’agit d’un album sorti contre vents et marées, qui retrace le parcours de ce jeune venu de pays de Samuel Etoo et de Mani Bela où le bikutsi règne en maître et qui s’est hissé désormais au firmament du Hip-hop Africain et international.

Les titres déjà connus tels que Hein Père qui nous le pensons est un classique du rap africain viennent un peu comme pour rappeler à l’auditeur qui le suit depuis le départ de l’aventure que l’artiste est parti de loin pour en arriver là et que tout le monde à la possibilité de le faire également. Un album dont la trame principale navigue entre titres festifs, egotripes ou plus personnel tels que Soul Letter produit par Softouch où l’artiste n’hésite pas à aborder des blessures personnelles tels le décès de parents proches qui l’ont marqués. On en retient que Stanley au-delà de tout ce qui lui est arrivé a gardé néanmoins cette détermination qui lui est propre et qui a fait de lui le digne représentant du hip hop camerounais à travers le monde n’en déplaise à ses détracteurs.

Cette mélodie old school sur une rythmique légèrement trap sans oublier ce sample de fanfare qui revient en boucle à travers le morceau Work Hard (Le père Noel n’existe pas) font à notre avis de cette prod du beatmaker Togolais Sox, l’une des meilleures productions de cet album. Nous espérons de tout cœur que l’equipe Motherland Empire en fera un vidéogramme à la hauteur de ce que l’artiste nous a toujours servi. Nous avons découvert un album éclectique, dans l’air du temps et surtout fait selon les normes en vigueur à travers lequel le rappeur du 237 n’a pas lésiné à prendre des risques notamment sur un titre comme I’ll Be waiting où il s’essaye sur une vibe dancehall. Sur des titres comme We are Hip-hop en feat avec le Congolais Biz Ice que nous avions déjà découvert grâce à son titre Tala Ngayi, on sent un esprit vraiment rap habiter les deux mc’s. Avec cette rage et ces flows tantôt en lingala pour Biz ice et en pidgin pour stanley démontre du fait que le rap africain en a encore plein dans le ventre à offrir au monde.

 « I’ve made it All around the world without an album »

En substance, Soldier like my papa est un album qui s’écoute jusqu’à la fin et qui cogne assez bien. Que ce soit pour les puristes de vrais sons rap, de sons festifs ou de pur rnb comme Locko (très talentueux il faut le préciser) ou Bill Muicho nous l’ont gratifié. Un casting pointilleux et assez bien pensé, car on se rend compte que les artistes ayant collaboré sur l’album y ont tous apportés un plus. On découvre un Stanley qui garde sa détermination malgré toutes ces années. Un artiste controversé mais qui dans son art reste égal à lui-même, nous prouve que sa musique est ce qu’il a de meilleur à offrir au monde et qu’il faut savoir parfois dissocier la personnalité de l’artiste et son art. N’en déplaise aux critiques beaucoup trop acerbes parfois, on se rappellera qu’avec juste un titre et sans un album, un jeune rappeur de Bafoussam au Cameroun à réussi à mettre son pays sur la carte du hip hop Africain.[:en]An album that at the first titles give warning of the personality of its author: A "hustler" who has the ambition to fight to get there. A soldier who paces bitumen apace road of his destiny. Soldier Like My Daddy is the main title of this book we audiobiographie Cameroon Stanley Enow rapper.

An album, long awaited by the public and his fans just a little like silence all the rumors around the artistic direction of the artist. Soldier Like My Dad seems at first glance to be one more album, would advance as critics of King Kong Stanley, but from the first notes of the title "Hit The Road" is lulled by the melodious voice that welcomes us. Bill Muicho the chorus takes us by the tone of his voice and addressed the theme along the piece remains constant to the editorial line of the album. This is an album out against the odds, which traces the career of this young country came of Samuel Etoo and Mani Bela where bikutsi reigns supreme and that has now risen to Hip-hop firmament African and international.

The titles already known such as Hein Father we think is a classic African rap just a little as if to remind the listener that follows from the start of the adventure that the artist has gone far to get there and everyone to the opportunity to do it also. An album whose main frame navigates between festive titles, egotripes or more personal such as Soul Letter produced by Softouch where the artist does not hesitate to address personal injury such as death of close relatives who have marked. It retains only Stanley beyond anything that happened to him nevertheless kept that determination of its own and which has made him a worthy representative of the Cameroonian hip hop worldwide due respect to his detractors.

This old school melody on a slightly trap sample this rhythmic well fanfare that loops back through the song Work Hard (The Santa Claus does not exist) are in our opinion of this prod the beatmaker Togolese Sox, one of best productions of this album. We hope with all our heart that the team Motherland Empire will make a video recording up to what the artist has always served us. We discovered an eclectic album, in the times and especially made according to the standards through which the rapper did not skimp 237 to take risks especially on a song like I'll Be waiting where he s 'tries on a dancehall vibe. On tracks like We Are Hip-hop feat with the Congolese Biz Ice we had already discovered through its title Ngayi Tala, we feel a really rap spirit inhabit both mc's. With this rage and these flows sometimes in Lingala for Biz ice and pidgin to stanley demonstrates that the African rap was still full in the belly to offer the world.

"I've made it All around the world without an album"

In essence, Soldier like my dad is an album that is listening to the end and that hits pretty well. Whether purists real rap sounds of festive sounds or pure rnb as Locko (very talented it must be said) or the Bill Muicho we have gratified. A casting picky and rather well thought out, because we realize that artists who collaborated on the album are all made more. We discover a Stanley keeps its resolve despite all these years. A controversial artist in his art but remains equal to itself, proves that his music is what it has best to offer the world and need to know sometimes separate the personality of the artist and his art. Due respect to the criticism too harsh at times, it will be recalled that with just a title without an album, a young rapper of Bafoussam in Cameroon managed to put his country on the map of the African hip hop.[:]

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 558 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Pape François défend le droit des couples homosexuels

22/10/2020

Pape François...

Pour Pape François, les personnes homosexuelles ont...
Alpha Condé : « si la victoire me revient, je reste ouvert au dialogue »

22/10/2020

Alpha Condé :...

Dans le cadre du processus électoral en...
Mali : l'ex-président IBK et son épouse sont de retour

22/10/2020

Mali :...

  Renversé du pouvoir, l'ancien président malien...
Guinée : des observateurs de la CEDEAO surpris avec d'importantes sommes d'argent

22/10/2020

Guinée :...

Cette nouvelle pourrait envenimer la situation post-électorale...
Trump aurait un bureau et un compte bancaire en Chine

22/10/2020

Trump aurait...

  Le président américain, Donald Trump dispose...
Côte d'Ivoire : la Sotra enregistre une perte de deux milliards de FCFA

22/10/2020

Côte d’Ivoire...

  La désobéissance civile lancée par l'opposition...
Côte d'Ivoire/ CEI : le gouvernement réserve une place pour le PDCI

22/10/2020

Côte d’Ivoire/...

  Le gouvernement ivoirien a décidé d’examiner...
Mali : l’ex-président Keïta de retour à Bamako deux mois après avoir été renversé

22/10/2020

Mali :...

L’ancien président malien Ibrahim Boubacar Keïta (« IBK »),...
Opération Barkhane : 500 Chasseurs en route pour le Mali

22/10/2020

Opération Barkhane...

Le Premier régiment de chasseurs de Thierville...
$ 1,7 milliard d'aide pour le Burkina, le Mali et le Niger

22/10/2020

$ 1,7...

Encore une information sur l'aide, direz-vous ?...
Un nouveau coronavirus du porc susceptible d’infecter les humains

22/10/2020

Un nouveau...

Il se nomme SADS-CoV, le nouveau coronavirus...
Tensions préélectorales en Côte d’Ivoire, manifestations au Nigeria : la chanteuse Rocky Gold choquée, exprime son indignation

22/10/2020

Tensions préélectorales...

Les nouvelles ne sont pas bonnes dans...
Côte d’Ivoire / Revendications de la FESCI : Kandia Camara répond à la première organisation estudiantine et scolaire

22/10/2020

Côte d’Ivoire...

Suite au mot d’ordre de grève de...
Présidentielle / La Guinée bascule dans l’horreur…Alpha Condé livre un message

22/10/2020

Présidentielle /...

C’est un éternel recommencement en Guinée. Chaque...
Adama Bictogo, à propos de Simone Gbagbo, Affi, Mabri et Amon Tanoh: ” Ce sont des tonneaux vides…”

22/10/2020

Adama Bictogo,...

Le Directeur Exécutif du RHDP, parti présidentiel...
Nigeria : les manifestations contre les brutalités policières ont déjà coûté à l’économie 1,8 milliard de dollars

22/10/2020

Nigeria :...

Les manifestations au Nigeria contre les brutalités...
En Côte d’Ivoire, des violences ethniques à Bongouanou, à quinze jours de la présidentielle

21/10/2020

En Côte...

A deux semaines de l’élection suprême, des...
Présidentielle en Côte d’Ivoire : un nouveau mort lors de manifestations

21/10/2020

Présidentielle en...

La tension monte dans le pays à...
Côte d’Ivoire : à dix jours de l’élection, Abidjan retient son souffle

21/10/2020

Côte d’Ivoire...

Les violences ressurgissent un peu partout dans...
Violences policières au Nigeria : à Lagos, les manifestants dispersés par des tirs

21/10/2020

Violences policières...

La situation restait très tendue dans la...

[:fr]Un album qui dès les premiers titres donnent l’alerte sur la personnalité de son auteur: Un « hustler » qui a l’ambition de se battre pour y arriver. Un soldat du bitume qui arpente à grand pas la route de sa destinée. Soldier Like My Papa est le titre principal de cette audiobiographie que nous livre le rappeur Camerounais Stanley Enow.

Un album, longtemps attendu par le grand public et ses fans qui vient un peu comme faire taire toutes ces rumeurs autour de l’orientation artistique de l’artiste. Soldier Like My Papa semble au prime abord être un album de plus, comme l’avancerait les détracteurs du King Kong Stanley, Mais dès les premières notes du titre « Hit The Road » on se laisse bercer par cette voix mélodieuse qui nous accueille. Bill Muicho au refrain nous emporte par le tonus de sa voix et la thématique abordée le long du morceau reste constante à la ligne éditoriale de l’album. Il s’agit d’un album sorti contre vents et marées, qui retrace le parcours de ce jeune venu de pays de Samuel Etoo et de Mani Bela où le bikutsi règne en maître et qui s’est hissé désormais au firmament du Hip-hop Africain et international.

Les titres déjà connus tels que Hein Père qui nous le pensons est un classique du rap africain viennent un peu comme pour rappeler à l’auditeur qui le suit depuis le départ de l’aventure que l’artiste est parti de loin pour en arriver là et que tout le monde à la possibilité de le faire également. Un album dont la trame principale navigue entre titres festifs, egotripes ou plus personnel tels que Soul Letter produit par Softouch où l’artiste n’hésite pas à aborder des blessures personnelles tels le décès de parents proches qui l’ont marqués. On en retient que Stanley au-delà de tout ce qui lui est arrivé a gardé néanmoins cette détermination qui lui est propre et qui a fait de lui le digne représentant du hip hop camerounais à travers le monde n’en déplaise à ses détracteurs.

Cette mélodie old school sur une rythmique légèrement trap sans oublier ce sample de fanfare qui revient en boucle à travers le morceau Work Hard (Le père Noel n’existe pas) font à notre avis de cette prod du beatmaker Togolais Sox, l’une des meilleures productions de cet album. Nous espérons de tout cœur que l’equipe Motherland Empire en fera un vidéogramme à la hauteur de ce que l’artiste nous a toujours servi. Nous avons découvert un album éclectique, dans l’air du temps et surtout fait selon les normes en vigueur à travers lequel le rappeur du 237 n’a pas lésiné à prendre des risques notamment sur un titre comme I’ll Be waiting où il s’essaye sur une vibe dancehall. Sur des titres comme We are Hip-hop en feat avec le Congolais Biz Ice que nous avions déjà découvert grâce à son titre Tala Ngayi, on sent un esprit vraiment rap habiter les deux mc’s. Avec cette rage et ces flows tantôt en lingala pour Biz ice et en pidgin pour stanley démontre du fait que le rap africain en a encore plein dans le ventre à offrir au monde.

 « I’ve made it All around the world without an album »

En substance, Soldier like my papa est un album qui s’écoute jusqu’à la fin et qui cogne assez bien. Que ce soit pour les puristes de vrais sons rap, de sons festifs ou de pur rnb comme Locko (très talentueux il faut le préciser) ou Bill Muicho nous l’ont gratifié. Un casting pointilleux et assez bien pensé, car on se rend compte que les artistes ayant collaboré sur l’album y ont tous apportés un plus. On découvre un Stanley qui garde sa détermination malgré toutes ces années. Un artiste controversé mais qui dans son art reste égal à lui-même, nous prouve que sa musique est ce qu’il a de meilleur à offrir au monde et qu’il faut savoir parfois dissocier la personnalité de l’artiste et son art. N’en déplaise aux critiques beaucoup trop acerbes parfois, on se rappellera qu’avec juste un titre et sans un album, un jeune rappeur de Bafoussam au Cameroun à réussi à mettre son pays sur la carte du hip hop Africain.[:en]An album that at the first titles give warning of the personality of its author: A "hustler" who has the ambition to fight to get there. A soldier who paces bitumen apace road of his destiny. Soldier Like My Daddy is the main title of this book we audiobiographie Cameroon Stanley Enow rapper.

An album, long awaited by the public and his fans just a little like silence all the rumors around the artistic direction of the artist. Soldier Like My Dad seems at first glance to be one more album, would advance as critics of King Kong Stanley, but from the first notes of the title "Hit The Road" is lulled by the melodious voice that welcomes us. Bill Muicho the chorus takes us by the tone of his voice and addressed the theme along the piece remains constant to the editorial line of the album. This is an album out against the odds, which traces the career of this young country came of Samuel Etoo and Mani Bela where bikutsi reigns supreme and that has now risen to Hip-hop firmament African and international.

The titles already known such as Hein Father we think is a classic African rap just a little as if to remind the listener that follows from the start of the adventure that the artist has gone far to get there and everyone to the opportunity to do it also. An album whose main frame navigates between festive titles, egotripes or more personal such as Soul Letter produced by Softouch where the artist does not hesitate to address personal injury such as death of close relatives who have marked. It retains only Stanley beyond anything that happened to him nevertheless kept that determination of its own and which has made him a worthy representative of the Cameroonian hip hop worldwide due respect to his detractors.

This old school melody on a slightly trap sample this rhythmic well fanfare that loops back through the song Work Hard (The Santa Claus does not exist) are in our opinion of this prod the beatmaker Togolese Sox, one of best productions of this album. We hope with all our heart that the team Motherland Empire will make a video recording up to what the artist has always served us. We discovered an eclectic album, in the times and especially made according to the standards through which the rapper did not skimp 237 to take risks especially on a song like I'll Be waiting where he s 'tries on a dancehall vibe. On tracks like We Are Hip-hop feat with the Congolese Biz Ice we had already discovered through its title Ngayi Tala, we feel a really rap spirit inhabit both mc's. With this rage and these flows sometimes in Lingala for Biz ice and pidgin to stanley demonstrates that the African rap was still full in the belly to offer the world.

"I've made it All around the world without an album"

In essence, Soldier like my dad is an album that is listening to the end and that hits pretty well. Whether purists real rap sounds of festive sounds or pure rnb as Locko (very talented it must be said) or the Bill Muicho we have gratified. A casting picky and rather well thought out, because we realize that artists who collaborated on the album are all made more. We discover a Stanley keeps its resolve despite all these years. A controversial artist in his art but remains equal to itself, proves that his music is what it has best to offer the world and need to know sometimes separate the personality of the artist and his art. Due respect to the criticism too harsh at times, it will be recalled that with just a title without an album, a young rapper of Bafoussam in Cameroon managed to put his country on the map of the African hip hop.[:]

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 558 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Motsclés

brouillon

Laisser votre commentaire