Sonko et Gakou tirent sur Macky Sall après les violences policières à l’UCAD, et hausse des prix du pain


Video player

L’Alliance Yewwi Askanwi n’a laissé aucun répit au président Macky Sall car il l’a accusé dans les violences qui secouent actuellement plusieurs campus universitaires du pays, notamment à Dakar. Et c’est pour lui faire porter toutes les responsabilités.

Les dirigeants de Yewwi Askanwi Ousmane Sonko et Malick Gakou ont tiré séparément sur le régime après les violences universitaires, mais ils ont également condamné l’augmentation du prix du pain.

« Ce qui se passe depuis quelques jours dans nos universités est inadmissible », a aboyé Ousmane Sonko à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar après avoir constaté l’erreur de la police. Les dirigeants du parti Pastef s’inquiètent de cette situation.

Sur un forum posté sur Facebook, il a sévèrement mis en garde le président de la République, appelant à une solution aux inquiétudes des étudiants.

Ce n’est pas sans appels pour « la lumière sur la mort suspecte d’un des leurs, une enquête sur les raisons d’intoxication alimentaire, la prise en charge des victimes, le retrait de la session unique, l’allégement des conditions de vie dans les universités », etc.

« Étudiants passés à tabac, séquestrés, kidnappés, humiliés, violation des franchises universitaires…, tout y passe », a dénoncé Osman Sonko.

L’ancien secrétaire au Commerce Malick Gakou qui a frappé à l’économie a également utilisé le même ton.

« La hausse vertigineuse du prix du pain qui passe de 150 à 175 frs constitue une agression de trop pour le panier de la ménagère et risque durablement de renforcer la précarité et la pauvreté dans notre pays. Cette situation illustre, à bien des égards, les échecs répétitifs du gouvernement en matière de protection du filet social et de la défense des couches vulnérables.

Nous en appelons à sa responsabilité pour pallier à toute perspective de menaces de l’ordre social et de la stabilité des familles déjà durement éprouvées par la crise », a condamné le bureau politique du Grand parti dans un communiqué.

A noter que malgré le retrait de l’opposition, la situation dans les universités du pays reste préoccupante. Mercredi matin, les étudiants de l’université Gaston Berger ont annoncé le Black Day et demandé aux policiers du campus de l’université de Bambey d’évacuer pour montrer leur soutien au camarade Bambey.

Selon Ousmane Sonko, cette tension à l’université « confirme les relations exécrables qu’entretient Macky Sall avec sa jeunesse, et les étudiants en particulier ».

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - Sonko et Gakou tirent sur Macky Sall après les violences policières à l'UCAD, et hausse des prix du pain Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire