Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Soro brandit de nouvelles menaces contre Ouattara
20/01/2020 à 09h58 par La redaction

Guillaume Soro brandit de nouvelles menaces contre Ouattara. Le feuilleton du retour manqué de Guillaume Soro sur la terre de ses aïeux sous la menace d’un mandat d’arrêt international lancé par la justice ivoirienne n’est pas près de finir. Un nouvel épisode vient de se pointer : Soro veut prendre sa revanche. Avec ses avocats français, il ne laisse que deux options au président Ouattara.

Soit Ouattara obtempère en levant le mandat d’arrêt contre le président du mouvement GSP (Générations et peuples solidaires), soit il sera à son tour poursuivi. C’est du moins la conclusion d’un courrier officiel en date du samedi 11 janvier 2020, adressé au président de la République Alassane Ouattara par les avocats français, Me Charles Consigny et Me Robin Binsard de Guillaume Soro.

Guillaume Soro voudrait ainsi passer à l’offensive face à ce qui est qualifié de « grave violation des droits fondamentaux » de sa personne et mettre un terme enfin au « harcèlement judiciaire » engagé contre lui depuis le 23 décembre 2019.

A travers la note, les conseils de l’ancien patron de l’Assemblée nationale ivoirienne, ont souhaité attirer l’attention de M. Ouattara « sur une série de violations des droits et libertés dont M. Guillaume Soro et son entourage font l’objet ».

Selon les Me Charles Consigny et Robin Binsard, les poursuites engagées contre leur client se situent dans « un contexte de violation grave, manifeste et insoutenable des droits et libertés fondamentaux, en particulier des droits à la liberté d’opinion, d’expression, de réunion ainsi que le droit d’exercer librement une activité politique ».

Ils ont par ailleurs invité le premier magistrat ivoirien à faire cesser dans l’immédiat, toutes les actions engagées contre Soro. Au cas où, le chef de l’Etat ivoirien ne fléchirait pas à ces ordres, les conseils de l’ancien chef rebelle pourront le poursuivre devant les juridictions internationales. « Nous avons reçu mandat d’engager toutes les voies de droits adéquates, devant les juridictions internationales », ont-ils assuré.

Les exactions entre Guillaume Soro et son ex-mentor ont débuté depuis qu’il a annoncé début 2019, sa candidature à la présidentielle de 2020.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 499 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Guillaume Soro brandit de nouvelles menaces contre Ouattara. Le feuilleton du retour manqué de Guillaume Soro sur la terre de ses aïeux sous la menace d’un mandat d’arrêt international lancé par la justice ivoirienne n’est pas près de finir. Un nouvel épisode vient de se pointer : Soro veut prendre sa revanche. Avec ses avocats français, il ne laisse que deux options au président Ouattara.

Soit Ouattara obtempère en levant le mandat d’arrêt contre le président du mouvement GSP (Générations et peuples solidaires), soit il sera à son tour poursuivi. C’est du moins la conclusion d’un courrier officiel en date du samedi 11 janvier 2020, adressé au président de la République Alassane Ouattara par les avocats français, Me Charles Consigny et Me Robin Binsard de Guillaume Soro.

Guillaume Soro voudrait ainsi passer à l’offensive face à ce qui est qualifié de « grave violation des droits fondamentaux » de sa personne et mettre un terme enfin au « harcèlement judiciaire » engagé contre lui depuis le 23 décembre 2019.

A travers la note, les conseils de l’ancien patron de l’Assemblée nationale ivoirienne, ont souhaité attirer l’attention de M. Ouattara « sur une série de violations des droits et libertés dont M. Guillaume Soro et son entourage font l’objet ».

Selon les Me Charles Consigny et Robin Binsard, les poursuites engagées contre leur client se situent dans « un contexte de violation grave, manifeste et insoutenable des droits et libertés fondamentaux, en particulier des droits à la liberté d’opinion, d’expression, de réunion ainsi que le droit d’exercer librement une activité politique ».

Ils ont par ailleurs invité le premier magistrat ivoirien à faire cesser dans l’immédiat, toutes les actions engagées contre Soro. Au cas où, le chef de l’Etat ivoirien ne fléchirait pas à ces ordres, les conseils de l’ancien chef rebelle pourront le poursuivre devant les juridictions internationales. « Nous avons reçu mandat d’engager toutes les voies de droits adéquates, devant les juridictions internationales », ont-ils assuré.

Les exactions entre Guillaume Soro et son ex-mentor ont débuté depuis qu’il a annoncé début 2019, sa candidature à la présidentielle de 2020.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 499 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire