Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Soudan: le gouvernement se débarrasse de 50 ambassadeurs nommés par le régime d’Omar el-Béchir
04/03/2020 à 00h21 par La redaction

L’Etat soudanais ne compte pas tolérer les fonctionnaires de l’ancien régime. Les limogeages se suivent….au mérite d’une opération de purge menée par le gouvernement. Samedi, ce sont ainsi pas moins de cinquante ambassadeurs et une soixantaine de diplomates qui ont été remplacés.

Le vœux cher de l’Etat soudanais de balayer de ses rangs les fonctionnaires de l’ancien régime n’est pas près de finir. Un comité spécialement mis en place par les autorités pour travailler la transition en décembre a révoqué samedi 50 (cinquante) ambassadeurs dont 16 avaient été nommés par Omar el-Béchir en personne et 34 autres par ses ministres.

C’est à la faveur d’une conférence de presse de l’un des responsables de l’opération, Mohamed al-Faki, que l’information a été rendue publique.

Ce sont “dix ministres plénipotentiaires, cinq conseillers, douze premiers secrétaires et six deuxièmes secrétaires” qui ont également été licenciés. À ce nombre s’ajoute une vingtaine de cadres du ministère des Affaires étrangères, domaine réservé du clan de l’ancien président.

A voir l’évolution de la situation, l’on pourrait sans risque de se tromper affirmer que l’administration de Omar Hassan Ahmed el-Bechir compte se débarrasser de toutes les personnes qui ont entretenu des liens d’une quelconque manière avec l’ancien régime.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 393 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

L’Etat soudanais ne compte pas tolérer les fonctionnaires de l’ancien régime. Les limogeages se suivent….au mérite d’une opération de purge menée par le gouvernement. Samedi, ce sont ainsi pas moins de cinquante ambassadeurs et une soixantaine de diplomates qui ont été remplacés.

Le vœux cher de l’Etat soudanais de balayer de ses rangs les fonctionnaires de l’ancien régime n’est pas près de finir. Un comité spécialement mis en place par les autorités pour travailler la transition en décembre a révoqué samedi 50 (cinquante) ambassadeurs dont 16 avaient été nommés par Omar el-Béchir en personne et 34 autres par ses ministres.

C’est à la faveur d’une conférence de presse de l’un des responsables de l’opération, Mohamed al-Faki, que l’information a été rendue publique.

Ce sont “dix ministres plénipotentiaires, cinq conseillers, douze premiers secrétaires et six deuxièmes secrétaires” qui ont également été licenciés. À ce nombre s’ajoute une vingtaine de cadres du ministère des Affaires étrangères, domaine réservé du clan de l’ancien président.

A voir l’évolution de la situation, l’on pourrait sans risque de se tromper affirmer que l’administration de Omar Hassan Ahmed el-Bechir compte se débarrasser de toutes les personnes qui ont entretenu des liens d’une quelconque manière avec l’ancien régime.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 393 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire