Burkina Faso Actualités

Après l’attaque de Solhan, le gouvernement burkinabè prend des mesures

Apres lattaque de Solhan le gouvernement burkinabe prend des mesures doingbuzz

Après l’attaque contre la commune rurale de Solhan au Burkina Faso, le gouverneur de la région du Sahel prend des mesures. Il suspend toutes activités d’orpaillage dans la région.

Tous les sites aurifères artisanaux des provinces de l’Oudalan et du Yagha sont fermés, depuis ce lundi 7 juin et jusqu’à nouvel ordre. Les activités liées à l’exploitation de l’or sur ces sites sont aussi suspendues.

La raison

Selon le porte-parole du gouvernement, l’attaque survenue dans la nuit du 4 au 5 juin a visé principalement le site aurifère de cette commune rurale. Pour certains chercheurs, les dernières attaques au Burkina sont liées à une volonté de contrôle des sites aurifères par les groupes armés terroristes

À lire aussi :   Burkina : Deuil national de 72h décrété

Salfo Kaboré, gouverneur de la région Sahel, invite ainsi les miniers à  quitter  les lieux car ces sites, selon une étude de l’observatoire économique et social, servaient à financer le terrorisme.

Comment ? A en croire Bernabé Kambou qui a coordonné l’étude sur le système de financement du terrorisme, cela se manifestait par le prélèvement de taxes et impôts par les groupes armés.

« L’autofinancement est la principale force des groupes terroristes actifs aujourd’hui dans la région sahélienne », a-t-il indiqué.

Lire aussi :  Burkina/ Après le massacre de 138 personnes: Les Djihadistes ont encore tué

À lire aussi :   Bénin: un bateau de pêche ghanéen attaqué par des pirates en haute mer

« Ce que le gouverneur a fait est une mesure salutaire, car les dernières attaques sont liées à une volonté de contrôle des sites aurifères par les groupes armés terroristes », soutient encore Bernabé Kambou.

Les sites aurifères artisanaux étaient jusque-là épargnés par les attaques, car ces groupes armés recevaient leur part de l’exploitation minière, selon le chercheur Mahamoudou Sawadogo.

Il revient alors  au gouvernement de se donner les moyens pour faire respecter cette mesure et surveiller ces sites. Sans quoi « ce serait du pain béni pour les groupes armés après le départ des populations », avertit Mahamoudou Sawadogo.

À lire aussi :   Côte d’Ivoire-attaque/ Le ministre de la Défense pense au soldat tué à Bouna

Annoncé dimanche 06 juin 2021 des sources locales, le bilan de l’attaque dans le village de Solhan  s’élève  à 160 morts.

Avec Rfi

Lire aussi : Voici la réaction du président burkinabé après l’attaque de Solhan

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire